4 réflexions au sujet de « Mariage à la brasserie… »

  1. Réf.: mariage brasserie

    réflexion: vivons-nous dans un régime capitaliste?

    Un régime dans lequel l’argent est roi et permet d’obtenir bien des faveurs

    Un régime qui pourrait être admis si les passe droits n’étaient pas légion.

    Hélas: fraudes, intérêts notionnels,subsides inconsidérés, récupérations de déficits, publicités mensongères,justice trop aristocratique,justice de classe,

    Dénoncer les injustices= résistance . Agissons continuellement. comme nos ancêtres..

  2. Dictons: pour le lecteurs du site UDP

    Soyez gentils avec vos enfants car ce sont eux qui choisiront votre hospice
    ——-
    Les amis vont et viennent. Les ennemis s’accumulent!
    ——–
    La hiérarchie c’est comme une étagère; plus c’est haut plus c’est inutile!
    —–

    Les politiciens c’est comme les couches des bébés; il faut les changer régulièrement et ce pour les mêmes raisons!
    ——

    Les chefs c’est comme les nuages; quand ils disparaissent; il fait un temps magnifique !
    —–

    Le rire c’est comme les essuie-glaces, il permet d’avancer m^me s’il n’arrête pas la pluie!

  3. Pour amateurs d vin
    Voici trois vins à découvrir, mais ceux-ci , à boire
    avec très grande modération
    J’ajouterai même à dose homéopathique…

    1) CHATEAU REYNDERS

    Un blanc comme neige issu d’un cépage de raisin
    bleu.
    Au nez, il développe des odeurs de sainteté mais
    qui font vite place à des
    notes plus poivrées.
    Une attaque mielleuse s’estompe assez
    rapidement pour faire place à une
    vigueur qui a tendance à dominer.
    La lente maturation a permis l’établissement de la
    pourriture noble et est
    typique de cette lignée de vins qui se plaît en
    accompagnements de plats
    luxueux tels que caviar, homard et langoustes.
    On évitera toutefois de le servir avec de la viande
    rouge, des plats
    cuisinés ou avec des agrumes -oranges en particulier-
    afin d’éviter de
    mettre en évidence sa tendance dominatrice.
    Ce vin est assez difficile à accorder mais sera
    parfait avec un waterzooi à
    la gantoise.

    2/ NUIT SAINT-MILQUET

    Un rosé de bonne facture à la couleur
    franchement orangée. Ce vin présente
    au verre une jambe grasse mais sans excès.
    Selon moi, ce vin mérite qu’on l’oublie quelques
    années en cave car il
    semble encore un peu trop vigoureux.
    On évitera de le servir après un Château
    Reynders car celui-si a tendance à
    amplifier son acidité naturelle assez marquée.
    Bref un vin que l’on sortira aux grandes
    occasions de façon à prolonger un
    peu une soirée entre amis par exemple.

    3/ CLOS DI RUPO
    Un vin rouge italien qui sait se retenir.On sent
    qu’il a été élevé
    en baraque de vieux chêne équilibré par une
    tendance féminine assez prononcée.
    Cette tendance est parfaite pour accompagner
    un plat tel qu’une cuisse de
    biche auprès de laquelle il saura rester neutre.
    Il semble être à son apogée. Il est à boire dès à présent
    de façon à ce que
    ses arômes ne s’éparpillent pas.
    Sur la langue, il papillonne volontiers. On évitera
    donc de le servir en
    présence de jeunes viandes vigoureuses .
    (transmis par un fidèle lecteur du site UDP)

  4. Source: Belga

    C’est la CRISE mais …..

    Bernard Arnault en Belgique: 5 millions d’impôts, 340 de bénéfices

    Le magnat français du luxe, B. Arnault a réalisé 340 millions d’euros de bénéfices en Belgique en 213 mais a payé moins de 5 millions d’euros d’impôts, rapportent samedi « L’Echo » et « DE TIJD »

    Les quotidiens français ont consulté les comptes de l’ensemble des entreprises, filiales, et holdings du milliardaire français à la Banque Nationale

    Le montant total encaissé par le patron de LVMH s’élevait. à 339,5 millions. Le bénéfice avant impôt ne varie guère du bénéfice après impôt. M. Arnault n’ayant payé que 1,85 p.c. de taxes soit 4,86 millions d’euros.

    LVMH Finances Belgique qui a enregistré l’an dernier un bénéfice
    avant impôts de 99,8 millions d’euros, a profité du régime des intérêts notionnels pour un montant de 82 millions .

    Que conclure? Comme beaucoup de lecteurs de cet article: un peu déprimant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>