Et pendant ce temps là,

ET PENDANT CE TEMPS LA, NOTRE BOURGMESTRE  MR  FRIART  CONTINUERA A INDEXER SES LOYERS ………………..

Échauffement ce vendredi 27 février : 200 syndicalistes mobilisés en moins de 24h pour protester contre le projet du gouvernement de faire passer le saut d’index en force.

Saut d’index | Le gouvernement veut passer en force, rendez-vous le 11 mars

27 Février 2015

Le gouvernement a approuvé un projet de loi sur le saut d’index. Mais le combat continue. Cette loi n’a pas été adoptée par le Parlement. Voilà pourquoi se mobiliser le 11 mars au rassemblement du front commun syndical à Bruxelles de 11 à 13h.

Parce que rien n’est réglé par rapport au saut d’index, à l’allongement des carrières, à la défense des services publics et à la justice fiscale, le front commun syndical a décidé d’organiser une concentration le 11 mars à 11h, sur la place de la Monnaie à Bruxelles.

Le gouvernement reste sourd aux demandes des milliers de travailleurs qui se sont mobilisés fin 2014. Pire même : alors que les révélations s’accumulent à propos de l’argent qui s’enfuit via les Lux- ou Swissleaks, le ministre des Finances Van Overtveldt (N-VA) annonce que pour lui le tax-shift se fera en augmentant la TVA et les ecotaxes. Pas en taxant le capital.

Depuis le 1er janvier, les prépensionnés qui n’ont pas 60 ans doivent de nouveau être « activement » disponible sur le marché de l’emploi et se retrouvent en concurrence avec leurs enfants qui cherchent désespérément un boulot. La ministre De Block annonce qu’elle veut remettre au travail les malades de longue durée.

Toutes ces nouvelles mesures sont autant de raisons supplémentaires pour relancer un plan de mobilisation. Jusqu’au 11 mars, le front commun syndical organisera des séances d’information, des assemblées dans les entreprises, des actions de sensibilisation, des actions ciblées dans les régions. Et les organisations syndicales ont fait savoir aux fédérations patronales que « le 11 mars 2015 sera une journée d’action interprofessionnelle qui sera considérée comme jour de grève »…

Occupation du Domaine public

Un de nos lecteurs nous questionne sur cette taxe.

Cette taxe d’occupation du domaine public est permise par la RW et existe au Roeulx depuis plusieurs années. Elle et fixée actuellement à :  » 2,5 €/jour/m² ou fraction ou 120€/an/m² ou fraction , et pour une durée égale ou supérieure à un an, toute période entamée d’1 an équivaut à 1 an de taxation »

La demande et le paiement doit être fait au préalable.

Là, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne ! Il y a eu des privilèges et peut-être y-en a-t-il encore ?

Les premiers privilégiés ont été les entrepreneurs travaillant pour Immo-Corrib ( Société immobilière gérée par le bourgmestre MR  Benoit Friart). Démolition du Café Les Amis Réunis  et reconstruction, idem pour l’ancien café de Feu Berthe Jacques.

Il a du se faire tirer l’oreille, par nos soins !!!!!

 

 

Marcel Couteau

En information pour nos lecteurs…..

FESTIVITES AU CHATEAU !!

Au Roeulx, l’histoire est un perpétuel recommencement..

Avant 1970, il existe une Régie touristique du Château, c’est-à-dire un coût à l’époque pour la Ville et ses administrés de 1.244.669 bef, avec un compte communal en mali de 800.000 bef.

Les dépenses sont à charge des finances communales, les recettes privées et gérées par le prince Etienne DeCroÿ, le bourgmestre Benoit Friart ( père de notre bourgmestre actuel) et Alexandre André, président du conseil provincial à l’époque, et du PSB local ( Parti Socialiste Belge)

Ci-dessous une de mes interventions en 1971 au conseil communal. Veuillez excuser la qualité de l’image, mais cette copie a près de 45 ans….

45 ans et pas une ride. En effet, que voyons-nous aujourd’hui ?

Outre restauré aux frais  » des sans-culottes » contribuables que nous sommes,  aujourd’hui on nous sort des conventions concoctées en dehors du conseil communal et soumises en urgence au vote des manants de service.

Nous verrons la suite….  Nous déplorons seulement qu’hier comme aujourd’hui,  de  » prétendus socialistes » mélangent leurs votes avec des De Croy, Friart et hier Vastapane.

Avec notre lecteur Pentinamento, j’espère aussi un sursaut  » humaniste » du CdH rhodien……L’espoir fait vivre …………….

 

Marcel Couteau

La Saga de la Cimenterie de Thieu ( suite du conseil communal du 2 février)

Vu l’impatience de certains de nos lecteurs, nous vous livrons la suite de ce conseil.

Le point 5.3 titrait :IDEA  Prestations in House : mission d’assistance dans le cadre d’une étude de sol.   Et dans les pièces explicatives, on nous livrait ceci :

tout en spécifiant :  » A ce stade le montant d’une telle étude est estimé à 15.000 € hors tva.. Le montant du dossier est de 2.178 € tvac.

Et le surlendemain  la N.G. toujours bien renseignée sur les dossiers de notre commune titrait :

A la lecture des 2  reproductions ci-dessus, on constate qu’en effet que l’article du journaliste est bien plus explicite que les informations qui nous sont transmises par les autorités communales.  Et cet article nous dira que la Ville n’a joué aucun rôle et n’a aucune responsabilité !! C’est bien vite oublier bon nombre de nos interventions aux conseils communaux sur de nombreux non-respect du cahier des charges. Et de faire remarquer que les PV des réunions de chantier parvenaient au Collège communal et qu’un agent communal, feu Joêl Dujardin y participait.

Et quand nous lisons que ce site a été «  réhabilité par la société Wanty à la demande de l’IDEA »   mais à quel prix et avec quel résultat ?

Pour rappel, Wanty remet prix pour 417.109 €; Prix tellement inférieur par rapport aux estimations du cahier des charges de l’IDEA, à savoir 732.610 €, que celle-ci s’interrogera et que la société Wanty répondra «   nous avons la possibilité de valoriser certaines matières lors de l’assainissement du site ». Il n’empêche, qu’au final ce travail coutera 1.367.058 € dont 958.435 € à charge de la RW et du Feder. La différence 408.623 € est donc à charge des contribuables rhodiens.

Et aujourd’hui, on remet le couvert…Nouvelles analyses de sol !! On peut déjà se poser la question pourquoi celles-ci seront effectuées par l’IDEA, qui  » contrôlera ainsi son travail » N’aurait-il pas été plus judicieux de refaire ces analyses par la Spaque ?

Nous sommes intervenus à de nombreuses reprises sur ce dossier au conseil communal, nous avons alerté des Ministres de la RW.  Nous croyons utile que les lecteurs puissent prendre ici connaissance d’une partie de ces interventions.

Document 1 : Réponse des cimenteries Holcim  en date du 12/02/2002 suite à nos interrogations sur la pollution du site.

Document 2   3  feuillets   PV de la réunion de chantier du 03/06/2008 ainsi qu’un mêtré descriptif sur l’enlèvement de la poussière, sulfate de calcium avec le contenu des silos. Tout celà a été répandu sur le site alors que cela devait être évacué .

Document 3; Contribution sur notre blog d’un  » Anonyme forcé » en date du 03/11/2009; Il semble très bien connaître le contenu du cahier des charges !

3 novembre 2009 12:07

 

Anonyme Anonyme a dit…

Il serait sans doute utile de vérifier les actions de certaines personnes au service travaux.
Je ne puis m’afficher puisque j’y travaille.
Il n’y a pas que les affaires de Charleroi….
Il m’a été rapporté que la réhabilitation du site de la cimenterie de Thieu n’a pas respecté le cahier des charges, pas de terre arable sur les 8 hectares mais des remblais de terre nécessitant la mise en décharge. Etc……arrangements avec Wanty…restos….et ? ? ? ? (80 000 m2 à 20 cm d’épaisseur soit 16000 m3 à environ 20 euro du m3 et mettre des terres devant aller en décharge à la place)
Les chemins de campagne servent à nouveau de décharge, voir derrière la Biercée. Sans parler de déversements des années antérieures avec des camions venant de Bruxelles après 16 h.
Et bien d’autres…….
D’après ce que j’ai entendu, il y a de quoi écrire un livre.
Certaines personnes du service travaux sont très bien au courant, il suffirait de les interroger sous le couvert de l’anonymat. 
Il y a un agent technique qui ne mange jamais au service travaux, restaurant tous les jours ou presque. Présence en moyenne de 1 h par jour ? ? Couverture absolue des Bourgmestre et Echevin des travaux. Une activité complémentaire de type bureau d’étude et de coordination, les gens se demande laquelle est complémentaire. Il circule avec son véhicule privé, réalise certains travaux pour la commune moyennant jour de récupération…. donc incontrôlable.
Consultations, demandes de prix bidon….
Le trio Bourgmestre, échevin des travaux et leur agent technique favori font régner la terreur. 2 ou 3 ouvriers sont ouvertement favorisés ; coupes de bois, enregistrement d’heures supplémentaires de complaisances…matériaux…
Même le secrétaire se tait. Idem pour tous les membres de la majorité.

Dans l’espoir d’une justice.

Merci
Anonyme forcé.

Document 4  Questions posées par nous au conseil communal du 30/11/2009

Document 5    3 feuillets   Lettre envoyée le 10/12/2009 au Ministre Henry, et qui malgré plusieurs rappels est restée sans réponse…..

Document 6  2 feuillets  Lettre adressée le 15/01/2014 aux Ministres Antoine, Nollet, Furlan et Henry.  Seul le Ministre CdH Antoine  » daignera » nous répondre ( cf doc 7)

Document 7 2 feuillets   réponse du Ministre Antoine à notre courrier

 

Et  pour terminer, nous vous donnons information d’une lettre  adressée au Département de la Police et des contrôles, sans suite….

 

 

Marcel Couteau                        JP  Duval

Compte rendu du Conseil communal du 2 Février 2015 par Marcel Couteau et JP Duval

Le conseil débutera par la prestation de serment de Freddy Poliart qui remplacer donc Madame Catherine Chaverri  comme conseiller communal Ecolo.

INFORMATION

La MB 2 est revenue approuvée, avec ses modifications à l’extraordinaire.

FINANCES

Titres repas : Le choix d’une société chargée de l’émission de titres repas électroniques est adopté à l’unanimité.

Nettoyage des bâtiments communaux :  Il s’agit de transférer au secteur privé le nettoyage des bâtiments communaux situés au Roeulx, Ville-sur-Haine et Thieu, pour des raisons purement budgétaires selon Benoit Friart, ardent défenseur des privatisations depuis son accession aux rennes de la commune. Ce dossier est  » dans ses cartons » depuis ce moment, mais si ils ont tardés à les quitter, c’est qu’il y avait parmi le personnel occupé à ces moments, des personnes qui lui sont proches dont entre autres, l’épouse d’un de ses conseillers.                                                                                                         Et nous mettons pour mémoire, l’intervention de notre conseiller Marcel Couteau en date du 26 septembre 2007 à ce sujet.

Depuis lors, ces personnes sont retraitées, dès lors l’idéologie libérale peut s’appliquer !  Il  n’empêche pas cependant que les bâtiments de Mignault et de Gottignies sont exclus de ce plan de  privatisation, et comme par pur hasard, ceux-ci sont entretenus par une seule et même personne.  Tant mieux pour elle, mais n’est ce pas là encore une forme de copinage ?

Mais pour revenir au fond du problème: Opération financière servant à diminuer les coûts  pour des raisons budgétaires  !!

Le cahier des charges pour le marché avance une somme de 165.000€ tvac pour le nettoyage des bâtiments communaux. A cette somme, il faudra cependant encore ajouter +/- 40.000€ pour Mignault et Gottignies. Or, si l’on examine le compte communal 2013, la dépense globale  de nettoyage des bâtiments s’est élevée à 158.974,92 €  et le budget 2015 avait été voté avec une somme de 178.459€   On s’interroge dès lors sur  » la bonne opération financière » !

Et que dire des conditions de ce marché ??

- Nulle part nous ne voyons l’indication d’une période de  » non-licenciement », même pas un  minimum.

-  » l’ex-personnel communal « ! sera-t-il affecté au nettoyage exclusif des bâtiments communaux ou sera-t-il envoyé là où son nouvel employeur le décidera ?

Pas mal d’ombre subsiste dans ce dossier, d’autant plus que le Directeur financier a été mis dans  » l’impossibilité de rendre un avis de légalité sur le dossier »

Et que penser lorsque le Bourgmestre parle de  » raison budgétaire » ?

A nouveau nous lui reprochons un double langage sur le sujet. Un devant le conseil communal et un autre dans la presse, souvent bienveillante à son égard. Nous reprenions dans ces colonnes en date du 30/12/2014 un article de presse où Benoit Friart déclarait à propos du budget 2015 «  un déficit qui devrait être résorbé« , «  63.000€ grâce au saut d’index »

Pour lui, dans la presse, il n’y a pas de problème financier. Et pourtant !! Mais où sont les causes ? Ce n’est pas le personnel de nettoyage qui met à mal les finances de la Ville, mais le cancer financier est du à leur folie des grandeurs en investissements démesurés pour une cité de 8.000 habitants. Voyez le coût de la RCA, supporté par les finances communales.

Et que deviendra à court et moyen terme le coût de cette privatisation ? C’est de bonne guerre de remettre un prix intéressant pour prendre le marché, se servir un certain laps de temps du personnel en place pour s’habituer, se mettre au courant et par après……embaucher du personnel  » polonais ! » et augmenter les prix.

Et avec cette firme privée, les locaux communaux et en particulier les écoles communales de Thieu et de Ville-sur-Haine pourront-elles bénéficier des mêmes disponibilités du personnel de nettoyage pour assurer les gardes de midi ? Nous en doutons….

Il est évident que nous votons contre ce point. Notons aussi l’absence de Anne Lévie et Gérard Maistriau (  CdH) et le mutisme total de la presse sur ce point.

Les autres points ont été voté à l’unanimité sauf la modification des statuts administratif, pécuniaire et du règlement de travail de la Ville où nous nous abstenons vu le protocole de désaccord des syndicats.

Par contre, un dernier point de ce que nous qualifierons  » la saga de la cimenterie » est à nouveau abordé. Nous y reviendrons plus en profondeur dans les prochains jours.

REHABILITATION SITE UCB

 Un de nos lecteurs, que nous remercions, nous fait parvenir le compte-rendu de la séance d’information à la presse tenue ce Lundi 9 février à 15h30 et à laquelle participaient nos conseillers Duval et Bombart et  le Député- Bourgmestre Friart
Subject: Communiqué de presse du Ministre Carlo DI ANTONIO – NOUVEAU CHANTIER DE DÉPOLLUTION SUR LE SITE « UCB » À LE ROEULX-MONS : CARLO DI ANTONIO ENTEND FACILITER LA RECONVERSION DES FRICHES INDUSTRIELLES

           

Carlo DI ANTONIO – Ministre du Gouvernement wallon

Environnement

Bien-être animal

Aménagement du Territoire

Transports et Mobilité

Aéroports

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Nouveau chantier de dépollution sur le site « UCB » À LE ROEULX-MONS : Carlo di antonio entend faciliter la reconversion des friches industrielles

 


 

Ce lundi, le Ministre wallon de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire Carlo DI ANTONIO s’est rendu sur le site de « UCB » à Le Roeulx-Mons, un des plus pollués de Wallonie.

 

SPAQυE y entame l’assainissement de la zone D dans laquelle se trouve l’ancienne « mare à goudron ». Ce sont 12 à 14.000 tonnes de goudron qui vont être extraites. Il s’agit de la sixième étape de réhabilitation sur ce site.

 

Le site UCB fait l’objet d’une réhabilitation dans le cadre du Plan Marshall relatif aux sites d’activité économique désaffectés. Elle implique la déconstruction sélective de l’ensemble immobilier et le traitement des sols pollués. A l’avenir, il pourra accueillir des petites et moyennes entreprises sur une surface de 12 hectares (zones A et C).

 

En raison du caractère très volatil des goudrons sur ce site, des mesures particulières de précaution pour les riverains et l’environnement ont été imposées dans le cahier des charges.

 

Le site couvre une superficie d’environ 20 hectares et est situé à cheval sur les communes de Le Roeulx et de Mons, de part et d’autre de la ligne de chemin de fer Mons – Manage, à proximité immédiate de la Haine et du canal du Centre, d’une sous-station électrique de transformation appartenant à la société ELIA, d’une réserve naturelle et d’une zone de captage de la CIBE.

 

 

 

Initialement occupé en partie par des fours à coke et une installation de récupération des résidus de cokerie, le site a connu un important essor à la fin des années 1920 avec le développement d’une usine chimique.

 

Les investigations menées sur le site ont montré que la totalité de ces zones étaient fortement polluées tant au niveau des sols que des eaux souterraines, notamment en hydrocarbures cycliques, en huiles minérales et en métaux lourds suite aux activités industrielles qui s’y sont déroulées pendant plus d’un siècle.

 

La nouvelle étape de réhabilitation qui démarre en ce mois de février fait suite aux cinq premières étapes de travaux, déjà menées pour assainir ce site.

 

Dans un premier temps, SPAQυE excavera la zone où se trouvent des remblais de construction stockés par UCB (chantier en cours). Ensuite, SPAQυE excavera et évacuera les terres goudronnées neutralisées situées sous les remblais et sur la zone « mare à goudron ». Un ancien étang sera alors pris en charge : les terres polluées seront raclées. Enfin, la zone « plan d’eau » fera également l’objet d’un assainissement.

 

Ce lundi soir, SPAQuE tient une réunion d’informations à l’attention des riverains du site. Les moyens mis en œuvre pour une réhabilitation efficace et durable du site et pour une réduction maximale de l’impact du chantier sur l’environnement seront présentés.

 

Des dégagements de poussières et d’odeurs pourraient être émis lors des travaux. C’est pourquoi un système d’aspiration pompera l’air vicié s’échappant des excavations et le traitera sur lit de charbon actif. Un débrumisateur pulvérisera de fines gouttelettes d’eau contenant un neutralisateur d’odeur. Le niveau de bruit et d’empoussièrement fera également l’objet de contrôles réguliers. L’ingénieur responsable du projet, le conducteur de chantier et une personne-relais au sein de SPAQυE seront à la disposition et à l’écoute des riverains.

 

Ce chantier est particulièrement représentatif du travail que la SPAQυE effectue en matière de réhabilitation de friches industrielles polluées.

 

Carlo DI ANTONIO se réjouit de ces travaux de réhabilitation qui vont permettre d’améliorer la situation environnementale du site. Par ailleurs, pour le Ministre DI ANTONIO, le développement économique en Wallonie passe par la requalification des friches industrielles. C’est pourquoi il tient à faciliter ce processus.

 

Dans le cadre du CoDT adopté en première lecture le 22 janvier dernier, Carlo DI ANTONIO a proposé des modifications importantes tant en matière de sites à réaménager et de sites de réhabilitation paysagère et environnementale que de développement économique, notamment :

-      la simplification de la procédure de reconnaissance des SAR en supprimant le programme de réaménagement et l’obligation de réaliser préalablement un schéma d’aménagement ;

-      la procédure accélérée de 12 mois pour inscrire une  zone d’enjeu régional, une zone d’enjeu communal ou pour inscrire une zone urbanisable sur une autre zone urbanisable ;

-      les procédures conjointes créées, à titre facultatif, pour donner la possibilité de mener une révision du plan de secteur et un périmètre de reconnaissance  SAR ou pour mener une  révision du plan de secteur et de reconnaissance d’un périmètre économique

 

 

Informations complémentaires :

 

Coût total de la réhabilitation : 26.500.000 € TVAC (SPAQυE + UCB) dans le cadre du Plan Marshall

 

Superficie de la zone D : environ 4 hectares

 

Excavations : de -2 à -4 mètres (voir plus pour la zone « plan d’eau »)

 

Volume excavé :

 

-      remblais = 7.500 m³

-      goudron acide seul = 4.000 m³

-      goudron + limon = 8.000 m³

 

Evacuation par camions bâchés et par voie fluviale

 

Durée du chantier : 160 jours ouvrables

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Méditons, réfléchissons…pour ne pas se laisser berner…

Au moment où  » la pensée unique  » et les médias à son service mènent une campagne de mise en condition des peuples, pour sournoisement les préparer à de nouvelles aventures sanglantes, et sans présumer du résultat des dernières entrevues Hollande-Merkel-Poutine, je crois intéressant de vous faire prendre connaissance de deux informations, passées sous silence par les médias de service. La première, concerne un vote à l’ONU sur le respect des droits de l’Homme,

Les Etats-Unis, le Canada et bien sûr l’Ukraine ont voté contre ce document, alors que l’Union Européenne s’abstenait !

On passe sous silence que ce parti ukrainien SVOBODA ( Liberté !!! ) est un parti issu des nostalgiques de la collaboration avec les nazis et que jusqu’en 2004, il portait le doux nom de  » Parti National socialiste », tout comme celui de  Adolf Hitler !

Ce sont les manifestants issus de ce parti qui ont été à la base des violences armées contre les forces de l’ordre. Cela c’est en Ukraine.

On pourrait aussi souligner la violation persistante des principes démocratiques et des droits fondamentaux en Hongrie, où règnent  Victor Orban et son gouvernement.

Et savez-vous que chaque année, le 3 août, paradent à Sinimac en Estonie, les vétérans des  » Waffen SS » et cela sur le champ de bataille même ou s’affrontèrent l’Armée soviétique et l’armée hitlérienne. Sous la bannière de  » l’Union des Combattants pour la liberté », ils présentent les vétérans SS comme des héros et des combattants de la liberté.

Ces faits de glorification des criminels néo-nazis dans les états membres de l’U.E. ont été dénoncés à maintes reprises par les députés de la Gauche Européenne Marie-Christine Vergiat et Grego Petrenco. Et dans ces  » révolutionnaires ukrainiens » appuyés par les Etat-Unis et l’U.E. se trouvent  » en solidarité » certains de ces néo-nazis, bien décidés à faire le coup de feu contre les pro-russes.

 

La deuxième information, qui passe inaperçue, esst une déclaration de  » pré guerre »

Quand verrons-nous une Europe indépendante vis-à-vis des Etats-Unis ?

Etat-Unis, Etats Allumeur de Feu, en Europe, en Extrème-Orient, un peu partout dans le Monde  pour le plus grand bonheur de leurs multinationales de l’Armement, de la pétrochimie, de l’agro-alimentaire …. Qui paie le blocus contre la Russie ?? Eux ??  Bien sûr que non, mais les européens, et pas seulement pour les pommes et les poires…

Espérons que les entrevues Hollande-Merkel-Poutine  apporteront une solution pour une accalmie, et surtout qu’ils ne se laisseront pas entraîner par les  » Va-t-en-guerre »

Et si le seul tort de la Russie était d’être là ???

 

Marcel Couteau