UN PAPE DE GAUCHE ?

Par M. Couteau

 

Il  paraît ! Tant mieux ! Mais comme on dit chez nous, « c’est au pied du mur qu’on voit le maçon ».

J’espère qu’il sera un digne successeur de Jean XXIII cette voix qui fut celle du dialogue, de la fraternité, de la tolérance et de la Paix.

Je n’ai pas oublié la main tendue par ce pape avec les non croyants. C’est d’ailleurs en réponse à cette main tendue, dans le cadre de mes responsabilités syndicales qu’une messe a été organisée en mai 1967 dans l’usine occupée à Germain-Anglo.

Et en 1968, député communiste, j’ai assisté à la messe à l’occasion du 50ème anniversaire de l’armistice de 1918 en l’église  St Nicolas. Sous ce pontificat, les choses bougeaient dans l’église. Dans les année ’60, la charte économique et sociale de l’épiscopat français est significative, elle conteste fondamentalement ce capitalisme, je cite «  ce qui est remis en cause est le rôle du profit comme but de l’économie ; le pouvoir de décider souverainement sans prendre l’avis des syndicats, des orientations d’une entreprise, le privilège des actionnaires de s’approprier le profit, le bien fondé de la thèse selon laquelle il convient de freiner la croissance des salaires pour assurer l’expansion dans la stabilité »… (Souligné par moi).

Voilà une citation qui conserve toute sa valeur et qui connaît même un regain d’intérêt en 2013.

Les pertinences plus que jamais d’actualité de ces propos sont fort différents avec l’époque ou l’église a trop souvent protégé l’injustice sociale ne prêchant que la résignation, l’acceptation, l’obéissance au pouvoir établi et la légitime défense des nantis y compris vis-à-vis des dictatures, du moins celles qui ne mettaient pas en cause le système économique et financier.

Avec vous cher AC, espérons que François 1er reprenne ce chemin. Que ces actes soient en concordance avec ses paroles.
Que la gauche, celle qui ne croit pas ou plus au Ciel, comme celle qui y croit se retrouvent sur le terrain des luttes sociales.

Ensemble faisons ce bout de chemin, en apprenant à mieux nous connaître et peut être que cela aidera à résoudre ensemble les problèmes sociétales.

La vie à l’intérieur de l’église c’est l’affaire des croyants, elle mérite le respect sans pour autant interférer ou imposer sur la société.
Peut on aussi espérer que le choix d’un pape argentin n’a pas pour mission d’endiguer l’évolution à gauche des peuples d’Amérique du Sud. Je lui laisse là aussi, le bénéfice du doute, en lui souhaitant bonne route.

A méditer : n’est ce pas Saint Ambroise qui disait « c’est la nature qui a créé le communisme et c’est la violence qui a créé la propriété privée ».

Et Saint Augustin : « la propriété privée provoque les dissensions, les guerres, les insurrections, , les meurtres, les péchés… »

 

 

2 réflexions au sujet de « UN PAPE DE GAUCHE ? »

  1. Bien lu la réponse…. pape de gauche

    La difficulté pour les gens de bonne foi

    est de comparer les écrits émanant p.e. charte de Quaregnon et les encycliques.

    Les messages sont concordants Mais sur le terrain, les avis divergent.

    On nous parlera de goulags pour les uns, d’hypocrisie pour les autres

    Comment arriver à une véritable réconciliation face à des positions si différentes?

    L’objectif premier en nos temps de crise est d’aboutir à plus de justice sociale.

    Concrètement comment remettre en question des différences de salaires aussi importantes, ?.Les écarts ont trop augmenté , ces dernières années…..

    Mais la transparence se fait attendre….m^me sur le plan communal

    AC

    .

  2. supression de la natation de nos petits:contraste entre l’hattidude courageuse de la directrice madame Vilain et les arguments ignobles et menteurs de friart et formule. Pourqui une salle de boxe à thieu pour qui une cafetaria. c’est très éducatif tout ca!
    les autres disent amen des benets; du jamais vu au Roeulx où on dépense tant pour faire vendre la biere!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>