Suite du compte -rendu du conseil communal du 18/04/2016

Travaux de restauration de la Chapelle Notre-Dame aux Tombeaux.

Estimation : 49.531,98€ tvac

Il faut savoir que des frais ont déjà été effectués en vue de cette restauration, pour un montant de plus de 65.000€   En voilà encore  pour plus de 110.000€.

Il paraît qu’il faut rendre ce site attrayant pour le  » tourisme ».

Nous avons voté contre, cette chapelle pouvant et devant être restaurée à moindre coût, au lieu d’en faire un site touristique. ( politique du tape-à-l’oeil)

Les habitants de l’entité ont pour la plupart d’entre-eux, d’autres préoccupations que celle-là.

Rénovation de l’Ecole Georges Price Estimation :  167.219,25 € tvac

Parking de la crèche:  Estimation: 203.538,67 € tvac

Financement ; partie subsidiée , fonds de réserve et emprunt.

Nous votons pour ces deux prévisions de travaux. A notre demande au Collège de connaître la priorité entre ces travaux, nous n’obtiendrons pas de réponse, mais gageons que vous aussi vous pourrez facilement deviner ce qui sera terminé en premier !!!!

Les trois points suivants concernant la vente de petites parcelles de terrain appartenant à la Ville ont été votés à l’unanimité.

Nous nous abstenons sur la délégation à la RCA de la convention de partenariat avec BelMRTL et concernant le Challenge des Montgolfières 2016..

Régie communale autonome

Rapport d’activités et compte annuel 2015 :   Le compte 2015 enregistre une perte de 13.748 € contre un boni de 74.370,37 €  au compte 2014. Soit une différence de 88.118,37 €, ce qui fait dire au Directeur financier : » Aucun document du dossier ne permet de savoir s’il y aura une incidence sur les finances communales. La Ville devra attendre la première MB 2016 de la RCA pour s’en assurer »

Le chiffre d’affaires pour 2015 est de 105.834€ contre 73.902 € au compte 2014.

Nous avons déploré que la lecture de ce compte 2015 soit plus laborieuse que celle des comptes précédents, du fait que les dépenses et recettes sont globalisées, alors qu’auparavant on pouvait voir plus en détail ceux-ci. Nous pouvions voir la ventilation entre les locations, le fonctionnement, l’administratif. Il est vrai que sous la férule du MR Benoit Friart l’opacité est de mise dans l’administration des affaires communales, et la RCA  a bien été crée pour entretenir ce flou ( voir ci-dessus transfert du Challenge des montgolfières) !

Le rapport d’activités, qui nous a seulement été remis cette semaine, càd après la tenue du conseil communal, démontre l’activité croissante des plages horaires dans la salle omnisports.

Gérer, c’est Prévoir, et ce en fonction des possibilités financières de la Ville et des priorités dans sa gestion;  C’est facile de dire  » ça ne coûte rien,…ça va être subsidié… » sans tenir compte des coûts de gestion de ces infrastructures.

Il en va de même pour  » la réorganisation du site sportif du Rempart des Arbalestriers ».

Le rapport d’activités nous informe que:

-Les travaux ont été attribués à 1.340.921,21€ htva, avec un subside de 1.111.440€.

-La RCA a reçu les subventions suivantes : un subside ordinaire de 111.052,21 € destiné à couvrir les frais de fonctionnement du centre sportif pour 2015.

un subside extraordinaire de 372.511,95 € pour les travaux du site sportif au Rempart des Arbalestriers. Ce qui porte la totalité des subsides communaux à la RCA aux montants suivants selon nos chiffres

A l’extraordinaire : 3.618.076,9 €

A l’ordinaire : 814.407,34 €                 Ce qui n’a pas été confirmé, ni infirmé, ces montants n’apparaissent pas dans le rapport d’activités.

Au 31 décembre 2015, la situation des comptes bancaires, selon le rapport, est de 80.994,5 €

Nous nous sommes abstenus sur les décharges aux commissaires et administrateurs, nous avons voté contre le rapport d’activités vu l’absence de celui-ci dans nos pièces..

Prochain conseil le 30 mai à 19h30

Sachez d’ores et déjà que nous demandons de remettre à l’ordre du jour de ce conseil le dossier de l’étude d’orientation de l’ancienne cimenterie de Thieu,, car il y subsiste encore des zones d’ombre !!!!!

 

Compte-rendu conseil communal du 18 avril 2016 par les conseillers UDP Marcel Couteau et Jean-Pierre Duval.

eUn des points importants de ce conseil concerne la présentation par Monsieur Charlet de l’IDEA  de  » L’Etude d’orientation d’une partie de l’ancienne cimenterie de Thieu » étude recommandée par la région wallonne vu les doutes sur l’assainissement  réel de ce site.

Cette étude a été confiée par l’IDEA à la firme ENVIROSOIL.

Les résultats nous seront présentés via une rétroprojection de 21 vues, que nous obtiendrons le lendemain en format papier. Nous déplorons vivement que ce document n’ait pas été en notre possession au moment de cet exposé. Pourtant, nous en avions fait la demande dès le 18 mars. Ci dessous notre lettre au Collège :

Hélas, il n’en sera rien. Nous recevrons ce document, à notre demande expresse, le lendemain du dit conseil communal.

Pour que chacun puisse se faire une opinion quant à ce dossier, nous reproduisons ci-dessous les parties les plus intéressantes de ce document

Nous pouvons constater au vu de ces éléments que les forages et analyses réalisés par Envirosoil, en plus grand nombre ( 34 points de prélèvements contre 3 !!! auparavant ) confirment toujours  l’existence de pollution aux endroits analysés en 1999 et en 2003, de plus on décèle une pollution sur plus de 50% des points étudiés  ( 18 points sur 34 totalement au-dessus des valeurs d’intervention.

Nous sommes dès lors en droit de nous interroger sur  » les travaux d’assainissement » effectués par la firme Wanty et le service de contrôle de ceux-ci, tant par la Région wallonne, la Ville du Roeulx ( qui rappelons-le est le maître d’ouvrage) et l’IDEA, assistant à la maîtrise de l’ouvrage.

Cette nouvelle analyse du sol révèle qu’en métaux lourds, en huiles minérales et en HAP ( hydrocarbures aromatiques polycycliques), les valeurs seuils pour un usage de type III sont dépassées, avec une présence importante d’arsenic sur l’ensemble de la zone et à faible profondeur.

De dossier pourri  pour reprendre l’expression de l’Echevin Formule, cela risque de devenir un scandale de plus dans  » l’assainissement » et le traitement des terres polluées.

Au niveau communal, la responsabilité politique est engagée. Le Député-Bourgmestre B. Friart et son Echevin Formule ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas !

Nos nombreuses interventions sur les négligences constatées, mais aussi celles émanant de personnel communal qualifié ( les agents techniques communaux) auraient dus les alerter. Hélas, il n’en fut rien. De plus on comprend mieux le refus systématique de voir apparaître le contenu de nos remarques sur ces négligences dans les PV des séances du conseil communal.

Pour mémoire, en ce qui concerne les agents techniques, l’un est parti  » dégouté » par le manque de réactions après avoir dénoncé auprès des autorités communales, le non-respect du cahier des charges dans le cadre de l’assainissement du site des cimenteries.  Plus près de nous, un autre est renvoyé ( nous communiquons les détails dans le § suivant Terrain de football.). Et avant cela, le suicide de celui qui suivait ce dossier d’assainissement !

Et le terrain de football !!

Là aussi, nos interrogations subsistent et restent encore plus d’actualité au vu des analyses de la parcelle voisine. Les travaux prévus pour l’installation de ce terrain ont-ils bien été effectués dans le respect du cahier des charges ? c’est-à-dire évacuation des immondices et du laitier et pour lesquels deux subsides ont été attribués par la région wallonne pour un montant de 165.447,54 € htva. L’état du terrain à la moindre pluie nous permet encore une fois d’émettre des doutes.

Cette situation avait aussi préoccupé l’agent technique qui avait demandé à la firme Wanty les justificatifs de l’évacuation des déchets, d’où un rappel à l’ordre par le Député-Bourgmestre Benoit Friart et peu de temps après son renvoi, sous prétexte d’une altercation avec le Directeur général.

Nous avions également souhaité que la présence de la firme ENVIROSOIL soit mise à profit pour aussi effectuer des sondages sur le terrain de football pour avoir nos apaisements. Pas question pour le duo Formule-Friart !!

Les pollutions détectées par ENVIROSOIL s’arrêtent-elles à la limite du terrain de football ??

En plus de nos soupçons de détournements de subsides de leur destination initiale, ce qui est condamnable, n’y aurait-t-il pas là aussi en plus la pollution ?

Nous aurions également souhaité lors de ce conseil communal que soit projeté une série de photos montrant l’état du site. Refus catégorique de la part du Bourgmestre. Ces photos, les voici en partie……

Et le surlendemain de ce conseil, nous assistons  » au ballet des camions de la commune » pour camoufler ce dépotoir !!!!!!!Et ON NOUS ACCUSE DE SUSPICION !!!!!!!

Nous continuerons ce PV du conseil communal car nous attendons toujours à ce jour, le rapport d’activités de la RCA dont l’Echevin   » a oublié » de nous mettre copie à disposition.

 

 

 

 

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAL – 14 MARS 2016 Par les Conseillers MARCEL COUTEAU – JEAN-PIERRE DUVAL

Trois points à l’ordre du jour ont retenu plus particulièrement notre attention, à savoir :

 

1- Nettoyage des bâtiments communaux (privatisation)

 « Reconduction du marché jusqu’en 2019 pour un montant annuel estimé de 96.473,59€. Inscription budgétaire 2016 – 100.000€
Suivant le compte communal 2014, le coût pour les finances de la Ville
  est de 170.648€, cette somme représente les rémunérations, pécules de vacances pour 7 personnes, mais aussi 33.592€ de cotisations patronales à l’ONSSAPL.

Une personne reste à charge de la Ville pour un montant de ± 32.000€.d’où prévision de coût de 128.473,51€

Donc, « économie » espérée de +42.175,09€ ! et ce au détriment de la qualité du service  de nettoyage.
Des économies ? Pourquoi pas !

 Mais sur d’autres dépenses, pas en privant de ressources six (6) habitants de l’entité qui payent leurs impôts, qui vivent parmi nous, dépensent dans les communes de l’entité.

 Auparavant, ces postes de techniciennes de surface étaient bien souvent occupés par des personnes fragilisées, émargeant ou sur le point d’y être, au CPAS, soulageant d’autant les finances du CPAS donc de la Ville.Mais pas avec un député-bourgmestre MR, il préfère favoriser une firme privée  exploitant une main d’œuvre corvéable à merci, à très bon compte et bien souvent étrangère.Nous  avons là, la démonstration de la politique MR au niveau communal, privatisation et amorce de démantèlement du service public.

En plus de supprimer les ressources financières de six familles, on prive un organisme social (ONSSAPL) d’une recette de 33.592e en cotisations.

Cela aussi fait partie de la stratégie du MR, asphyxier les organismes publics !

N’y a-t-il pas d’autres économies ?

  Que de diminuer l’emploi communal !

  Que de supprimer l’intervention communale pour l’accès à la piscine communale de tous les enfants !

  Que de prévoir de nouvelles diminution d’emplois aux services des travaux !

 

Oh si, il y a d’autres économies à faire :

  dans les frais de réception et de représentation

  les dépenses de « prestige » à ces activités qui favorisent le fonctionnement des pompes à bières »

  des investissements nullement prioritaires

  des investissements sans tenir compte du coût aussi de la gestion

 Mais il n’y a pas que les dépenses, il y a aussi les recettes à percevoir ou qu’on oublie.

 Hélas, au Roeulx, en ce domaine aussi, l’esprit MR s’exerce avec vigueur, c’est comme au Fédéral, on met facilement en irrécouvrable certaines recettes, par exemple, pour occupation du domaine public, surtout pour de grosses sociétés on préserve certains de toute taxation possible. Cela en bon MR, pas au profit des gens du peuple, ceux-là pour la plupart on les amuse de façon là aussi intéressée.

Il est évident que nous avons voté contre cette privatisation et cette façon de faire.

 

2- Vente d’une parcelle de terrain sur le site de l’ancienne cimenterie –

Renonciation à accession –Acte définitif- Approbation

Superficie 91a80ca

 « La SA « Baïo Construction «  s’engage de manière irrévocable à acquérir au plus tard dans les 5 ans des présentes, au prix ci-devant indiqué de quatre cent cinquante-neuf mille Euros (459.000)

Nous avons voté contre.

Voilà un terrain assaini avec les deniers publics, Feder, Région wallonne et Ville du Roeulx pour un montant de plus de 1.367.058€.

Et c’est un promoteur privé qui va faire son beurre !

Notre position à toujours été dans la mesure ou ce site a été réellement dépollué, c’était d’en faire un lotissement à caractère public, ou des jeunes ménages, pas encore propriétaire auraient pu faire construire leur maison à des prix abordables.

 Mais de cela le député bourgmestre MR et aussi gérant de la société IMMO- CORRIB n’en veut pas.

Mais voyons, entre collègue BAIO-  IMMO- CORRIB C’est cela aussi l conception de la politique vue par le MR, priorité au privé avec les deniers publics.

 

 

3- Intervention à propos de l’ancienne cimenterie de Thieu

 

Un rappel : lors du conseil communal du 1er février 2016, suite à l’intervention de notre ami Gery Bombart, demandant ou en étaient les sondages sur le site, toutes les personnes, du moins celles de bonne foi, ont entendu la réponse du Collège, à savoir « qu’il avait encore un petit problème la société n’avait pas effectué son travail de sondage du sol aux bons endroits. Propos repris avec dévotion par le journaliste dans la Nouvelle Gazette du 4 février 2016. »

Or, voilà que suite à l’inscription par nous de demande d’explication, cela devient lors du conseil du 14 mars 2016 « aucun sondage n’a été fait, c’est la carte des prélèvements prévus qui a été mal faite ».

A noter que dans leur PV de la séance du 1er février 2016 et approuvé par eux, on peut lire « la société s’est trompée de périmètre » Nous avons mal compris, y compris leur dévoué journaliste.

Alors quoi ? D’une séance à l’autre, ils ne savent plus ce qu’ils racontent. Ils savent mentir ! Pourquoi ?

Ils se foutent de la vérité, de la transparence et de la démocratie. Et ils osent nous accuser de suspicion.

Eux qui nous refusent l’accès aux e-mails échangés avec l’IDEA à ce sujet.
Ci-joint notre intervention à ce sujet:

INTERVENTION A PROPOS DU SITE D E L’ANCIENNE CIMENTERIE DE THIEU

 

Lors de la réunion du 19 Janvier 2015 entre les représentants de la Ville, de l’IDEA ,de l’ISSEP, et de la Région wallonne, ayant pour objet et je cite le pv :

 «  Faire le point sur les travaux e dépollution qui ont été exécutés sur le site »,

Madame Rhavassani a estimé «  qu’il est indispensable que la Ville fasse réaliser l’étude de sol, dans le cadre de la demande de subside introduite pour mener l’opération de revitalisation urbaine sur le site, puisque le projet consiste dans la construction de maisons unifamiliales avec jardin ».

 

J’en conviens que cela peut être dû à nos nombreuses interventions dictées par nos doutes, par nos constats sur une réelle et efficace dépollution du site.

Je ne citerais que deux exemples :

1/ Le contenu des silos qui devait être évacué et traité hors site a été répandu  sur celui –ci , sans analyse réelle des composants.

2/ A propos du terrain de football, où la Ville a obtenu des subsides, d’une part pour évacuer les décombres situés en surface, et d’autre part pour évacuer le laitier. Pour mémoire ce subside se chiffrait à  plus de 160.000€………….

Vu l’état du terrain lors des pluies, nous doutons fort que ce travail a été réalisé, ce qui pourrait alors être considéré comme un détournement de destination initiale d’un subside. Dans son courrier annonçant ce subside, le Ministre Antoine spécifiait bien noir sur blanc  sa destination.

Je vais à nouveau vous rafraichir la mémoire : un ancien député permanent et bourgmestre à Chapelle-lez-Herlaimont a été en son temps condamné pour avoir détourné un subside de sa destination initiale ( terrain de football et parking).

Suite à une recommandation de la région wallonne en date du 02/02/2015 et 31/08/2015, le conseil communal a désigné l’IDEA pour réaliser un étude de sol et étude d’orientation  d’une partie du site, excluant bien entendu le terrain de football.

 

Lors du dernier conseil communal de ce 1er février 2016,  vous nous donnez comme information, et je reprend celle-ci relatée par votre bienveillante presse. 

Petit problème !! Encore un de plus dans ce dossier «  pourri »

Aussi, je me suis présenté auprès du Directeur général pour avoir accès à ce dossier. Comme réponse je n’ai reçu que l’affirmation qu’il n’y avait pas de dossier, rien que des e-mails. Même pas les coordonnées de la firme qui était chargée du travail. Après un certain temps, on voudra bien me communiquer le nom !!

Par la suite, Mercredi 2 mars, je me suis à nouveau rendu auprès du Directeur général accompagné des conseillers Bombart et Duval pour avoir accès à ce dossier.  Rien n’y fera, Refus catégorique du Bourgmestre, argumentant faussement qu’il n’y a pas de dossiers.

Donc, si nous reprenons les propos tenus dans la presse par l’Echevin Formule lors du dernier conseil communal, on peut dire que des sondages ont été effectués mais pas au bon endroit.

Nous sommes quand même curieux de connaître les résultats de ces sondages effectués et à quels endroits. Habilement, en fin manipulateur que vous êtes, ça il faut le reconnaître Monsieur le Président, vous allez probablement me rétorquer que ce n’est pas là le problème ?  Justement si. Quel que soit l’endroit où ils ont été effectués, c’est sur le site de l’ancienne cimenterie, alors ces résultats concernent également une partie de ce dossier.

Devant l’accumulation de tant de problèmes et de l’opacité faite par le pouvoir dans sa gestion des affaires de la Ville, nous souhaitons, dans le cadre de la transparence, avoir accès au dossier complet découlant des décisions prises par le conseil communal.

 

 Marcel Couteau