Compte-rendu du conseil du 24 mars 2014

Après que le Directeur général ait fait lecture du PV de la séance précédente et  le Bourgmestre  de celle des approbations de la tutelle, la séance s’ouvre sur le point:

 

Vente d’une parcelle de terrain sur le site de l’ancienne Cimenterie de Thieu – Fixation des conditions

Que dit le  Projet de délibération,  ?

Il s’agit:,     un terrain situé rue du Manoir Saint-Jean à 7070 Thieu, cadastré section C n°512 M2d’une contenance approximative d’un hectare tel que représenté en rouge au plan ci-annexé

 

 Considérant que dans son rapport d’évaluation du 16 juin 2011, Madame le Receveur de l’Enregistrement a estimé le bien à 50€ le m²,

 Considérant qu’afin de bénéficier d’une estimation plus récente, la Ville a introduit une demande d’actualisation de l’estimation du terrain

       Le projet consistera en la construction d’environ 40 appartements,

       Le projet intègrera des espaces communautaires et des fonctions de commerce et/ou de service,

 Les offres devront être déposées au plus tard le 18 avril 2014.    ( Souligné par nos soins  NDLR)

 Pourquoi un délai de soumission si court , alors que l’on a demandé une réévaluation de l’estimation du prix ? Pourquoi ne pas attendre la connaissance du nouveau prix ?

Mais peut-être le Collège a-t-il déjà son acquéreur !  Il est évident que l’on doit se précipiter vu le besoin d’argent pour un investissement titanesque et irréfléchi. On aurait bien pu attendre la mise en valeur de ce terrain par le fait de la première réalisation de   » La Cité Baio ». Le produit de la vente aurait pu être plus conséquent. Hélas, on brade à nouveau le bien public au profit de promoteurs. Ils se comprennent bien entre-eux, d’autant plus que notre Bourgmestre Friart est aussi Administrateur de la Société Immo-Corrib, bien active ces derniers temps.

Nous nous abstenons sur ce point ainsi que la conseillère Ecolo.

Il faut également noter que si l’avis du Directeur financier était favorable, il émettait quand même quelques réserves quant à la destination du produit de cette vente.

Marché de fournitures

Nous votons ces deux points à savoir : – achat d’un logiciel informatique pour le service finances ( 3176.25 €) et d’une plastifieuse pour le service urbanisme ( 491 €)

Modification des statuts administratifs et pécuniaires ainsi que du règlement de travail de la Ville.

Nous nous abstenons sur ce point au vu du protocole de désaccord introduit par les syndicats.

Divers

JP Duval ( Alternative-UDP) interrogera à nouveau l’échevin de l’instruction quant aux preuves de l’octroi d’un subside  par le fond européen. A nouveau l’échevin rétorquera que ceux-ci sont bien octroyés  mais par la région wallonne. J’en prends bonne note mais je signale qu’à ce jour, le 11 avril, je n’ai toujours rien en ma possession. J’ai personnellement pris contact ce matin avec Monsieur Formule qui me signale les fournir à la rentrée scolaire. Je clôturerai alors ce dossier non sans y apporter des précisions supplémentaires.

Gery Bombart ( Alternative-PS) interrogera à propos d’un compte communal 2013 se trouvant dans les dossiers préparatoires et non inscrit à l’ordre du jour. Il apparaît que le collège a dû faire parvenir cet avant-projet de compte suite à une décision européenne.

Voilà encore une fois de plus une entorse supplémentaire à l’autonomie des communes. On constate selon ce compte ordinaire un résultat négatif de 154.312,13 € à l’exercice propre.

Marcel Couteau ( Alternative-UDP) proposera quant à lui le dépôt d’une motion concernant la modification des allocations d’insertion et de chômage. Le Bourgmestre Friart marque son accord pour le dépôt d’une telle motion et nous avons donc soumis le texte ci-dessous pour le prochain conseil communal.

 

 

 

Le Roeulx, le 7 avril 2014

 

Collège communal                                                                                                                   de et à

7070      LE ROEULX

 

Concerne : Motion pour conseil communal du 28 avril.

 

Monsieur le Bourgmestre,

Messieurs les Echevins,

Madame la Présidente,

 

Lors du conseil communal du 24 mars 2014, suite à une intervention de notre conseiller Marcel Couteau, vous avez marqué votre accord pour le vote  d’une motion visant à interpeller le gouvernement fédéral pour revenir  sur la réforme des allocations d’insertion et ses conséquences.

Nous vous prions de trouver en pièce année le texte de celle-ci, à soumettre au prochain conseil communal du 28 avril.

Nous vous prions d’accepter, Madame, Messieurs, nos salutations.

 

Gery BOMBART                     Marcel COUTEAU                              Jean-Pierre DUVAL

Motion soumise au vote du conseil communal du Roeulx et relative à la réforme des allocations d’insertion et ses conséquences

Considérant que l’exclusion de 50.000 personnes ayant droit aux allocations d’insertion de l’assurance chômage va diminuer le niveau de vie d’autant de familles à travers le pays,

Considérant que dans notre province uniquement, déjà touchée de très  près par la crise, près de 15.000 personnes seraient directement visées par cette exclusion,

Considérant que les personnes touchées seront en majorité des personnes déjà discriminées sur le marché de l’emploi : les femmes (et encore plus celles qui sont seules et ont des enfants à leur charge), les personnes atteintes d’un handicap partiel, etc, soit celles qui ont aussi les plus grandes difficultés à trouver un emploi décent.

Considérant que le nombre de personnes sous le seuil de pauvreté dans notre commune est en augmentation et qu’il n’est pas admissible de continuer dans ce sens,

Considérant que cela fera 15.000 personnes en plus qui auront des difficultés importantes pour (sur)vivre, suite à cette réforme des allocations d’insertion

Considérant que le transfert du chômage vers le CPAS est un recul social d’abord pour les personnes concernées et ensuite parce que le CPAS n’est pas financé par la sécurité sociale,

Considérant que des milliers de cohabitant(e)s dont le partenaire travaille ne toucheront aucun revenu s’ils sont exclus du chômage,

Considérant que nous n’avons aucune garantie écrite et ferme concernant les compensations financières qui seraient apportées par le fédéral pour suppléer aux coûts supplémentaires prévus pour le CPAS,

Considérant que le budget de notre CPAS connaît déjà des difficultés importantes et qu’il n’a pas été augmenté au budget 2014,

Considérant que notre commune est déjà frappée de plein fouet par la crise et que nous n’avons pas besoin d’une nouvelle catastrophe sociale,

Le conseil communal de la Ville du Roeulx,

  • regrette la mise en application de cette réforme,
  • interpelle le gouvernement fédéral et lui demande de revenir sur cette réforme : en particulier, de revenir sur l’exclusion des allocataires d’attente au bout de 36 mois et de revenir sur la dégressivité accrue des allocations pour les chômeurs de plein droit.
  • soutient les différentes actions syndicales, associatives et citoyennes contre cette réforme de chasse aux chômeurs.

Cette motion a été adoptée par … voix POUR, … voix CONTRE et … ABSTENTIONS.

 

Le prochain conseil se tiendra le 28 avril 2014 à 19h30

 

Une réflexion au sujet de « Compte-rendu du conseil du 24 mars 2014 »

  1. Motion pour le conseil communal du 28 avril

    Intéressant à lire
    Les chiffres cités interpellent:
    50000 personnes seraient exclues ( de l’assurance chômage) en Belgique
    15000 pour la province du Hainaut

    MAIS serait-il possible d’évaluer le nombre de personnes qui devaient être aidées par le CPAS et le coût de ce transfert?
    Le chômage est là. Certaines prétendent que l’on a tout essayé pour le réduire.
    MAIS quelles mesures ont été prises sur le plan communal?
    Merci de renseigner les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>