Toujours à propos de la cimenterie de Thieu

 

Vous êtes nombreux à êtres intervenus sur ce blog, nous demandant de publier le rapport d’Envirosol.
Demande légitime de connaitre la situation sur base des faits révélés dans cette étude.
Ce dossier de 69 pages, plus les annexes, cela est difficile pour nous de le publier intégralement.
Toutefois, nous publions ci-dessous, les pages les plus intéressantes, c’est à dire les conclusions et recommandation ainsi que les pages 59, 60, 61 qui confirment les pollutions sur les 19350m2 étudies par Envirosol pour les 80000m2 du site de la Cimenterie.
Voila une situation, un dossier plus que pourri, que nous dénonçons depuis des années, sans avoir été pris au sérieux. Bien au contraire que de sarcasmes de la part de certains membres du Collège à l’égard de Géry Bombart, Jean-Pierre Duval et Marcel Couteau, lors de nos interventions au Conseil Communal.
Nous avons fait notre la devise d’un prestigieux Rhodien Leon Mabille « Hardi m’fi lâchez ni ».
Si vous êtes soucieux de connaître les faits, les actes, des uns et des autres sur ce dossier, rendez-vous lors de la séance publique du Conseil Communal du 17 octobre à 19h30 à l’Hotel de Ville.
Marcel Couteau

A PROPOS DE L’ASSAINISSEMENT DE LA CIMENTERIE

 

Le conseil communal de ce 19 septembre n’a pas abordé le dossier archi-pourri, du prétendu assainissement de la cimenterie.
Promesse nous à été faite par B. Friart qu’il le sera lors du conseil communal du 17 octobre. De toute façon, par précaution, nous avons d’ores et dejà fait inscrire ce point à l’ordre du jour.
Nous sommes maintenant en possession du rapport final d’Envirosol, il confirme une pollution plus qu’importante sur la partie du site étudié, soit 19350m2 sur une superficie de 80000m2.
Les pollutions sont de deux ordres, les pollutions dites « historiques » anciennes, mais aussi des nouvelles pollutions amenées par les remblais lors des travaux d’assainissement!
Le Collège envisage de faire appel à un avocat. Le Collège tenait ce jour une conférence de presse. Il est évident que les degrés de responsabilités se situent à différents niveaux.
Nous espérons, que nos lecteurs, ont encore en mémoire nos nombreux écrits et interventions au conseil communaux, pour signaler les manquements constatés et dénoncés par nous lors de ces travaux,. Informations  jamais retranscrites aux PV des conseils communaux et hélas restées  sans suite au niveau communal.
Nous souhaitons et espérons vous voir nombreux au Conseil Communal du 17octobre à 19h30.
Marcel Couteau

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAL DU 29/08/2016 par Marcel COUTEAU et Jean-Pierre DUVAL conseillers communaux UDP sur la liste ALTERNATIVE

Cette séance du conseil communal a vu la présence de nombreux citoyens de Ville-sur-Haine sensibilisés par une action contre le projet d’une exploitation de déchets aux abords du nouveau canal. Nous vous avons déjà relaté cette action sur ce blog en date du 31/08/2016.

Cette façon citoyenne et exemplaire de réagir  a toute notre solidarité.

A l’Ordre du Jour :

Centre Culturel Joseph Faucon  Dossier 2015

Ce dossier informatif décrit l’ensemble des activités menées en 2015 par le centre culturel ou en collaboration avec celui-ci. Celles-ci sont nombreuses et variés.

Toutefois nous prêterons attention sur les points positifs et négatifs développés par le conseil d’orientation en date du 14/10/2015, et dont nous reproduisons ci-dessous.

«   Peu d’avis sur l’économie et la politique «   En effet, dans ce domaine un effort reste à faire. Le centre culturel pourrait selon nous organiser des débats pluralistes sur les nombreux problèmes qui secouent notre société.

Cependant, cela ne nous empêche pas d’apprécier le travail de notre centre culturel.

FINANCES

Compte 2015 de la Fabrique d’église St Gery à Thieu

Recettes : 17.415,73 €  dont 15.229,20 de  dotation communale, soit seulement 2.185,53 de recettes propres !

Nous avons interrogé le Collège sur la recette éventuelle de l’antenne GSM dans le clocher. Il s’informe !!

Abstention de Gery Bombart et Marcel Couteau.  Jean-Pierre Duval vote contre.

DIVERS

Convention relative à la reprise en gestion de l’entretien des plantations  au Giratoire St Feuillien à l’entrée de la localité RN 55

Jean-Pierre Duval demande  quelques éclaircissements, à savoir si l’entrepreneur qui effectuera les entretiens du giratoire  » partie Brasserie » sera le même que celui qui effectue les entretiens de la partie Ville du Roeulx. L’échevin Sauvage répond que Non, et que la partie Ville est entretenue par les ouvriers communaux. Dont acte.

Unanimité dans le vote.

Délégation au Collège communal en matière de marché public au budget extraordinaire

En faux démocrate, le député-bourgmestre Friart et sa cour, continue à dépouiller le conseil communal de ses prérogatives sur de fallacieux prétextes, qui prêtent plutôt à éclater de rire  et montre bien à quel point  » on peut se  » foutre de la réalité et de la tête du monde »

Peut-être que demain, avec Benoit Friart le conseil communal au Roeulx consistera à venir signer le tableau de présence pour encaisser le jeton !

Il n’a pas pu citer un seul exemple où la situation actuelle, passant par le conseil communal, a pu perturber la gestion de la Ville. Il supprime ainsi le droit du conseil communal de décider.

Bien entendu nous votons contre cet abus de pouvoir.

Rue de Savoie désaffectation du lit du Ruisseau St Pierre – Attribution de la vente.

Cette désaffectation et vente d’une parcelle de +/- 1a60ca concerne le fond du jardin de 2 maisons de la rue du Château St Pierre. Nous avons posé la question de savoir si les deux propriétaires avaient été informés de la vente ? Pas de réponse !

Inventaire des logements publics en Wallonie.

Notre entité compte sur son territoire 160 logements répartis comme suis

140 logements CentrHabitat

13 logements en AIS (Agence Immobilière Sociale)

4 logements loués par le CPAS (ILA)

3 logements appartenant à la Ville du Roeulx

DIVERS

JP Duval demande où en est le dossier travaux rue Delatte à Thieu. Il suit son cours selonb l’échevin, mais ne peut donner de date de début des travaux. Lire à ce sujet son commentaire dans la Dh du 07/09

JP Duval s’inquiète à nouveau auprès du bourgmestre du rapport final d’Envirosoil, toujours pas reçu . Celui-ci répondra hors conseil que Envirosoil avait fait parvenir un premier rapport à l’IDEA, qui l’a réexpédie car il ne convenait pas ? Depuis, il y a eu les congés, mais maintenant, on va à nouveau les relancer !!!!!

Prochain conseil le 19/09

 

SOLIDARITE GOSSELIES.

Nous aimerions vous faire partager un texte admirable écrit par une de nos connaissances sur FB,  Immaculata Maco Meo , texte plein de réalisme et qui se veut un message d’espoir et de soutien pour nos Camarades de Gosselies

 » Ils rentraient, épuisés, mais le sourire aux lèvres, les hommes de la famille.
Ils déposaient leurs « mallettes » le long du couloir, caressaient la tête des enfants, embrassaient les joues de leurs femmes et s’en allaient oublier le bruit de la machine au milieu de leurs pimpants potagers.
Leur récréation, aux hommes de la famille…
Si nous, les petits, y participions, il ne fallait pas les encombrer de notre babillage. Non! Les Hommes de la famille, harassés par les rythmes des pauses, il fallait leur foutre la paix!
Au fil du temps, la fatigue n’avait plus le monopole de leurs mines épuisées: l’inquiétude a dessiné de nouvelles rides sur le front des hommes de la famille. Ils savaient que le haut-fourneau mourait à petit feu, mais ils ne voulaient pas assister à cette tragédie.
Alors, ils ont lutté, les hommes de la famille, avec un entêtement aussi dur que l’acier qu’ils fabriquaient.
Parce qu’ils étaient convaincus qu’ils ne pouvaient faire que ça: transformer le minerai en un magma flamboyant et façonner des brames.
Et ils s’imaginaient qu’ils étaient les seuls à pouvoir le faire, les seuls à oser le faire, les seuls à supporter la fournaise d’une coulée continue.
Les hommes de la famille ont fini par renoncer: leurs fils ne finiraient pas derrière une machine.Et de ça, ils se sont réjouis.
La coulée continue a cessé de teinter le ciel d’orange et l’usine s’est vidée de ses ouvriers.Le regard aussi éteint que leur haut-fourneau, ils sont allés « pointer », les hommes de la famille.
Et aujourd’hui… Je me surprends encore à chuchoter l’après-midi, comme on m’avait appris à le faire pour ne pas réveiller « ceux qui font la nuit », je m’émerveille encore devant les jardins ouvriers le long des voies de chemin de fer… mais je me laisse aller à la nostalgie une dernière fois!
A Gosselies, à Clabecq, à La Louvière, à Marcinelle ou à Seraing, des hommes attendent d’offrir encore leurs bras.
Ne les laissons pas ballants, ces bras! Ne les amputons pas, ces bras, et ils feront encore de grandes choses !  »
#Solidarité#Gosselies