Encore un (e) Bourgmestre MR en action……………

Fermeture manu militari et sans sommation d’ECOTOPIA sur ordre de la bourgmestre d’Esneux Laura IKER (MR)

Posté le 19 juin 2015

À Esneux, en périphérie Liégeoise, le site de l’association ECOTOPIA vient d’être fermé par la police ce jeudi 18 juin 2015, sur ordre de la bourgmestre. Les jardiniers amateurs ou bénévoles, les artistes et jusqu’aux enfants de l’école Montesori ont été expulsés sans préavis et sommés de trouver illico-presto un autre lieu pour leurs activités.

ECOTOPIA n’est pas un terrain vague squatté par quelques marginaux : il s’agit d’un lieu privé occupé par une association ayant pignon sur rue. Toute personne ayant un jour mis les pieds là-bas n’a pu qu’être épaté par ce lieu unique et ce qui s’y passe. Dans un cadre merveilleux, sans subventions, des citoyens construisent là un nouveau monde : une école à pédagogie active centrée sur la nature, des artistes, un GAC (Groupe d’Achat Commun de produits locaux), des jardiniers amateurs, une coopérative (la SCRLFS Les Compagnons de la terre) qui produit en agroécologie, des fêtes, des rencontres, des stages pour enfants : quelle commune ne rêverait pas d’avoir sur son territoire un tel foisonnement, une telle richesse humaine et culturelle ?

Rob Hopkins et Fiona Ward à Ecotopia 3Dans son arrêté de police ordonnant aux ASBL Ecotopia et Montesori de fermer le site dans sa totalité, d’en interdire la fréquentation tant intérieure qu’extérieure, la bourgmestre prétend agir pour protéger les citoyens (« mise en péril de la sécurité publique »), arguant du refus d’une régularisation urbanistique du site. Pour être précis, la bourgmestre note que « l’absence de décision envoyée dans les délais [par l’administration] équivaut à un refus ». Or ce dossier, suivi par Eric Furnemont, architecte mandaté par l’association, est en passe d’être clos (lien vers la lettre de l’architecte Furnemont). Depuis des mois, l’association s’est soumise à toutes les injonctions qui lui ont été faites pour se mettre aux normes ; un dernier et unique petit problème concernait une question d’égouttage entre-temps résolue. Malheureusement, et indépendamment de la volonté de l’association, ce dernier dossier semble avoir traîné entre deux bureaux de la Région Wallonne, occasionnant un refus du permis (absence de décision dans les délais).

Sur le fond, on est en droit de se demander en quoi un problème d’égouttage résolu sur un terrain privé peut bien menacer la sécurité des citoyens d’Esneux au point de pousser la bourgmestre à faire intervenir la police en urgence à peine trois jours avant la grande fête de la Saint Jean, organisée ce dimanche 21 par ECOTOPIA ? Nous restons perplexes face à cette soudaine mise à la rue d’enfants qui jouent et apprennent avec la nature, d’artistes, et de citoyens qui cultivent des légumes bio.

La Ceinture aliment-terre liégeoise tient à marquer son soutien et sa solidarité à l’association ECOTOPIA, à la SCRLFS les Compagnons de la Terre, au GAC de Tilff, aux enseignantes et aux enfants de l’école Montesori, ainsi qu’aux nombreux citoyens d’Esneux et de la région liégeoise qui jusqu’ici pouvaient profiter de ces lieux en toute quiétude.

Suivez l’actualité de cette mobilisation sur les réseaux sociaux :
Facebook CATL

10 réflexions au sujet de « Encore un (e) Bourgmestre MR en action…………… »

  1. Commentaire à l’attention de Pentimento

    Pour votre information, le gouvernement wallon vient de refuser le permis pour les 40 maison de BAIO.

    Puis-je avoir vos commentaires à ce sujet ?

    Bon dimanche

    GTREZQQ

    • Bonsoir GTREZQQ ,
      Merci pour cette information.
      Dites , ce refus , vous en êtes certain ?
      réaction numéro 1 : Notre enfant de quinze kilos ira gambader ailleurs , dans l’ herbe d’ un vrai jardin . . . comme je suis content pour sa famille !
      réaction numéro 2 : Notre Ville était demanderesse aux côtés du promoteur , Elle essuie aussi ce refus , et je ne me réjouis pas de notre déconvenue et des difficultés qui nous attendent . . .
      Bonne semaine,
      Ce 21 juin 2015
      Pentimento

      • Bonjour,

        OUI je certain à 120 % que le permis de bâtir a été refusé.

        Je n’ai pas les documents en main, mai je les ai consultés.

        Peut-être demander confirmation chez BAIO ou à l’Administration Communale du Roeulx !

        Pour le gamin, il peut aller gambader dans le jardin des roses nouvelles, c’est peut-être moins pollué ?

        Ou alors, sur le terrain de foot du Roeulx, mais cela est une autre histoire !!!!

        Bon courage

        • Bonjour au messager de 13 heures 02 min ,
          Je vous crois bien volontiers , vous savez , je ne voulais pas mettre votre parole en doute hier soir .
          Je n’ irai pas ouvertement poser la question aux demandeurs du permis des quarante maisons du clos de la Cimenterie : au prochain Conseil communal du 1er juillet , nos édiles seront – peut-être – plus éloquents . . .
          Bien à vous,
          Ce 22 juin 2015
          Pentimento

  2. Baio continue à promouvoir ces appartements en spécifiant :  » Nous avons introduit la demande du permis d’urbanisme et nous attendons celui-ci. D’après les informations que nous avons reçues, nous le recevrons pas avant la fin de l’année. Cependant, dès que le permis nous sera octroyé, nous débuterons les travaux » Courrier reçu le 18 juin

  3. Bonsoir,

    A l’attention de Pentimento

    Voici quelques renseignements :

    La société qui entretient les espaces vers de la ville du Roeulx =

    Dépend de l’Institut Reine Fabiola de Neuvilles.

    Hameau du CLYPO.

    Il est clair et évident que tôt ou tard, il y aura encore des licenciements au service travaux et plus précisément au plan vert.

    Pas très catholique tout cela !

    HYTREZAA

    • Bonjour HYTREZAA ,
      Merci pour vos recherches .
      J’ espère de tout mon coeur que la réduction d’ emploi que vous redoutez n’ aura pas lieu , et même que la formation du personnel ouvrier dans l’ art des Jardins occupera au contraire le premier plan des préoccupations .
      Une information mise en ligne le 11/06/2012 alimentera aussi nos réflexions , la voici :

      http://www.nekto.be/fr/contrat-d-entreprise-chez-st-feuillien.html?cmp_id=7&news_id=111

      Après tout, l’ activité que vous avez remarquée n’ a peut-être pas été commandée par notre administration communale . . .
      Bon Carnaval
      ce 27 juin 2015
      Pentimento

  4. Bonsoir Pentimento.

    Voici un renseignement que vous souhaitiez connaître !

    La société qui entretient les espaces vert du Roeulx est :

    NEKTO à Neufvilles.

    Où se trouve le siège social de cette société

    Bonne soirée

    TGRFED

    • Qui-sommes-nous
      L’Entreprise de Travail Adapté Nekto (anciennement Atelier Reine Fabiola) offre un travail à 200 adultes présentant un handicap mental léger ou un handicap moteur ou sensoriel. Nekto est une des asbl qui forment entre elles le Centre Reine Fabiola de Neufvilles. Elle s’attache à réussir un pari quotidien, allier équilibre financier et esprit social au départ de cinq axes majeurs : gestion du potentiel humain, mise à disposition d’outils adaptés et performants, structuration du travail, formation des jeunes. Le tout en collaboration avec une équipe d’encadrement conciliant aptitudes techniques et qualités éducatives.
      Mission commerciale
      Nekto offre un service de sous-traitance dans les domaines de l’entretien des espaces verts, de l’emballage, du conditionnement, du tri et de la manutention. Ces prestations de main d’œuvre efficaces et flexibles se déroulent sur le site du client ou dans ses propres ateliers. Nekto fabrique également des emballages et produits de qualité en bois, sur mesure.
      Pour les particuliers, Nekto propose aussi les services, d’un atelier de repassage, du nettoyage à domicile et des travaux de peinture (intérieur et extérieur).
      Historique
      1963 : création de l’asbl Atelier Protégé Reine Fabiola, au centre du village de Neufvilles, dans le but donner un travail à une dizaine de personnes handicapées hébergées au Centre Reine Fabiola. Premières activités : fabrication de dynamos, travaux mécaniques et électromécaniques, meulage de rondelles pour rails de chemin de fer, etc.
      Années ’70

      Importante activité d’échantillonnage, avec ses découpes de tapis plain agencées en catalogues d’échantillons et de nuanciers. Création de la section Mise sous Film. A ses côtés, une section espaces verts. Puis c’est l’apparition de la section de confection et la naissance de Thermoferm, spécialisé dans la réalisation et le placement de menuiseries extérieures.
      Années 80 et 90
      Implantation de l’atelier sur un site dont la taille est mieux adaptée à ses besoins. Décision est prise de déménager bureaux et activités vers l’actuel site de la rue du Clypot, au n°3. Le siège social est par contre maintenu au centre de Neufvilles. Le nombre de travailleurs s’accroît considérablement en quelques années. Innovations dans les activités : fabrication de palettes, enseignes lumineuses, menuiserie, peluches, bourrage de coussins.

      Années 2000
      Création de l’activité repassage en titres-services qui emploie à ce jour 10 travailleurs.
      Réorientation de l’activité menuiserie, qui se concentre sur la fabrication de tout type d’objets en bois sur mesure.

      Années 2010
      Création d’un call center.
      Réorientation de l’activité peinture (intérieur et extérieur) : service s’ouvre aux particuliers.
      Création de l’activité nettoyage à domicile.

      Depuis 15 ans, Nekto a constamment réajusté ses activités en fonction des réalités de son environnement économique. Les investissements en infrastructures et en machines évoluent en parallèle : nouveaux quais de chargement, nouveaux bureaux, extensions de sections, nouvelles machines. Nekto compte aujourd’hui plus de 240 membres du personnel, dont 200 inscrits à l’AWIPH.

    • Bonjour à tous ,
      Bonjour TGRFED ,
      Je vous remercie pour votre envoi de ces précisions à propos de Nekto ; ne disons pas encore qu’ il s’ agit de LA société qui entretient les espaces verts du Roeulx parce que cela n’ est pas une généralité.
      Je ne trouve pas de trace de cette entreprise dans les PV du Conseil publiés il y a belle lurette sur le site officiel.
      Actuellement beaucoup d’effectifs ont été désignés pour la réfection des trottoirs , en temps ordinaire , ces hommes-là exerceraient avec compétence des tâches de jardinage !
      Peut-être aussi faudrait-il refaire un inventaire de leur outillage et un entretien.
      Ah bien sûr , c’ est salissant , peu médiatique et cela a aussi un coût . . . mais cela maintiendrait l’ emploi local.
      Bon week-end ,
      ce 11 juillet 2015
      Pentimento

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>