A propos du conseil communal à huis clos du 03/04/2015

Vous êtes nombreux à vous et à nous interroger, à juste titre, sur le déroulement de cette séance, à savoir le sort réservé à un agent communal et aussi sur le respect des principes démocratiques qui doivent être de mise lors de telles circonstances.

En ce qui nous concerne, conseillers d’Alternative, quand il s’agit du sort voire du licenciement d’un membre du personnel soumis à la décision du conseil communal, nous avons toujours souhaité, pour que chaque conseiller communal puisse voter sans contrainte, en son  » âme et conscience », que ce vote se déroule à bulletin secret.

Lors de ce conseil communal, la majorité des membres présents ( les conseillers de la majorité ainsi que la minorité que nous représentons) a émis le souhait que nous nous prononcions à bulletin secret.

Le député-bourgmestre et son directeur général, par crainte du résultat du vote, ont exigé un vote à main levée, certains ainsi de faire ratifier  leur décision.

Cela n’a malgré tout pas empêché des abstentions dans la majorité……

Cette façon de procéder est un déni de démocratie et un manque de respect pour l’ensemble des conseillers communaux qui avaient souhaité un vote à bulletin secret pour décider du sort professionnel d’un homme de 60 ans !!

Pour ce qui est du fond du dossier, vu le huis-clos et par respect pour l’agent A1  incriminé, nous y reviendrons plus tard.

Néanmoins, nous vous invitons à relire ci -dessous la contribution d’un de nos lecteurs, « Anonyme forcé « comme il se réclame en date du 15 novembre 2009, bien au courant du climat régnant au service travaux de notre Ville du Roeulx.

 

Marcel Couteau.

Anonyme Anonyme a dit…

Il serait sans doute utile de vérifier les actions de certaines personnes au service travaux.
Je ne puis m’afficher puisque j’y travaille.
Il n’y a pas que les affaires de Charleroi….
Il m’a été rapporté que la réhabilitation du site de la cimenterie de Thieu n’a pas respecté le cahier des charges, pas de terre arable sur les 8 hectares mais des remblais de terre nécessitant la mise en décharge. Etc……arrangements avec Wanty…restos….et ? ? ? ? (80 000 m2 à 20 cm d’épaisseur soit 16000 m3 à environ 20 euro du m3 et mettre des terres devant aller en décharge à la place)
Les chemins de campagne servent à nouveau de décharge, voir derrière la Biercée. Sans parler de déversements des années antérieures avec des camions venant de Bruxelles après 16 h.
Et bien d’autres…….
D’après ce que j’ai entendu, il y a de quoi écrire un livre.
Certaines personnes du service travaux sont très bien au courant, il suffirait de les interroger sous le couvert de l’anonymat. 
Il y a un agent technique qui ne mange jamais au service travaux, restaurant tous les jours ou presque. Présence en moyenne de 1 h par jour ? ? Couverture absolue des Bourgmestre et Echevin des travaux. Une activité complémentaire de type bureau d’étude et de coordination, les gens se demande laquelle est complémentaire. Il circule avec son véhicule privé, réalise certains travaux pour la commune moyennant jour de récupération…. donc incontrôlable.
Consultations, demandes de prix bidon….
Le trio Bourgmestre, échevin des travaux et leur agent technique favori font régner la terreur. 2 ou 3 ouvriers sont ouvertement favorisés ; coupes de bois, enregistrement d’heures supplémentaires de complaisances…matériaux…
Même le secrétaire se tait. Idem pour tous les membres de la majorité.

Dans l’espoir d’une justice.

Merci
Anonyme forcé.

15 novembre 2009 11:38

 

27 réflexions au sujet de « A propos du conseil communal à huis clos du 03/04/2015 »

  1. Monsieur Couteau,

    Il fallait s’en douter que le conseil communal convoqué en urgence allait ENCORE tourner en « eau de boudin »

    Quel conseiller de la majorité allait voter contre son chef et de directeur ?

    Et le jeton de présence ?

    Et peut-être la mise hors du conseil communal par le chef !!!

    Il me revient que le directeur général était présent au conseil communal en urgence.

    Ceci est encore une faute grave du député bourgmestre, le directeur général DEVAIT quitter la séance puisqu’il est juge et partie.

    QUID de l’entretien entre Monsieur Bayens et le directeur général ?

    De toute façon, je pense que Monsieur Bayens va aller en justice contre la commune et les dindons de la farce sont de nouveau les citoyens pour payer les honoraires de l’avocat de la commune.

    Certains chefs de la commune sont ils d’une correction exemplaire ? Cela permettez moi d’en douter, c’est peut-être là qu’il faudrait sanctionner !!!

    HYTREZWW

  2. Bonjour ,

    Je remercie l’ administrateur du blog pour son apport d’ informations .
    J’ ai parcouru le texte du Règlement qui organise le fonctionnement des séances du Conseil communal. Je me suis arrêté à :
    Article 38 – Les présentations de candidats, les nominations aux emplois, les mises en disponibilité, les suspensions préventives dans l’intérêt du service et les sanctions disciplinaires font l’objet d’un scrutin secret.

    Comment cet article a t’il pu être méprisé avec tant de légèreté ?

    Ce 18 avril 2015
    Pentimento

    • Vous avez sans doute raison, Pentimento.

      Un licenciement pris hors scrutin secret par un conseil communal
      est-il valablel?
      Mais comment le chef de personnel, juriste, ne s’oppose-t-il pas à de telles pratiques?

      De plus, l’opposition à maintes reprises (voir surtout le dossier cimenterie de Thieu) révèle des manquements répétés à des règles juridiques.

      Le règlement que vous mentionnez, Pentimento, prévoit-il des sanctions en cas de non-observation de ses articles?

      Merci d’apporter une courte réponse
      AC

      • Bonjour AC ,

        Je suis désolé de ne pouvoir effectuer une recherche sérieuse immédiatement : ah , la famille ! Pour être sincère , je vous avoue que ma lecture s’ était arrêtée à cet endroit du texte . . .
        Le site officiel de la Ville reproduit le texte complet sous vie politique – conseil communal . . . Vous le trouverez facilement . .
        Bonne fin de semaine ,
        Pentimento

          • J’ai bien relu le règlement applicable au fonctionnement du conseil communal.
            Aucune mention relative aux manquements
            éventuels.
            On peut lire en finale:
            pour extrait conforme délivré le 16 janvier 2013:
            le secrétaire communal Frédéric Pêtre
            le bourgmestre Benoit Friart

            Ces deux personnes ont donc agi en connaissance de cause. Ont-elles interprété correctement le contenu du règlement qu’elles ont avalisé de par leur signature.? L’avenir nous en fera sans doute démonstration.

            Encore merci, cher lecteur P
            AC est satisfait d’avoir commencé un dialogue. Proficiat

          • Bonjour au visiteur de 17h 27,
            Ne me remerciez pas , remerciez plutôt les Conseillers communaux qui demandaient d’ emblée l’ organisation d’ un scrutin secret . . .
            Nous avons élu des gens compétents , c’ est un grand réconfort .
            Bien à vous,
            Pentimento

      • le directeur général est peut être juriste, mais il ne connait absolument pas la loi.
        tous les procès perdu par la ville sont à son actif,
        deplus pourqoui voudriez vous qu’il conseille le conseil, en demandant un vote à main levée, le bourgmestre à main mise sur ses conseillers

          • Ne serait-il pas mieux qu’il se concentre sur SON travail de directeur général – càd secrétaire communal- et oublier ses fonctions annexes votées par la majorité chargé de cours !!!- écrivain de traité de lois !!!- laissez-moi rire……….

      • Bien lu.
        L’anonyme forcé du 15 novembre 2009 ne s’est plus manifesté. Dommage. Paix à son âme s’il n’est plus de ce monde ou a abandonné le combat.

        • Est-il possible de savoir si la personne licenciée dernièrement est décidée à aller en justice ou si le collège a trouvé une solution à l’amiable?
          Trop de flou dans la « décision » provenant selon un de vos lecteurs de conseillers communaux compétents…

        • Bonjour ,
          Peut-être cette personne n’ a-t’ elle pas eu connaissance de la nouvelle adresse du blog puisqu’ il y a eu changement dans l’ intervalle . . .
          Cordialement,
          ce 21 avril 2015
          Pentimento

          • Merci, Pentimento.

            Grâce à des lecteurs comme vous, nous finirons par mieux connaître le dessous des cartes marquant le fonctionnement de notre commune

  3. Bonjour Marcel,

    Je ne connais pas les tenants et aboutissants du dossier, mais l’âge de la personne concernée ainsi que le non respect de l’article 38 du règlement concernant le fonctionnement du conseil communal ne me laissent pas indifférents. Donc, si besoin est, je mets mes maigres moyens à votre disposition si je peux être d’une aide quelconque pour Monsieur. J’estime que si certains prônes l’allongement des carrières il faut aussi qu’ils sachent en assumer les conséquences. Comme tu le sais et l’a représenté par ton engagement sans faille, celui qui combat peut perdre mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.
    Bien fraternellement.

    B.W.

    • Cher Bernard,

      Un grand merci pour ton soutien qui nous vient hélas de si loin. Mais sois sans crainte, nous ne tenons pas à laisser passer un tel déni de démocratie sans réactions.
      JPD

      • Monsieur Duval,
        Monsieur Couteau,
        nous espérons tous à la lecture de votre réponse que le déni du non respect du huis clos sera bien entendu suivi et s’il le faut annulé.

        Nous comptons sur vous.

  4. Que voulez-vous que Messieurs Couteau et Duval fassent !

    Le chef et son directeur général sont les seuls maîtres à bord !

    Personne ? ne parviendra à changer.

    • Bonjour au visiteur de 8h43 et à tous,
      Lundi 27/04/2015 à 19h30 en la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville du Roeulx se tiendra le Conseil communal chargé d’ approuver le procès-verbal de la séance antérieure . . . Allons l’ écouter si nous sommes libres !
      Cordialement ce 24 avril 2015
      Pentimento

      • Rien d’autre à ajouter à votre commentaire. Vous aurez ce lundi réponse à toutes vos questions, sans être accusé de dévoiler un huis-clos. A bon entendeur……

  5. Depuis quelques temps, je fais de nouveau l’actualité de ce blog politique. Des personnes qui se cachent derrière un anonymat lâche jugent… sans connaître ni vouloir connaître les gens. Aujourd’hui ce n’est pas en tant que Directeur général que je laisse un commentaire (les titres m’importent si peu).
    Hier j’ai été dire adieu à celui que j’avais le privilège de considérer comme un ami depuis bientôt 20 ans. Lui qui a demandé à ce que l’on chante l’Internationale le jour de son dernier voyage, lui qui a demandé d’avoir le drapeau du PTB à côté de son cercueil, lui qui m’avait fait rencontré Roberto D’Orazzio comme les familles des paras belges tués au Rwanda, etc. Mais là n’est pas l’essentiel, loin de là!.
    Peut-être l’aurez-vous compris il s’agit de l’avocat Michel Graindorge. Les politiques le verront comme un communiste, membre du PTB. Les avocats et ses clients le verront comme un immense avocat, doté d’un talent oratoire et d’une combativité sans nul autre pareil. Ses amis le voyaient comme un homme plein de contradictions mais, surtout, comme un homme doté de valeurs morales que peu peuvent revendiquer, comme un homme d’une loyauté, d’une fidélité incroyables. Comme un homme qui ne cédait jamais dans son combat pour des valeurs humaines fortes, au risque de s’attirer des ennuis. Et ceux qui ne le connaissaient pas, le jugeaient…parce qu’ils n’avaient pas le privilège de le connaître.
    Pour moi, Michel Graindorge était celui qui m’a accueilli à ses côtés pendant mes 5 années de Barreau, lui qui m’a tant donné. Lui qui m’a tant appris sur le plan le plus important qui soit, sur le plan humain, dans le sens noble du terme.
    Lui dire au revoir hier après-midi fut une épreuve (mais heureusement, des gens extraordinaires qui me connaissent vraiment, étaient présents à leur manière pour me soutenir). Vivre, juste derrière ses enfants et amis les plus proches, ces moments d’émotion laisse des traces. Je pourrais tant écrire et dire sur cet Homme qui a croisé mon chemin pour y laisser des traces indélébiles, lui qui va tant me manquer, lui dont ces mots « Mon cher Frédéric, comment vas-tu? » quand je l’avais au téléphone, vont tant me manquer, lui l’homme de gauche engagé, lui l’avocat des petits comme des grands, lui qui était si humble et si fort, lui … l’ami.
    Alors voilà, à tous les lecteurs de ce site qui me jugent sans me connaître, j’ai envie de vous dire que ce qui compte réellement pour moi, c’est de rester fidèle à ce que Michel m’a enseigné (et j’ai la prétention de l’être), que ce qui compte c’est l’avis de ceux qui apprennent à connaître les gens avant de parler d’eux.
    J’imagine bien que mon commentaire va en appeler d’autres, très certainement négatifs. Qu’importe, cela compte si peu venant d’anonymes qui ne vont pas à la rencontre des gens pour tenter de les connaître. J’avais simplement envie de rendre hommage à un grand Homme qui ne m’a pas donné sa confiance en tant qu’associé au cabinet d’avocats, ni son amitié, sans raison. Tout cela dit avec humilité.
    Je terminerai simplement par ceci: merci Michel pour ce que tu as été, es et seras encore pour moi….

    • Bonjour Monsieur Petre ,
      Je suis désolé d’ apprendre que vous avez perdu un ami d’ une telle intelligence et d’ une telle humanité . . . Respect à Graindorge dont l’ enseignement vous accompagnera tout au long de votre vie !
      Prenez soin de vous, le chagrin ne passera pas , mais le temps va l’ adoucir . . .
      ce 25 avril 2015
      Pentimento

  6. Bonjour ,
    Lundi 27/04/2015 à 19h30 en la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville du Roeulx s’ est tenu le Conseil communal chargé d’ approuver le procès-verbal de la séance antérieure , prévu SUIVANT ORDRE DU JOUR en séance publique . . . Hélas , le Président en a décidé autrement au dernier moment et il a imposé le huis clos : pas bon pour l’ image , Monsieur le Président !
    Bon dimanche
    ce 3 mai 2015
    Pentimento

    • Ne vous en faites pas Chère Madame, le troupeau bélant de Rhodiens , comme il ne lit pas ce site, ne connaitra pas cet épisode, et puis même, raconté par les conseillers Couteau et Duval !!!!! Il préfère l’image d’un député-brasseur, souriant, un verre à la main. La dignité, l’honneur, le savoir, la tolérance n’est pas le fort de ce troupeau. Vive le carnaval…il préfère suivre un tonneau……..Panem en circenses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>