Exclusion des chômeurs : il n’est « absolument pas question de revenir » sur la mesure

Exclusion des chômeurs : il n’est « absolument pas question de revenir » sur la mesure

Le Vif

Source: Belga
lundi 10 mars 2014 à 14h42

Il n’est « absolument pas question de revenir » sur la réforme des allocations de chômage dénoncée lundi par des manifestants dans plusieurs villes du pays, affirme-t-on au MR.

Charles Michel. © Image Globe

 

« A deux mois des élections, on ne revient pas sur un élément important du programme socio-économique du gouvernement », a indiqué le porte-parole du parti, interrogé par l’agence Belga, précisant que la réforme était validée par les six partis de la majorité et portée par le Premier ministre Elio Di Rupo.

Selon le MR, la réforme est l’occasion de « mettre en place des plans d’activation » pour les personnes concernées.

A l’instar du MR, le PS ne veut pas revenir sur l’accord trouvé entre partenaires de majorité. Mais le Parti socialiste apporte son soutien aux manifestants en promettant de défendre leur position dans les prochaines négociations gouvernementales.

« Si nous sommes à la table des négociations, nous demanderons la renégociation des mesures visant à limiter dans le temps les allocations d’insertion », indique-t-on au boulevard de l’Empereur.

Du côté de l’opposition, Ecolo a réitéré lundi son opposition aux réformes du chômage décidées par le gouvernement, comme la réduction dans le temps des allocations d’insertion et la dégressivité. Ces mesures vont « précipiter un nombre important de nos concitoyens dans la pauvreté, sans apporter de solution à l’enjeu de l’emploi », ont affirmé dans un communiqué les députés Zoé Genot, Muriel Gerkens et Georges Gilkinet.

Plusieurs actions de protestation sont organisées lundi dans le pays contre la réforme des allocations de chômage décidée par le gouvernement, qui a limité à 3 ans le bénéfice des allocations d’insertion. Quelque 50.000 personnes, pour qui cette limite arrive à échéance le 1er janvier, risquent d’être exclues, selon les calculs de la FGTB.

Dans la grande majorité des cas, qu’il évalue entre 80 et 85%, le syndicat estime que les allocataires satisfont aux contrôles de l’ONEM en matière de disponibilité sur le marché du travail et de recherche d’emploi. Les exclusions, qui visent notamment des personnes ayant travaillé à temps partiel ou dans des contrats d’intérim, sont justifiées par des périodes de travail à temps plein jugées insuffisantes.

« Nous attendons le retrait de la mesure, à tout le moins pour les personnes qui ont satisfait aux contrôles de l’ONEM », a affirmé lundi matin Thierry Bodson, le secrétaire-général de la FGTB wallonne.

 

10 réflexions au sujet de « Exclusion des chômeurs : il n’est « absolument pas question de revenir » sur la mesure »

  1. Le MR dans toute sa splendeur, dont l’unique préoccupation est de rompre avec les principes fondamentaux de solidarité !
    Sans parler des déclarations de Daniel Bacquelaine qui, en début de semaine, n’hésitait pas à s’attaquer à la sécurité sociale et aux systèmes des Mutualités… !

    • Chômage:

      Voilà ce qu’écrivent les chercheurs américains
      2008: crise financière ( ou grande récession)
      Depuis cette date, la croissance est revenue aux
      USA .
      MAIS elle n’a pas créé d’emplois.L’activité est repartie mais les embauches ne sont pas là.

      Explication: le logiciel dévore le monde.

      Les robots remplacent de plus en plus les hommes.

      Les prévisions: de nombreux métiers sont en péril. L’automatisation
      mènera à des pertes d’emplois énormes dans les vingt ans à venir:
      notamment :
      Télévendeurs – 99%
      Secrétaires juridiques -98 %
      Employés de banque: – 98 %
      Comptables et auditeurs -94 %
      Vendeurs en magasin – 92 %
      Boulangers – 89 %
      Agents immobiliers -86 %
      Analystes financiers – 23 %

      Ingénieurs -1%
      Infirmiers – 0, 9 %
      Ecclésiastiques – 0, 8 %
      Dentistes, – O, 4 %
      Psychologues – 0, 4%

      Les grands groupes maîtrisent la technologie.
      Le techno-féodalisme est là.
      Comment en sortir sans une autre répartition des richesses ?
      De nouvelles taxes (sur la propriété intellectuelle notamment) sont à imaginer dans le but de financer un revenu de base à tout adulte auquel s’ajouterait un financement de périodes de formation à tout âge de la vie ……
      Nos employé communaux vont être laminés ….
      Des millions de jobs qualifiés mais un rien répétitifs qui ont fait la prospérité des classes moyennes et des économies développées vont disparaître .
      Les jeunes doivent savoir et choisir judicieusement leur profession de demain

      Une union de la classe ouvrière et de la classe moyenne est à l’horizon….La Gauche a du travail. Gardons l’espoir qu’elle se rende compte des enjeux et travaille à l’union des citoyens face à ce nouvel âge
      AC
      Source NO n° 2575 et The future of Employment
      How susceptible are jobs to computerisation ?
      Frey and Osborne (sept 2013)

      • Chômage

        Selon le FMI( Fonds monétaire international) le chômage devrait fortement augmenté en Belgique passant de 8,4 % en 2013 à 9,1 en 2014 et 8,9 % en 2015.
        L’avenir reste sombre ….

  2. Informations sur le conseil communal

    Le site communal oublie de publier le PV des derniers conseils communaux.
    Le dernier mentionné date de décembre 2013.
    Quelle incurie!
    Par contre, les photos des mandataires participant à la campagne se font nombreuses.
    Que de sourires manipulateurs!

      • Les citoyens de bonne foi insensibles à la brosse à reluire et à la recherche d’avantages personnels s’informent.

        Ils lisent la riche documentation de l’Institut Vandervelde

        .Ils savent que le programme de certains partis belges entraînera:
        une mise à l’écart des syndicats
        une désindexation des salaires
        des avantages fiscaux et des réductions d’impôts pour les nantis
        une réduction des dépenses publiques au détriment de la sécurité sociale et de l’enseignement
        un rabotage des allocations de base en chômage et invalidité
        une disparition des hôpitaux…

        Notre modèle social pourrait bien souffrir… comme en 1995.
        Les m^mes bien pensants sont là. Le néo libéralisme outrancier n’est pas disparu

    • Cher lecteur, Le site communal est à jour concernant les PV des conseils communaux. Il faut noter qu’il n’y en a pas eu en janvier et que celui de mars ne sera ratifié que le 28 avril. Il y en a un cependant qui brille par son absence, c’est le litigieux PV dénoncé auprès du Ministre Furlan et qui n’apparaît pas ( 4 décembre 2012)

      JP Duval

  3. Au train ou vont les choses, une guerre civile sera inévitable, affamé un peuple pour le compte des riches ça ne durera pas éternellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>