A propos de la Syrie…..

Une députée syrienne : “Aujourd’hui nous avons en Syrie une guerre fomentée par l’OTAN. L’Europe ne doit pas faire le jeu des USA ».

Mondialisation.ca, 26 novembre 2015
 304

2  1

312

Maria_Saadeh

Nous avons rencontré ce matin dans un hôtel de Rome la députée syrienne indépendante Maria Saadeh. Entendre raconter ce qui se passe en Syrie depuis cinq ans directement de la bouche de Syriens plutôt que de celle d‘envoyés spéciaux au Qatar nous a paru un exercice intellectuel intéressant pour offrir une information de qualité. C’est la cas avec cette interview aujourd’hui qui dément la totalité des mensonges proférés [dans les médias] à ce jour,  et montre bien l’inanité manifeste de la politique [extérieure] de l’Europe. « Ne laissez pas l’Europe continuer à être un instrument des États-Unis dans cette guerre de l’OTAN contre la Syrie, » lance Maria Saadeh. Un appel malheureusement ignoré pour l’instant.

Par Alessandro Bianchi, pour L’anti Diplomatico

* * * INTERVIEW * * *

L’antiDiplomatico : En 2012, vous faisiez partie, Mme Saadeh, de la délégation parlementaire syrienne qui devait venir en Italie témoigner devant nos institutions de la crise en cours en Syrie. Mais cette visite a été annulée, puisque le ministre Terzi a annulé vos visas au dernier moment. Pouvez-vous nous raconter cet épisode ?

Maria Saadeh : À l’époque, l’Europe et les USA voulaient rompre toute relation avec la Syrie, et ne souhaitaient pas entendre les voix provenant directement du pays, qui auraient permis de comprendre ce qui se passait vraiment en Syrie Ils voulaient juste abattre le gouvernement [de Bashar el-Assad] et ont complètement modifié la version des faits dans les médias. Pour nous, ce fut une période difficile, il était devenu impossible de communiquer, de franchir les frontières. Pour une visite programmée en Italie en 2012, nous n’avons pas obtenu les permissions, bien qu’elles aient été données par l’ambassade. Après cet épisode des visas non fournis, j’ai écrit au Sénat italien et au parlement européen pour obtenir des explications. En effet, si vous prétendez apporter la démocratie [chez les autres], alors pour rester crédible, il faut au moins écouter les souffrances du peuple.

LAD : En Italie ces dernières années, les médias nous ont livré une version des faits totalement déformée sur la question syrienne. Les choses semblent évoluer depuis les attentats de Paris le 13 novembre dernier, une tragédie que le peuple syrien vit à ses dépens depuis 2011, de façon quotidienne, et dont l’Occident se désintéresse totalement. Quelle est votre opinion à ce sujet ?

MS : La France combat le terrorisme au Mali, mais le soutient en Syrie. Voilà ce qu’est sa politique extérieure. Ceux qui ont commis ces atrocités à Paris sont les mêmes qui frappent la population syrienne depuis cinq ans, avec la complicité et même la participation de pays européens, et tout spécialement la France. Nous nous sentons évidemment proches des familles de victimes du 13 nov. et personne mieux que nous ne peut comprendre leur douleur. Mais il faut réfléchir sur la situation politique en Syrie. Les intérêts en jeu aujourd’hui sont d’ordre politique, et les gouvernements occidentaux peuvent faire beaucoup pour protéger les populations européennes, mais ils doivent comprendre ce qui se passe en Syrie.

LAD : Si l’on essaie de réfléchir sur la base de ce que racontent les médias depuis 2011 en Europe, la Syrie est dirigée par un régime totalitaire qui ne tolère aucune voix dissidente dans le pays. Pouvez-vous nous parler de votre expérience de parlementaire, et des changements constitutionnels qui sont intervenus en Syrie depuis 2011 ?

MS : Avant tout, je veux dire que je suis une députée indépendante, et que je ne travaille ni pour ni contre le gouvernement d’Assad. En Syrie, cela fait longtemps qu’il n’y a plus d‘opposition, mais selon moi, créer une opposition en temps de crise constitue la vraie crise. En ce moment, avec la guerre en cours, nous voulons d’abord protéger les structures de l’État et les infrastructures.

Avant la crise, je ne faisais pas de politique. Mais quand j’ai vu ce qui se passait dans mon pays, et qui était dû, non pas à des facteurs internes, mais bien externes, comme ce que j’avais pu observer de ce qu’avaient subi les citoyens irakiens à cause des forces étasuniennes, je suis intervenue avec toute une série d’initiatives pour les jeunes, avec l’objectif de les aider à s’exprimer de façon juste et d’éviter qu’ils ne soient instrumentalisés contre l’État. C’est à la suite de cela qu’on m’a proposé de participer à la vie parlementaire. C’était une bonne idée, il nous faut une tribune pour exprimer la voix du peuple syrien. Au parlement, je parle avec la voix de la société civile, je porte la voix des Syriens.

LAD : Toujours selon la narrative occidentale, l’opinion publique considère les soi-disant « rebelles modérés » comme étant l’opposition d’aujourd’hui.

MS : Laissez-moi être très claire sur ce point. Arrêtons de prendre toutes nos informations dans les médias, qui chamboulent absolument tout : en Syrie, il n’existe pas de « rebelles modérés » dans l’opposition. J’ai une question pour vous, Occidentaux : accepteriez-vous que dans votre pays, existe une opposition armée qui combatte votre gouvernement ? Je ne pense pas. Le terrorisme reste le terrorisme. Un acte de terrorisme est toujours un acte de terrorisme, quelle que soit la façon dont on l’organise, ou ceux qui l’exécutent. Certains de ces groupes rebelles ont été armés et utilisés contre l’État. Voilà ce qui se passe en réalité, et je ne sais pas si c’est bien clair en Occident.

Que s’est-il passé en Irak ? Est-ce que cela a bénéficié à la population ? Certainement pas. Après avoir accusé pendant 15 ans cet État de détenir des armes de destruction massive, personne ne les a jamais trouvées. Et après cette guerre, et le meurtre de millions de personnes et d’un président légitime, aujourd’hui le pays n’existe plus. Nous ne permettrons pas que la même chose se produise en Syrie, c’est pour cela qu’aujourd’hui je siège au parlement, pour exprimer la voix du peuple syrien. Nous ne voulons pas que ces terroristes qu’en Europe vous appelez les « rebelles modérés » parlent en notre nom, qu’ils nous représentent pour des questions internes à notre pays. En Syrie, nous avons voix au chapitre.

LAD : La Syrie est aujourd’hui au centre d’intérêts géopolitiques mondiaux, d’une guerre froide toujours plus chaude, et d’une lutte sur deux fronts contre le terrorisme qui risque de dégénérer, comme le montre l’avion de chasse russe abattu aujourd’hui par l’aviation turque. Quel avis portez-vous sur l’intervention russe en soutien au président Bashar el-Assad, et celle de la coalition internationale menée par les USA ?

MS : Aujourd’hui nous avons une guerre contre la Syrie menée par l’OTAN. Pourqouoi l’OTAN ? Tous ces groupes terroristes sont des instruments utilisés pour détruire la Syrie, et sont soutenus par des puissances régionales, et par des États occidentaux, les États-Unis et l’Europe. Les USA contrôlent le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie. Ces pays ne prennent aucune décision sans l’aval des États-Unis.

L’intérêt de tous ces pays est la domination de la région, l’accès à nos ressources, la possibilité de faire passer chez nous leurs gazoducs, et de servir les objectifs d’Iaraël, qui est un ennemi de la Syrie. Ils veulent notre terre : c’est cela le vrai problème. Ce n’est pas une question de démocratie, de droits, de peuples. L’objectif est la destruction de la Syrie, de notre structure [étatique], de nos infrastructures, et de s’emparer de nos voies d’accès. Combien de réfugiés sont arrivés en Europe en provenance de Syrie ? Notre patrimoine historique et culturel a été détruit et la responsabilité en revient à l’Occident. Des cités millénaires comme Palmyra sont perdues pour toujours. Ils ont détruit [une partie de] notre histoire.

L’Occident et les pays européens [en particulier] devraient se réveiller et voir que le terrorisme est arrivé chez eux. Vous allez souffrir comme nous avons nous-mêmes souffert si vous ne prenez pas en main la situation : il ne s’agit pas de combattre le terrorisme, qui n’est qu’un instrument, mais bien de comprendre qui manoeuvre cet instrument, et d’agir en conséquence. C’est une question purement politique, et il faut disposer des bonnes informations : si vous aidez la Syrie aujourd’hui, vous vous aiderez vous-mêmes à lutter pour vos propres intérêts. C’est exactement ce que fait la Russie actuellement. Moscou a des intérêts en Syrie et en Mer méditerranée, et dans le même temps elle refuse la politique nord-américaine qui s’attaque à la souveraineté des États et à l’autodétermination des peuples dans la région. Les Russes veulent en finir avec la destruction de la Syrie, et protéger ainsi les frontières de leur pays. L’Europe doit faire la même chose.

LAD : Suite à l’erreur tragique commise en Irak, à l’inverse, Obama, suivi de notre propre gouvernement qui imite tout ce qu’il fait, parle souvent d’en finir avec le gouvernement d’Assad et de créer un nouveau gouvernement de transition avec les différentes composantes plus ou moins définies de l’opposition. Que ressentez-vous en entendant des autorités gouvernementales étrangères discuter de comment interférer sur l’avenir politique de votre pays ?

MS : Les États-Unis se démènent pour changer le gouvernement syrien afin de faire main basse sur notre pays. C’est tout. Nous luttons pour interdire à toute nation étrangère d’interférer sur notre futur. Il ne s’agit pas de l’avenir du Président Assad, mais de notre destin. Depuis cinq ans passés au Parlement syrien, j’ai mis en place une pétition appelée « Kalimatura » – nos propres mots – qui jette les bases, en six points, d’une solution possible pour sortir de la crise. Ce sont nos propres mots, personne ne doit parler pour nous. C’est notre vision du futur, de la société, de l’État. Tous les autres pays doivent respecter nos décisions internes. L’Europe est instrumentalisée par les USA pour apporter la guerre en Syrie et pouvoir au final avoir plus de poids sur l’avenir politique de notre pays. Ne soyez pas l’instrument de cette erreur tragique déjà commise en Irak.

LAD : On parle souvent de violations des droits de l’homme en Syrie. Mais votre expérience veut que ces mêmes médias qui oublient de parler de ce qui se passe chez notre allié, l’Arabie saoudite, aient sans doute déformé aussi ce qui se passe chez vous.

MS : Faire le parallèle entre la Syrie, un pays qui a derrière lui des siècles d’histoire et de civilisation, où l’on parlait de démocratie à une époque où l’Europe n’avait pas ce niveau de civilisation, et l’Arabie saoudite, c’est impossible. Dans le régime saoudien, il n’y a pas de parlement, aucun droit politique, de droits civils, les femmes ne peuvent pas conduire et n’ont aucun droit. Au lieu d’apporter la démocratie et de protéger notre peuple, pourquoi les USA ne s’occupent-ils pas d’abord des Saoudiens ? Nous avons enseigné à l’humanité ce que voulait dire l’Histoire, la civilisation et la démocratie au prix de notre sang.

Source originale en italien LantiDiplomatico, le 24 novembre 2015

Traduction : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr

La source originale de cet article est LantiDiplomatico
Copyright © Maria Saadeh, LantiDiplomatico, 2015

Compte-rendu du conseil communal du 9 novembre 2015 par Marcel Couteau et J.P. Duval

Ce conseil communal était précédé par la réunion commune annuelle des conseillers CPAS et le conseil communal, sur les synergies existantes et les économies d’échelles.

Cette réunion commune est obligatoire annuellement. Nous avons pour notre part déploré que la communication faite par la présidente du CPAS soit un  » copié-collé » de celle de l’an dernier. Nous aurions souhaité que cette réunion commune soit mise à profit pour une discussion en profondeur, dans le respect de l’autonomie du CPAS, du budget 2016, et sur   » le devoir de la Ville du Roeulx » de  procurer au CPAS les moyens nécessaires à l’exécution de ses missions, souvent………….par les instances fédérales, si chères à notre député-bourgmestre MR.

Nous aurions en cette séance, pu discuter du budget 2016 , voté le 27 octobre 2015 par le conseil du CPAS. Il est cependant évident que la majorité, dirigée et manipulée par  » l’esprit MR » est loin de se préoccuper des besoins du CPAS.

Pour confirmer nos propos, sachez que la subvention communale prévue pour 2016 représente 13,7 % des recettes du CPAS, alors qu’elle se chiffrait dans les années 1990/2000  entre 18 et 19 %. Or, au Roeulx comme ailleurs, la paupérisation n’est malheureusement pas en recul.

Le budget 2016 du CPAS sera présenté le 14 décembre en même temps que le budget alors qu’il y avait peu de point à l’ordre du jour de ce conseil.

 

Après l’approbation par la majorité du prétendu PV de la séance du conseil communal du 5 octobre 2015, la modification budgétaire n°2 a été abordée.

Prévision de résultat positif à l’exercice propre :  64.309 €

Nous avons souhaité être éclairé sur les inscriptions « en recettes de transfert de la réduction des cotisations patronales pour le personnel subsidié ».

Dans cette MB2, le montant global de ces recettes est en augmentation de 34.447 € pour se chiffrer à 98.825 € pour 2015. On inscrit en recettes des non-dépenses ? Nous souhaitions des explications. Il faut se remémorer également que lors de la MB1 votée au conseil communal du 1er juillet, ces inscriptions   » de recettes  » ont été diminuées, pour être à nouveau augmentée dans la MB2.

Hélas, le député-bourgmestre MR qui a les finances dans ses attributions n’a pas pu nous éclairer davantage. Nous le serons plus tard……..

En recettes, la MB2  prévoit une majoration de 84.842 € , soit les 34.445 € de réduction, une augmentation de 5.220 € sur les commerces de frites ( total de 6.960 €), un subside de 3.850 € pour le challenge des montgolfières et une augmentation de 4.280 € pour les amendes urbanistiques ( qui passent ainsi à 20.964 €)

Le montant total des recettes ordinaires prévues à l’exercice propre se monte ainsi à 8.389.796 €

En dépenses :

Les honoraires du réviseur d’entreprise pour la RCA passent de 1.856,88 € en 2014 à 2.537 € en 2015 soit 27,3 %

A l’exercice 2015 on constate des augmentations de cotisations patronales pour le personnel contractuel,

une diminution des dépenses dans l’administration générale soit : Moins 3.000 € sur les 25.000€ prévus pour les honoraires d’avocats, Moins 6.000€ sur les 9.000€ prévus pour les prestations de tiers, Moins 3.500€ sur 13.500 € pour le bulletin communal, Moins 1.000€ sur 7.000 pour les frais de correspondance.

Par contre, nous  notons à nouveau une augmentation de   Plus 500€ pour les frais de réception, soit un total de 2.800 €, plus 2.991 € pour les prestation de tiers soit un total de 5.991€, ainsi que Plus2.700€ pour l’informatique pour un total de 51.000 €

Au poste patrimoine privé, les fournitures pour bâtiments sont augmentées de 3.500 € pour se chiffrer au total à 6.000€

Communications-Voieries, en augmentation de 20.000 € pour la prestation de tiers pour véhicules pour en arriver à un montant total de 40.000 €

Agriculture-pêche sur les  8.000 € en frais de réception, on diminue de 3.000 € pour arriver à 5.000€

Education populaire et Arts  On constate une prévision de diminution de dépenses, sur,

Fournitures pour fêtes et cérémonies  – 3.000€, reste 6.700 €

Prestations de tiers pour fêtes et cérémonies:  moins 4.000 €, il ne reste plus que  23.000 € !!!!!!!!  soit un total de 29.700 € pour les fêtes et cérémonies…!!!

Fournitures pour parcs et plantations  20.000€ ( moins 2.000€ à la MB°

Diminution également des subsides aux associations sportives  – 1.150 €, reste  7.850 €

Dans les augmentations de dépenses, nous relevons :

Honoraires réviseur RCA  augmentation de 1.800 € soit un total de 3.000€

Abattage et élagage  augmentation de 2.000€ soit un total de 4.000€

Pour le culte :  Prestation de tiers pour les bâtiments en augmentation de 1.850€ contre 0 €  précédemment.

Subsides pour l’église St Lambert en augmentation de 2.900 € ce qui donne  un total de 14.084 €

Pour alléger, les prévisions de subsides pour St Martin et St Léger seront diminuées de 2.923 €

Conclusion du budget ordinaire :  A l’exercice propre, la prévision de dépenses est de 8.325.486 €   Cette modification est approuvée par la majorité MR-CDH  ( IC)   Notre groupe Alternative ( UDP-PS) vote contre. Le conseiller Ecolo s’abstiendra

MB2  Exercice extraordinaire.  Nous constatons de nombreuses suppressions et des reports aux exercices futurs de nombreux projets.

Au niveau budgétaire, cela donne des 3.971.453 € de prévus, on note une diminution de 2.156.337 €. On constate d’autre part  une majoration des dépenses de 654.302 €  dont 564.472 €  pour la RCA en subsides……..

Sont remis à plus tard :

les aménagements des abords de la crèche  180.000 €  alors que cela est prévu depuis plusieurs années…..

l’équipement et la maintenance des  bâtiments scolaire de Ville-sur-Haine pour une somme de 100.000 €

Nous nous abstenons sur ces points.

PLAN DE CONVERGENCE

Ce plan, imposé aux communes par la tutelle, sous les directives européennes, demande de chiffrer les prévisions budgétaires couvrant les années de 2015 à 2017

planconvergence2015

Nous attirons votre attention sur 1; Recettes de transfert, qui reprend les taxes et additionnels et qui passent de 7.850.139 € à 8.179.545€  en 2017, soit une augmentation de 329.406 € de taxes, redevances.

2 En dépenses de personnel, où nous assistons à une diminution de 148.299 € rien qu’en frais de personnel ( de 3.020267€, on passe à 2.871.968 €)

3 En dépenses de transfert : Ce poste qui comprend les subsides pour la ZIP, les Pompiers et aussi le CPAS passe de 3.073.561 € en 2015 à 3.126.186 € en 2017, soit seulement une augmentation de 52.625 € pour les 3 années à venir !!!!!!!!

Ces prévisions démontrent à suffisance où les restrictions budgétaires seront exercées.

La note résume les décisions éjà prises, à savoir :

Saut d’index,

Non remplacement d’un agent technicien en chef,

Non engagement d’un bibliothécaire adjoint,

Contrat avec une entreprise privée pour le nettoyage,

et  » diverses mesures d’économies seront prises mais les estimations sont à venir » !!!

Il est évident que nous n’avalisons pas ce choix…

Remboursement anticipé des emprunts 1897-1898-1880

Ces emprunts ont été contractés au profit de la RCA pour un montant total de 600.000 €, pour la construction du complexe sportif.

La charge d’emprunt annuelle est de 38.117,37€. La marge de la banque est de 2,5%, alors qu’elle est actuellement de 0,89% selon le Directeur financier.

Nous soulignons sa vigilance qui permet ainsi de faire diminuer la charge financière d’un projet qui  » ne devait rien coûter », mais nous nous abstenons.

Le prochain conseil communal aura lieu le 14 décembre 2015, où nous aborderons les 2 budgets…CPAS  et Ville …

 

 

 

 

 

 

La misère du Monde…….par Marcel Couteau

Ce texte, écrit au brouillon fin octobre, n’avait pas encore eu le temps d’être  » posté ».

Les priorités changent, mais les fondements des problèmes restent les mêmes, c’est pourquoi je pense quand même utile de le reproduire aujourd’hui.

A propos des réfugiés, je vous signale qu’ils sont victimes de la politique, des manigances et des interventions militaires de nos gouvernants. Ils fuient la misère, la famine, la barbarie, la guerre.

Face à cette détresse humaine, il est de notre devoir de répondre positivement à leurs sollicitations.

Toutefois, il est important de ne pas oublier nos propres concitoyens, nos mal logés, nos SDF, et toutes celles et ceux frappés par la paupérisation et dont les  responsables sont les mêmes que ceux qui ont créé ces réfugiés.

N’oublions pas, que l’extrême droite, à l’affut et à la base de ces mouvements, surfe sur les mécontentements populaires. Elle trouve parmi nous un terreau fertile pour leur politique nauséabonde.

L’Histoire, et je l’écris avec un grand H, celle qu’on nous cache, qu’on nous censure, nous démontre que le système ultra-capitalisme, ultra-libéral, n’a pas peur d’un renouveau fascisant.

Ce système avait déjà enfanté Hitler, Mussolini, Franco,   personnages tristement célèbres et qui malheureusement je constate sont très peu connu de notre jeunesse.

Notre devoir est de combattre le mal à la racine. Nous devons commencer par nous poser les bonnes questions :

Qui crée la misère ?

Pourquoi y a t il des réfugiés ?

A cause de quoi sont ils là ?

Qui porte les responsabilités ?

Qui profite ?

Les politiques des Etats-Unis et de l’Union Européenne sont responsables de ces           » misères du Monde « .

Les droits démocratiques, librement exprimés par les peuples européens et ne répondant pas à leurs critères d’austérité sont ignorés, bafoués, se moquant ainsi de la démocratie.

Et que dire des pays africains qui subissent un néo-colonialisme…Citons par exemple, que là où la terre les nourrissait, on cultive maintenant des roses qui sont expédiées aux Pays-Bas ! Et le pillage des richesses du sous-sol….

Pourquoi des réfugiés ?

Depuis 1947, on laisse pourrir le dossier Israel-Palestine. On continue à s’entretuer, la colonisation du territoire palestinien se poursuit, on détruit des immeubles, on expulse la  population palestinienne pour accueillir  l’immigration juive. Cela nourrit les rancoeurs, les haines. Que de réfugiés palestiniens dans les pays limitrophes !

 

Les loups sont entrés dans Paris………….

Comment mieux parler de ce Vendredi 13 Novembre qu’avec ce texte de Serge Reggiani ?

Je partage la douleur des familles des victimes.

La colère gronde en mon cœur, vis-à-vis de ces meurtriers et de ceux qui, de différentes manières, les ont façonnés.

Mais restons lucides, évitons les surenchères.

Faisons nôtre les paroles de Lucie Aubrac, résistante française «  Le racisme est la pire plaie de l’Humanité. Il triomphe quand on laisse le fascisme prendre le pouvoir »

Parmi les malheureuses victimes de Paris, il y a des chrétiens, des musulmans, des non-croyants  et d’autres !!

PAS D’AMALGAME !!

Marcel COUTEAU

Vous nous questionnez…Nous essayons de vous répondre

Avant tout veuillez-nous excuser pour le retard apporté aux réponses,

Avec vous, cher A.C., on ne peut que se réjouir de certaines prises de positions du Pape François et de sa visite à Cuba.

Comme vous, j’espère que les fidèles, surtout ceux qui ont des  responsabilités aux différents niveaux de pouvoir, mettront leurs actes en concordance avec les souhaits du Pape François, y compris déjà au niveau de notre Ville et de son conseil communal.

Que leur foi leur donne le courage de s’opposer aux décisions politiques et économiques  de l’ultra-libéralisme, qui creusent le fossé entre les super- nantis et la majorité de nos concitoyens, et qui mènent le Monde à une catastrophe.

Que les croyants et non-croyants oeuvrent ensemble, dans le respect mutuel, à rendre le Monde plus Humain. On pourrait déjà planter des jalons dans notre Entité rhodienne en dialoguant !! Il faut un début…..

Aux adultes de travailler dans ce sens auprès des jeunes, d’ouvrir leur conscience, leurs yeux, devant ce système qui les amuse pour mieux les manipuler.

En ce qui me concerne, le non-croyant que je suis devenu, à cause des  » marchands du temple », j’ai foi dans des changements. Ils sont en route, voyez la Grèce, le Portugal et peut-être demain l’Espagne, l’Angleterre où le partir travailliste nomme un président  » plus à gauche »

Certes, cela n’est pas facile, mais c’est encourageant et les prises de position du pontife vont dans ce sens.

Oui, ensemble au Roeulx nous pourrions déjà œuvrer pour mettre l’Homme au centre de nos préoccupations.

Les convergences sont plus fortes quand les divergences s’amenuisent.

 

Marcel Couteau