IN MEMORIAM…

ELIE   HOYAS

 

IL AURAIT EU 100 ANS  CE 21. 02.  2017

 

Vous avez été nombreux à réagir sur ma page Facebook pour manifester vos marques de sympathie, de reconnaissance et d’amitié à  feu Elie Hoyas.

 

Elie Hoyas fut le dernier Bourgmestre de Thieu et le premier Bourgmestre au lendemain des fusions de communes du Roeulx.

Personnellement, j’ai côtoyé  Elie pendant plus de 70 ans et je suis devenu son Echevin des travaux pendant son mayorat.

Elie Hoyas a fait ses études à l’Ecole Moyenne du Roeulx où il est devenu plus tard enseignant, d’abord instituteur puis comme professeur de morale laïque.

Il ne sera jamais directeur. En effet, au lendemain du lancement du premier Spoutnik, il aborde cet événement, une première mondiale, extraordinaire pour l’époque ( nous sommes alors en 1957) dans son cours de morale. Accusé de propagande envers l’Union soviétique il sera sanctionné du poste de directeur qui devait lui revenir.

Brillant enseignant, il était aussi bien brillant mécanicien qu’agriculteur. Il savait greffer les arbres comme pas un. En somme, il savait ( sans jeu de mots) manier la charrue, la faucille et la marteau.

Son verbe et sa prose étaient percutants. Toute sa vie, aidé par son épouse Nella, il restera un homme au service de ses concitoyens.

Une petite anecdote : Un soir, nous étions en réunion à la maison communale pour discuter de la gestion de la Ville. On frappe à la porte, je vais ouvrir. Devant moi un grand père et sa petite fille, sa casquette à la main s’excuse  mais: « Voila mayeur, djé vu d’l lumièr à vô bureau, l’pètite ne sait nî faire ses devoirs… » La réunion est interrompue et Elie s’assoit près de l’enfant et l’aide à faire son devoir…C’était aussi cela Elie Hoyas.

Il mérite notre reconnaissance à tous,

A quand cette reconnaissance par l’Administration communale ?

 

Marcel Couteau, Compagnon de route d’Elie Hoyas.

A PROPOS DE LA DEMISSION DE FURLAN

De nos lecteurs nous demandent notre avis à propos de la démission du Ministre Furlan, ayant dans ses attributions la tutelle des pouvoirs locaux.

Celle-ci ne nous fait ni chaud, ni froid, elle nous laisse totalement indifférents. Nous n’avons surtout pas à lui dire Merci, car il est bien plus proche de Benoit Friart que de nous. Combien de nos plaintes sont restées sans suiteSa compagne et secrétaire n’est-elle pas une ancienne rhodienne de la rue de la Station…  Ceci explique peut-être cela !!!!

Nous verrons avec le nouveau ministre …….

DES ECLABOUSSURES DES AFFAIRES AU ROEULX ???

Le Roeulx est-il à l’abri ?

La Libre Belgique fait état dans un communiqué du 14 février d’un conflit d’intérêts de Bernard Liébin  Conseiller provincial MR à La Louvière. Et la brasserie Saint Feuillen y est citée. Qu’en pensons-nous ?

Un vieux dicton dit  » Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es »

Dans notre société, en politique il y a deux sortes d’engagements: celui qui va par idéal, pour servir la population et pas se servir. Hélas ceux-là ne sont pas nombreux car ils ne sont pas soutenus par les MRdias, porte paroles du système.

Et puis, il y a les autres….Ils sont plus nombreux, soutenus par tout un système. Pour eux, leur mandat politique est bien souvent un prolongement, une mise en valeur, un atout pour leur patrimoine privé.

Pourquoi croyez-vous que Benoit Friart s’est engagé en politique à un âge déjà avancé ? Pour fructifier et faire fructifier ses affaires privées.

Croyez-vous que les anciens bourgmestres, que ce soit Albert Tesain ou moi-même aurions donné l’autorisation de démolir  » Le Café des Amis réunis », maison à colombage, le  » Café du Commerce » de feu Berthe Jacques et  » le Château de Mademoiselle Cuvelier », pour y faire des appartements  créant en plus des problèmes de parking et de mobilité dans la Ville ?   NON

Pourquoi croyez-vous que dès sa nomination de bourgmestre, Benoit Friart s’est empressé de constituer la société immobilière IMMO-CORRIB ?

Il est évident par les temps  qui courent que certains compagnonnages sont dangereux, surtout avec les casseroles actuelles….

NOUS REPONDONS A VOS INTERROGATIONS……

Terrain de football de Thieu et détournement de destination des subsides.

Nous avons maintenant l’intime conviction qu’il y a bien eu détournement des subsides de leur destination initiale, c’est à dire évacuer les décombres se trouvant en surface pour l’un et évacuer la totalité du laitier formant la dalle en profondeur  pour l’autre .

Ce détournement, nous l’avons dénoncé à plusieurs reprises lors de conseils communaux, avec jamais une seule inscription dans les PV de ceux-ci. Le Bourgmestre MR Benoit FRIART, Député brasseur de surcroit ne connaît pas la signification et l’utilisation du mot TRANSPARENCE….

Or, sans transparence, il n’y a pas de démocratie.

Vous nous demandez d’informer la Justice……!!

Croyez bien que nous l’avons déjà fait et à de multiples reprises. Mais elle est débordée par manque de personnel, de moyens et aussi vu le nombre de  » magouilles politico-financières ».

Vous nous conseillez d’informer la presse !!

Quelle presse ??  Antenne Centre ?  On interroge Benoit Friart qui raconte ce qu’il veut,, y compris sur la Cimenterie, le malheureux !  » il ne savait pas »….. Mais nous, à la base de la dénonciation de ce scandale sur  » l’assainissement » de ce site, pas question d’entendre notre narration des faits…Nous dérangeons !

Quelle partialité d’Antenne Centre, quel manque d’objectivité, y compris quand elle commente les conseils communaux.

Quant à la presse écrite, surtout la Nouvelle Gazette, on croirait qu’elle trempe sa plume dans la St Feuillen haut de gamme.

Peut-être qu’avec la nouvelle journaliste les compte rendus seront plus objectifs, du moins on relatera plusieurs avis . C’est dans la DH que nous retrouvons le plus d’objectivité.

 

Compte-rendu du conseil communal du 13 février 2017 par Marcel Couteau et JP Duval

Après approbation du dernier PV par la majorité MR -CdH , l’Echevin Formule, habile représentant de commerce, nous donne  En information l’Etude indicative effectuée par Envirosoil sur le terrain de football de Thieu ( site de l’ancienne cimenterie).

Il insistera que les légères pollutions retrouvées par cette enquête ne sont en rien comparables à l’étude précédente, qui avait relevé une pollution bien plus importante. Nous le reconnaissons, mais pour le Député-Bourgmestre Friart et son Echevin, tout était dit et devait s’en arrêter là.!!.

Nous insisterons malgré tout sur le rappel de nos interventions passées, à savoir qu’outre un problème de pollution, il en existe un tout autre, à savoir un détournement de destination de subsides publics. Nous aurions souhaité que cette étude d’Envirosoil soit effectuée à une plus grande profondeur ( 4 à 5 m) et non le mètre comme ce fut le cas. On nous rétorquera que c’est Envirosoil qui a fixé la profondeur, mais on oublie de signaler  qu’on a bien sciemment omis de dévoiler le problème d’évacuation du laitier initialement sous ce terrain de football.

Envirosoil dans son rapport, signale que 8 forages ont eu lieu,  4 dans la couche superficielle ( entre 0 et 0,5m) et 4 dans le niveau sous-jacent ( entre 0,5 m et 1 m).

Nous pouvons lire dans ces résultats : «  Les sols rencontrés aux endroits de ces forages sont constitués de 1/ des remblais contenant de la brique et de la pierre dans une matière sablo-limoneuse à argileuse, recouverte localement par une couche de limon de 50 cm

Pourquoi insistons-nous sur cette conclusion ?

Si nous reprenons les analyses effectuées  en 1999 par la société SERCO, pour le compte des Ciments d’Obourg, enquête effectuée à l’époque sous la direction de l’ Ingénieur des Mines David Charlet ( que l’on retrouve aujourd’hui à l’IDEA dans ce dossier Cimenterie), c’est que les conclusions de ces  deux études sont similaires.

Nous reproduisons également notre intervention, continuellement interrompue sous prétexte qu’elle ne figure pas à l’ordre du jour. Belle habileté que de mettre ce point en information et non en discussion……

Il est vrai qu’ils ont peur de la vérité.

OUI, nous affirmons que nous sommes bien devant un détournement de subsides de leur destination initiale, ce qui est réprimé par la loi…

En somme, après le scandale de la pollution et de repollution, un nouveau scandale sur le site de la cimenterie.

Et là aussi, Friart et Formule diront  » qu’ils ne savaient pas !!!

 

Mais Nous, nous continuerons notre combat pour la Vérité…….

Finances

Marché de service. Etude de mobilité.   N’ayant aucun document à notre disposition à ce sujet, lors de la consultation des pièces du dossier nous avons réclamé le report de ce point.

Schéma directeur de la rénovation urbaine du Roeulx- paiement à hauteur de 50% Phase 2

Là aussi, nous nous demandons où en est le travail, aucun document fourni sur celui-ci. Aucun dossier à disposition.  Nous nous abstiendrons.

Désignation d’un représentant du groupe Alternative au conseil d’administration de la RCA

Nous avions proposé Marcel Couteau, qui est accepté à l’unanimité. .Plaisantant, il ne réclamera aucun jeton de présence pour ce mandat, qu’il accepte car il n’y a  » que les sots qui ne changent pas d’avis ». Et il apprécie tellement la compagnie de certains !!! Il paraît qu’eux aussi……..Mais ça, l’avenir nous le confirmera !!!

Divers  Marcel Couteau interroge le Collège pour connaître la situation de la décision d’ester en justice dans le cadre du dossier cimenterie, dossier entre les mains de l’avocat Renders de Bruxelles.  Promesse a été faite que rapport sera fait au prochain conseil communal.

JP Duval interroge pour sa part à propos de  » l’animation » qui s’effectue régulièrement sur les quais du PACO par l’entreprise Quintellier. Monsieur le bourgmestre affirme qu’elle n’a pas lieu d’être car le dossier du refus est toujours en cours. Il contactera la police de l’environnement….

Prochain conseil le lundi 13 mars à 19h30