CIMENTERIE DE THIEU ET CENTRE SPORTIF Suite et pas fin

 

Le 04/02/2016, suite au conseil communal du 01/02/2016, la Nouvelle Gazette publiait l’article suivant, en n’ayant entendu  » qu’un son de cloche » !!!

 

En tant que membres de l’opposition, nous sommes mis en cause par la majorité pour les lenteurs d’exécution de ce dossier et pour la non-obtention, à ce jour, d’un subside de 1.250.000 €. Ces propos étant relatés de façon unilatérale par le journaliste de service, il nous revient d’apporter des faits, que l’on se garde bien de taire, pour permettre d’éclairer ce dossier  » pourri »

Pourri !!! C’est exactement le terme employé par l’Echevin Formule lors de ce conseil, Echevin bien vite remis à l’ordre par le Bourgmestre Friart concernant ces propos…

Le lecteur lira ci-dessous notre vision de ce dossier  » pourri », terme exact que nous avons maintes fois exprimé bien avant Monsieur Formule.

UNE BONNE AFFAIRE !!  Argument souvent évoqué, mais une bonne affaire  » pour qui » ?  Si en effet +/- 7 hectares de terrains furent obtenus pour le franc symbolique, voyons comment les finances publiques sont intervenues et pour combien ? Et surtout aussi  » Qui fait la bonne affaire » ?

L’assainissement de ce site fut confié à la Société Wanty qui avait soumis une offre de base de 417.109 €.  Le coût réel de 968.186 € fut pris en charge pour moitié par la Région wallonne et l’autre moitié par le FEDER ( Fonds européens). A cette somme, viendront s’ajouter +/- 300.000€ des finances communales, pour arriver à un coût global de 1.268.186 €.

A ce stade, nous y voyons 2 gagnants : La société Wanty mais aussi  » le pollueur » la société Holcim. On ne connaît pas dans cette affaire, comme dans bien d’autres, le principe  » pollueur-payeur » !

RESUME DES PRINCIPAUX EPISODES.

En 1999 déjà, la SPAQUE avait déclaré la pollution de ce site. Son rapport indique entre-autre :  » une évaluation du risque pour la santé humaine a été réalisée. Cette évaluation relève que les teneurs en plomb décelées dans l’échantillon SURF ( identification de l’échantillon ndlr) sont inacceptables pour le type d’affectation envisagée par la Ville du Roeulx ( Aménagement en zone de loisirs) « 

Au cours de ces travaux d’assainissement, que d’interventions, que de questions, seront posées par nos soins lors des séances des conseils communaux, surtout concernant le respect du cahier des charges. Tout cela, toujours avec le refus de la majorité de faire apparaître, ne fut-ce qu’une partie de nos questions, dans les Procès-verbaux, et encore moins les réponses orales qui nous sont données, quand elles le sont !! Rien n’apparaitra dans ces documents communaux officiels, et ce malgré nos nombreuses insistances. Quelle prudence de la part de cette majorité ! Il est vrai que  » les écrits restent et les paroles s’envolent » . Devons-nous y voir un message de Prudence voire de Peur ???

Il va sans dire que nos pensées sont renforcées par diverses informations, certes souvent de façon anonyme ( on se doute bien du pourquoi !!) mais contenant des données bien précises concernant le cahier des charges. ( Voir ci-dessous)

Anonyme a dit…

Il serait sans doute utile de vérifier les actions de certaines personnes au service travaux.
Je ne puis m’afficher puisque j’y travaille.
Il n’y a pas que les affaires de Charleroi….
Il m’a été rapporté que la réhabilitation du site de la cimenterie de Thieu n’a pas respecté le cahier des charges, pas de terre arable sur les 8 hectares mais des remblais de terre nécessitant la mise en décharge. Etc……arrangements avec Wanty…restos….et ? ? ? ? (80 000 m2 à 20 cm d’épaisseur soit 16000 m3 à environ 20 euro du m3 et mettre des terres devant aller en décharge à la place)
Les chemins de campagne servent à nouveau de décharge, voir derrière la Biercée. Sans parler de déversements des années antérieures avec des camions venant de Bruxelles après 16 h.
Et bien d’autres…….
D’après ce que j’ai entendu, il y a de quoi écrire un livre.
Certaines personnes du service travaux sont très bien au courant, il suffirait de les interroger sous le couvert de l’anonymat.
Il y a un agent technique qui ne mange jamais au service travaux, restaurant tous les jours ou presque. Présence en moyenne de 1 h par jour ? ? Couverture absolue des Bourgmestre et Echevin des travaux. Une activité complémentaire de type bureau d’étude et de coordination, les gens se demande laquelle est complémentaire. Il circule avec son véhicule privé, réalise certains travaux pour la commune moyennant jour de récupération…. donc incontrôlable.
Consultations, demandes de prix bidon….
Le trio Bourgmestre, échevin des travaux et leur agent technique favori font régner la terreur. 2 ou 3 ouvriers sont ouvertement favorisés ; coupes de bois, enregistrement d’heures supplémentaires de complaisances…matériaux…
Même le secrétaire se tait. Idem pour tous les membres de la majorité.

Dans l’espoir d’une justice.

Merci
Anonyme forcé.

Comment s’est déroulé cet assainissement ? 

Dans un premier temps, la société Holcim avait décidé de garder les silos. Cette présence auprès d’une zone de loisirs nous inquiète, nous avons donc interrogé les autorités. La cimenterie répondra que «  ces silos contiennent les poussières des fours de la cimenterie « .

Ensuite, la majorité Friart décide de reprendre les silos avec dans le cahier des charges  » évacuation et traitement hors site du contenu de ceux-ci  » Or, il n’en fut rien, le contenu de ces silos fut répandu sur le site et malaxé à la terre !

Et nous n’aurions pas dû nous interroger ??  Mais en plus, à côté de la salle omnisports on a aménagé un terrain de football. Pour ces travaux, la Ville obtiendra deux subsides pour un montant global 137.733 € pour «  l’évacuation de décombres et d’immondices ainsi que la couche de laitier »  Or, à la moindre pluie ce terrain se transforme en piscine .

Vu cette situation, nous interrogeons à nouveau le conseil communal qui nous répond :  » il faudra forer et verser plusieurs tonnes de sable  » !!  Et ce même collège de nous affirmer que l’on a bien évacué immondices et laitier !!!

Nous demandons d’acter ces réponses au PV  de la séance du conseil communal du 30.11.2009  . Refus catégorique !!

A noter aussi que l’état de ce terrain de football a aussi inquiété le conducteur des travaux qui avait remplacé son prédécesseur tragiquement disparu. Il s’est permis d’interroger la firme Wanty sur  les évacuations des décombres. Résultat : un rappel à l’ordre de la part du Député -Bourgmestre et du Directeur général, sans omettre de signaler qu’à ce jour, il ne fait plus partie du personnel communal. Il a été licencié sous le fallacieux prétexte  » rupture de confiance  » ! Nous aurions espéré, vu que la Ville doit faire de nouveaux forages, que l’on s’interesse à nouveau à ce terrain de football. A nouveau refus, pas question…..

Ces nouveaux forages se feront seulement sur certaines parties, choisies par eux !!!

Et nous ne devons pas nous poser des questions ??

Et à propos des logements …

De notre faute paraît-il la Ville risque de ne pas bénéficier d’un subside de 1.250.000€

Mais un subside destiné à quoi ??   Soyons clairs.

La convention Ville du Roeulx-Promoteur, signée par le Député-Bourgmestre Friart et V. Baïo Promoteur stipule :

Article4 partie 1  Travaux réalisés par la Ville :  Description Travaux de construction de la voirie ( égouttage, coffre de la voirie, éléments linéaires

partie 2  Travaux réalisés par la Ville : Aménagement des espaces publics et l’article 5  » les investissements publics sont estimés à 1.033.000€ htva

En somme, le calcul  du député-bourgmestre, qui est aussi rappelons-le gérant de la société immobilière Immo-corrib dans le privé, consiste à faire payer par les deniers publics, soit la région wallonne et la Ville, des travaux qui incombent au promoteur.

Nous doutons fort que la région wallonne intervienne dans ce sens.

Opération blanche !!  Pour qui ????

A terme, si tout va bien, au bout de 5 ans la Ville peut espérer toucher 975.000€, à mettre en balance avec la subvention espérée de 1.250.000€ des deniers publics !!

Qui fait son beurre ? Qui est complice d’une telle opération ?

Et aujourd’hui, on nous annonce  » une nouvelle tuile avec l’IDEA qui se trompe dans les prélèvements ????

Qui vivra verra, mais dans ce dossier de plus en plus pourri, nous continuons malgré les difficultés, à faire notre travail.

Pour cette majorité, nous devrions nous abstenir de toute initiative, mais devant de tels faits et de tels comportements, il est de notre devoir, et c’est notre droit, d’en référer à d’autres niveaux de pouvoir. Nous ne pouvons tolérer cette façon peu démocratique de faire. Le député-bourgmestre MR se refuse à toute transparence dans la gestion des affaires communales et publiques, aidé en cela par certains médias à qui il distille ses informations à sens unique et bien sûr favorables au pouvoir.

Nous tenons à la disposition de tout un chacun qui le souhaite les documents confirmant nos propos.

Signalons également qu’en date du 26/02/2015, le CRAT avait émis un avis défavorable sur ce dossier de revitalisation urbaine.

 

Les Conseillers UDP du groupe Alternative      Marcel COUTEAU  et Jean-Pierre Duval

 

 

 

 

 

 

 

PV du Conseil communal du 01/02/2016 par JP Duval

PV du Conseil communal du 01/02/2016

 

Pt 1  Approbation des PV des conseils communaux du 09/11 et 14/12.

Après quelques remarques du conseiller PS d’Alternative  Gery Bombart, concernant le fait que les décisions des votes ne sont pas clairement exprimées, nous votons contre ces PV.  Nous déplorons la réflexion amère du Président Friart qui déclare «  timidement » «  Cela vaut bien la peine de rectifier »…..Oui  Monsieur Friart, tout comme vous nous aimons des PV reflétant le plus exactement possible les débats qui se tiennent au sein des conseils communaux. Hélas, tant que les PV ne relateront pas avec précision les débats, nous voterons contre, tout en continuant nos remarques sur les erreurs et omissions que l’on pourrait commettre.

Pt 2  Informations

2.1  Logements de transit  Grand Place     

2.2 Taxe sur force motrice

2.3 Commission locale d’énergie

Pt 3  Finances

3.1 et 3.2  Achat d’un pack biométrique et de matériel informatique.  Nous votons pour ces dépenses nécessaires au bon fonctionnement, tout en restant vigilants.

3.3  URGENCE  Réparation chauffage église de Gottignies.  Dossier déjà présenté au collège le 23/11, et à nouveau soumis à ratification car urgence.  On s’habitue à ce genre de dossier de la part des fabriques d’églises. Nous nous abstenons.

3.4 Travaux d’amélioration de la rue de la Renardise. Pour un montant de 291.000 €  Nous votons pour cette réalisation

3.5 Subsides accordés aux groupements sportifs pour 2016.  2 sociétés, dont le dossier s’est malencontreusement glissé hors de la farde lors du conseil communal précédent nous sont présentés……..Pour reprendre des paroles d’une chanson de Jean Ferrat «  Faut-il pleurer, faut-il en rire ? Fait-il envie ou bien pitié, je n’ai pas le cœur à le dire……….. » On nous prend vraiment pour des ……..mais enfin. Nous nous abstenons car de plus, la motivation de ces subsides, tout comme les subsides précédents n’ont aucune motivation valable. ( poursuite des activités !!!!!!!)

3.6 Ratification de la dotation à la zone de secours. Nous votons pour.

Pt 4 Divers

4.1 Réforme des Maisons de tourisme.  Intégration de Binche , Anderlues et Merbes dans la zone des Parcs et Canaux, à laquelle nous appartenons. Approbation générale.

4.2

Aménagement et égouttage de la Rue Delatte.  Nous avons voté pour les travaux d’aménagement de cette rue, qui en a grand besoin et qui couvre conjointement notre entité et celle de La Louvière au niveau de Thieu et Maurage. Cependant, dans ce cadre présent, où on désigne l’IDEA comme coordinateur, nous nous abstenons pour plusieurs raisons.

 1° Le montant à payer est relativement élevé ( près de 30.000€ pour ce dossier) Gery demande s’il n’était pas préférable de garder un agent technique pour la surveillance des travaux.

2° Le montant de ces frais de coordinateur de travaux n’est pas prévu au budget et n’a pas reçu l’approbation du Directeur financier. Le Président nous répond que cela fera partie d’une modification budgétaire future……

4.3 Renouvellement du C.A. du Centre Culturel.  Voté à l’unanimité.

4.4.  Modification de la commission locale de rénovation urbaine.  Gery Bombart rejoint celle-ci en place de Catherine Chaverri démissionnaire.

DIVERS.

Gery interviendra à plusieurs reprises pour connaître les suites réservées aux questions posées lors des conseils précédents On interviendra à nouveau sur les prélèvements devant être effectués sur le site des «  constructions Baïo «   Pour réponse, il y a eu erreur dans les prélèvements. Monsieur Formule admet «  c’est un dossier pourri », rapidement corrigé par le Président qui déplore le manque de professionnalisme de ces sociétés publiques !!!  Encore une brèche ouverte vers des délégations au privé ?????? 

JP Duval posera également la question de la modification de la priorité de la rue de la Station.  Prévenu par la levée de réflexions sur les sites sociaux, le Bourgmestre avait bien préparé sa réponse en nous signalant que cette décision avait été votée au conseil communal du 05/10/2015. Si cette réponse est bien exacte, il faut quand même signaler qu’elle faisait partie de toute une série de mesure et que l’on attendait un retour de la région wallonne

 

De plus comment la population pouvait-elle en être informée ???  Les PV des conseils communaux sont absents du site communal depuis le mois de Mai  !!!!

Les prochains conseils se tiendront les 14/03 et 18/04

 

JP Duval

.