Le Roeulx, ses Appartements et son Bourgmestre Député-Brasseur-Promoteur immobilier…

Beaucoup d’entre-vous s’indignent d’une nouvelle enquête en vue de la construction d’appartements Faubourg de Binche. A maintes reprises nous avions, le groupe Alternative ( UDP-PS) soulevé le manque de clarté dans les dossiers de transformation de la Ferme en face du Home St Jacques ( aliénation d’un bien communal avec sa destruction, faveurs accordées pour occupation de voirie communale, etc….)

Nous vous communiquons aujourd’hui le dossier transmis par l’ancien Bourgmestre I.C. ( tendance CDH) Albert Tesain au Collège communal, en appui à la pétition contre la destruction de l’ancienne maison de Monsieur Buchet et son remplacement par des appartements.

A la lecture de cette lettre, on constate deux visions bien différentes entre le Bourgmestre Tesain et le Bourgmestre Friart.  Il est vrai que ce dernier est gérant d’une société Immo-Corrib, très en phase avec ses collègues promoteurs immobiliers.  Cela explique peut-être aussi la chape de plomb qui tombe systématiquement sur toutes nos interventtions au sein du Conseil communal. Vous en aurez encore la preuve dans quelques temps lorsque nous vous présenterons  » UN VRAI PV  »  d’un conseil communal et non pas une version expurgée de tout débat et considération.

CE QUE L’ON VOUS TAIRA

En marge du courrier précédant, nous publions ici la lettre envoyée par notre conseiller Marcel Couteau à propos de ces garages.

Marcel COUTEAU                                            Le Roeulx, le 19 Novembre 2014

25, rue de la Victoire

7070          LE ROEULX

 

 

                                                                                                  Monsieur Paul FURLAN

Ministre des Pouvoirs locaux

                                                                                Et de la Ville

                                                                 Rue  du Moulin de Meuse, 4

5000   BEEZ   ( Namur)

Ref  mc/2014/015

 

Concerne : Aliénation immobilière

Non respect du Code de la Démocratie locale, articles 1123-23,8° / 1122-30etc…

 

 

 Monsieur le Ministre,

Permettez-moi d’attirer à nouveau  votre attention sur la gestion de la Ville du Roeulx.

Depuis toujours, celle-ci était propriétaire de garages situés Faubourg de Binche n°6, cadastrés 661/02A  et assurés par la Ville pour un montant de 28.481,08€ ( Annexes 1 & 2).

A l’insu du conseil communal, ceux-ci ont été démolis pour permettre à un promoteur privé de construire des immeubles.

Le Député-Bourgmestre avait été alerté par mes soins comme quoi ces garages faisaient partie du domaine privé communal. Je suis intervenu à plusieurs reprises lors des séances publiques de conseils communaux au cours desquelles je lui ai remis copie des annexes 1 et 2  en ma possession.

Toujours il a prétendu que le terrain n’était pas communal, et il a fait en sorte que  mes interventions à ce sujet n’apparaissent dans les P.V. des conseils communaux ( Annexes 3 & 4).

Lors du conseil communal de ce 13 novembre, après mon intervention sur la rédaction du PV ne respectant pas la décision du conseil d’acter celle-ci,  le Bourgmestre reconnaîtra  que ces garages étaient bien propriétés communales, «  mais cela servira de parking »  dixit.le Député-Bourgmestre pour qui le problème est clos

Entre-temps, ces garages ont été démoli au profit d’un privé, toujours sans que le conseil communal n’en soit informé ou ne décide..

Il est vrai que le Député-Bourgmestre, gérant de la société immobilière Immo-Corrib, gère la Ville comme étant sa propriété privée, considérant, avec l’appui de certains  copinages qu’il n’a pas de compte à rendre aux  élus communaux.

J’ose espérer Monsieur le Ministre, une réaction ferme de votre part, espérant que cette doléance ne termine pas sa course comme d’autres courriers et je cite plus particulièrement notre courrier envoyé en date du 17/08/2012 avec accusé de réception ( annexe 6).

Pour rappel, celui-ci a été «  égaré », copie de ce courrier a été remis alors en mains propres à un membre de votre cabinet par les soins de mon collègue le conseiller communal PS  Gery Bombart.

 

Dans l’attente de votre réaction , je vous prie d’accepter, Monsieur le Ministre, mes salutations respectueuses.

 

 

Marcel Couteau

Conseiller communal UDP

 

 

 

 

LA GESTION DE NOTRE VILLE A LA SAUCE FRIART………..

Les habitants du Faubourg de Binche ont eu la surprise de recevoir une lettre concernant l’aménagement d’une ferme.

Nous rappelons à nos lecteurs les diverses interventions de notre conseiller Marcel Couteau à propos des garages communaux. Le Bourgmestre Friart a toujours démenti les affirmations de notre conseiller, qui pourtant lui avait remis les preuves de  l’appartenance de ce bien à l’Administration communale.Rien n’y fit…..

En désespoir de cause, nous avons introduit une réclamation auprès du Ministre. Serait-ce déjà une des conséquences ??

Nous comprenons ainsi le pourquoi des rédactions plus que condensées des Procès-verbaux des conseils communaux et la réticence à acter nos interventions.

Il est vrai que notre bourgmestre, agent immobilier, tient à faire……des affaires…….

Drôle de conception de la gestion. Le Bourgmestre a aliéné du bien communal SANS  PASSER par le conseil communal. Et MAINTENANT QUE LES TRAVAUX SONT TERMINES,  on lance une nouvelle  enquête commodo-incommodo,………..

Comment va-t-il encore tromper les Rhodiens pour se justifier ???

 

 

Compte-rendu du conseil communal du 27 avril 2015 par Marcel Couteau et J.P. Duval

Approbation des PV des séances du 9 mars et 3 avril 2015.

Nous nous abstenons sur le PV de la séance du 9 mars 2015, pour le motif toujours invoqué précédemment, à savoir que ce PV ne comporte QUE  les délibérations. Aucune intervention, ni remarque, ni commentaire ne sont repris. Nous savons  Nous que les écrits restent, mais Friart et ses acolytes préfèrent qu’ILS S’ENVOLENT.

En ce qui concerne le PV du 3 avril, Marcel Couteau demande la parole, qui lui est refusée par  » le démocrate MR » député-bourgmestre-agent immobilier-brasseur  Benoit Friart, qui se retranche derrière le huis-clos, alors que les remarques portent uniquement sur des manquements dans le PV qui est soumis à notre approbation.

Il est clair qu’il ne voulait pas que le public, hélas peu nombreux, ne sache comment s’est déroulé ce conseil communal.

Nous reproduisons ci-dessous, in extenso, cette intervention qui lui sera remise plus tard, avec l’espoir qu’elle apparaisse dans le PV. Nous remarquerons également, comble de suivisme et/ou de lâcheté, que ce PV, qui  passe sous silence le fait qu’une majorité de conseillers communaux voulait le vote à bulletin secret, est voté par la majorité entière et que seuls les 3 conseillers UDP-PS (Alternative) ont voté contre.

Quelle est belle la liberté d’opinion parmi les conseillers communaux des IC sous le duo  Friart- Pêtre.

 

MARCEL COUTEAU   CONSEILLER COMMUNAL ALTERNATIVE (UDP-PS)

CONSEIL COMMUNAL DU 27 AVRIL 2015

A ANNEXER AU PV DU CONSEIL COMMUNAL EXTRAORDINAIRE DU  03 AVRIL 2015

 Une seule remarque à formuler sur ce dossier de licenciement vu qu’il y aura probablement des suites à d’autres niveaux, à moins que….

Ce PV est unilatéral, très partial, tout est à charge, rien à décharge.                                     Vous avez Monsieur le Directeur général l’art d’ignorer dans vos procès-verbaux, ce qui ne vous plaît pas.                                                                                                             Ainsi, on ne trouve dans ce PV aucune trace sur le fait qu’une majorité des membres du conseil communal avait voté à main levée, pour que le vote sur la sanction à imposer se fasse à bulletin secret.

Avec le Bourgmestre, vous avez argumenté pour obtenir le vote à main levée, faisant ainsi pression sur le libre arbitre des mandataires communaux de votre groupe, avec comme résultat 9 voix pour la sanction de révocation, 3 voix contre et 4 abstentions, tels que repris dans votre PV.

Peut-être que vous auriez pu appliquer  l’article 42 du ROI qui stipule que le PV doit indiquer comment chaque membre du conseil a voté, cela n’est pas respecté dans votre PV.

Nous relevons également que le code de la démocratie locale en son article 1122-27 alinéa 3 stipule, tout comme l’article 38 du ROI que « Seule les présentations de candidats, les nominations aux emplois, les mises en disponibilité, les suspensions préventives dans l’intérêt du service et les sanctions disciplinaires font l’objet d’un vote à bulletin secret, à la majorité absolue des suffrages ».

Pour mémoire, les mesures disciplinaires se composent de 3 niveaux de sanctions : Mineures, Majeures, et Maximales.

Nous souhaitons que cette mise au point soit actée au prochain PV.

Finances- Marché de fournitures

* Matériel de sonorisation mobile  700 €

* Equipement-matériel pour le service travaux  3.150 €

* Achat de pneus 6.587€

Ces 3 points sont votés à l’unanimité

* Abattage de 2 arbres au square Mabille   5.000€ estimation

Vu que 12 arbres du square Mabille sont répertoriés comme arbres remarquables et que la délibération ne précise pas quels sont les 2 qui doivent être abattus, qu’aucune pièce supplémentaire ne se trouvait dans le dossier, que la commune avait déjà précédemment eu des problèmes pour abattage sans permis, nous interrogeons le collège pour obtenir plus de précisions.  Selon les propos de l’échevin en charge, le permis a été obtenu. Nous lui faisons confiance et votons pour l’abattage de ces arbres.

A toutes fins utiles, et pour que chacun devienne gardien de ce patrimoine, nous publions la liste de ces arbres du square Mabille.

Convention de sous-traitance du bulletin communal

Voyez ci-dessous l’analyse du Directeur financier

Nous ne votons pas contre, mais nous nous abstenons du fait que la majorité ne veut pas que notre minorité puisse s’exprimer dans ce bulletin communal, comme cela se fait dans plusieurs communes et villes de notre région.

Mission d’auteur de projet pour la restauration de la Chapelle Notre-Dame aux Tombeaux. Dépassement de plus de 10 %

Pour mémoire, le coût de cette restauration était déjà estimé à :

Achat de la maison jouxtant le site   50.000€

Auteur du projet  5.200 € + 4.791 € soit 9.991 €

Restauration :   environ 50.000 €

soit un total ACTUEL  de 109.991 €.  Nous votons contre, car nous estimons cette dépense superflue dans la situation actuelle. Il existe bien d’autres priorités et préoccupations.

R C A  Challenge des montgolfières 2015- Convention de partenariat avec Bel RTL.

Délégation de ce Challenge à la RCA dans le but d’éluder la TVA !! et d’opacifier encore plus la gestion.  Ce qui nous fait dire : A quand la délégation à la RCA de toute la gestion communale ????  Nous nous abstenons sur ce point.

Démission et nomination d’un nouveau commissaire au compte de la RCA

Démission de Rita Deman car incompatibilité avec sa fille, expert comptable auprès de la société reviseur. Nomination d’un nouveau commissaire au compte en la personne de Jean-Christophe Stievenaert

Création d’une voirie et d’un espace public sur le site de la Cimenterie de Thieu

Notre conseiller Marcel Couteau interviendra également en ces lignes :

CC 27/04/2015

POINT 4.3  CREATION D’UNE VOIRIE ET D’UN ESPACE PUBLIC SUR LE SITE DE LA CIMENTERIE DE THIEU.

 Avant d’aborder ce point, j’aimerai savoir : A un conseil communal antérieur, nous avions interrogé le Collège sur le terrain de football transformé en piscine.

L’échevin Formule nous avait répondu qu’on devait  «  perforer les couches » de laitier je suppose…..et y apporter plusieurs tonnes de sable.

 OU EN EST-T-ON AVEC CE PROBLEME ??

Et de poursuivre avec un attendu du PV  du conseil communal du 26/09/2007 concernant l’implantation d’un terrain de footbal

 » Attendu qu’en cours de chantier, une couche de laitier dont les travaux d’évacuation sont estimés à 66.250 € HTVA, ainsi qu’une couche supérieure de décombres et d’immondices dont l’évacuation est estimée à 70.483 € HTVA, par l’entrepreneur ont été constatées »

D’où la pertinence de nos questions, dont nous souhaitons voir apparaître la réponse du Collège dans le prochain procès-verbal.

Nous aurions également souhaité avoir les informations suivantes :

* S’agit-il bien du lot qui devait rapporter initialement 459.000€, concernant les 21 appartements, rez de chaussée commercial et polyclinique ?

* Une cession de terrain au profit de BAIO a eu lui pour lui permettre d’obtenir une garantie bancaire. A-t-il obtenu cette garantie ?

Pas de réponses de la part du Collège.

Nous  revenons également au conseil communal du 02/02/2015 où la majorité MR-CdH a voté une mission d’assistance dans le cadre d’une étude de sol

Là aussi nous aurions aimé connaître la suite.  Rien…Du vent !!!!

Nous demandons également l’avis des membres du collège sur la pertinence et le sérieux des réclamations introduites dans ce dossier par certains de nos concitoyens. Monsieur Formule rétorquera avec son aplomb habituel qu’ils en tiennent compte !!! pour dire ensuite qu’il y aura toujours des mécontents !!!!

Jugez par vous même

Et une autre, tout aussi explicite:

Il est évident que les membres du Collège  » s’en foutent éperdument » quand aux conseillers de la majorité, il y a fort à parier qu’ils n’ont même pas pris connaissance de ces remarques. Quand la plupart de nos lecteurs disent  » ils sont là pour faire nombre et toucher leur jeton de présence »

Nous votons contre ce point.

Prochain conseil le mercredi 27 mai