CIMENTERIE DE THIEU Suite mais pas fin !!!

Encore nous direz-vous……..

Oui, car  » l’oubli perd l’Homme ».

Signalons en préambule que ce site a une superficie de 8 hectares. Pour la majorité I.C ( MR-CdH), il n’y a pas pollution du site malgré nos informations et celles de membres du personnel communal signalant le non-respect du cahier des charges ( voir tous nos articles précédents).

Suite à nos nombreuses interventions auprès de la région wallonne celle ci a imposé à la Ville du Roeulx de faire effectuer des analyses de sol. Toutefois, le collège communal ( pour rappel le bourgmestre, les échevins et la présidente du CPAS composent le collège communal) a mis des limites pour restreindre les coûts.

* Ainsi, ces analyses minimalistes ont été effectuées sur à peine 1 hectare composant les 8  hectares du site. ( soit 12,5% )

* La recherche des polluants a été très limitée, celle de la dioxine par exemple a été mise de côté car trop couteuse.!

Le collège a tenu dans l’ignorance les firmes chargées de ces analyses des faits survenus sur le site, a savoir :  l’épandage sur l’ensemble des 8 ha de 10.000 m3 de poussières de four et non pas de clinckers comme le fait dire aujourd’hui une attestation de complaisance des ciments d’Obourg à la firme Wanty et citée par l’échevin Formule lors du dernier conseil communal.

Cependant ces analyses minimalistes ont détecté des  pollutions qui n’ont rien à voir avec l’exploitation cimentière. Donc des pollutions nouvelles…..

Cette prétendue dépollution a donc engendre une repollution du site.                          Dépollution qui a coûté 1.300.000€ de deniers publics. A noter aussi que ces faits ( pollution et repollution) ont été confirmé par la demande du collège à la région wallonne pour obtenir un nouveau subside pour la dépollution ! Nous avons donc alerté les autorités judiciaires du déroulement de ces faits.

Sentant le vent tourner ( saisie du dossier au cabinet du ministre Di Antonio par la police judiciaire), le collège décide de transmettre ce dossier au cabinet de Maître Reynders pour la défense des intérêts de la Ville.

Dans son courrier en date du 6 juin 2018, celui ci  fait plusieurs recommandations au collège. Il signale et conseille entre autres :

- « que des actions devraient être entreprises au regard des parties du site de la cimenterie qui n’ont pas fait l’objet d’une étude de caractérisation ».

Ce conseil spécialisé en matière pénale pourrait en effet éclairer la Ville sur le caractère pénal des faits litigieux. Il signale également :

- « l’enquête qui serait, le cas échéant menée par le Ministère public permettrait de désigner l’auteur des pollutions sans que la Ville ne doive nécessairement recourir, à ses frais, à un troisième expert« .

Qu’ont ils fait des conseils de maître Reynders ?  Rien ? Pourquoi ? Parce qu’ils savent que leur responsabilité est engagée dans ce dossier ultra-pollué.

Alors quoi ?   Formule-Friart-Wanty  même combat ??  Si le promoteur Baio laisse tomber son projet de 40 maisons, le collège maintient celui-ci.

Encore une affaire à suivre….

 

 

 

Une réflexion au sujet de « CIMENTERIE DE THIEU Suite mais pas fin !!! »

  1. A tous les lecteurs
    Pour comprendre le fonctionnement de la commune, lisons:

    1. ce site UDP : nombreuses révélations ; méditons bien les deux derniers messages : pollution sur le centre sportif et héritage au CPAS pour construire des maisons « pensionnés »
    2. les messages envoyés à Facebook via le conseiller Lucas et des chercheurs de vérité
    3. le dernier PV d’aout du Conseil communal : plus de NONANTE pages:comment remplir les caisses de la commune sans nécessairemnt obtenir l’accord de la directrice financière ? un peu étrange !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>