Devoir de mémoire – Droit à l’Histoire (M. Couteau et J-P Duval)

Nous nous permettons de reproduire, les propos tenus par notre camarade Robert Tangre, enseignant, conseiller communal à Courcelles dans le mensuel de l’ASBL  » Le Progrès ».

Propos que nous partageons, surtout en ce moment ou « des bruits de bottes » se font entendre.

Oublier l’Histoire? On risque alors de la revivre!

Le système, avec ses va t’en guerre, ont beaux jeu de présenter la seule facette de l’histoire, celle qu’il l’arrange dans ses entreprises impérialistes (voir l’Ukraine). A lire ou à relire, les contributions publiques sur notre blog en date du 18 mars 2013 et 14 avril 2013

Comment peut-on « tronquer l’Histoire et Devoir de mémoire et Droit à la face cachée de l’Histoire »

Lu pour vous et à réfléchir

1)Les USA frappent, Fabius joue du Kouchner sur un aeroport, mais ceux que nous combattons aujourd’hui, nous les avons armés hier.

Le bilan de la politique occidentale est là : en Irak, en Syrie, en Libye, on sert nos intérêts, on est copain avec des dictateurs puis on soutient ceux qui les combattent; on arme sans discernement et toute la région est en guerre ; on va faire de l’humanitaire; c’est urgent et après …?

On recommence, on soutient… Et si on prenait ( si on avait pris) clairement le parti des progressistes dans ces pays. (  Marie-Georges Buffet)

 

2) Les célébrations nationales du déclenchement de la Première guerre mondiale semblent être passées à l’essoreuses de l’idéologie dominante, celle d’une sorte d’aseptisation pour bien en cacher les causes, les acteurs essentiels et les effets politiques à long terme  ( Patrick Le Hyaric)

 

Par Marcel Couteau

Le « monsieur sans-gêne » des élections récidive (voir blog du 7 mai 2014)

En effet, ce monsieur bourgmestre devenu député, et aussi gérant de la société IMMO-CORRIB, propriétaire « responsable » de l’immeuble construit en lieu et place du café de Berthe Jacques obstrue complétement le trottoir devant cet immeuble.

Obligeant les piétons à descendre sur la chaussée, sans aucune précaution proposée pour les protéger. Le député-bourgmestre peut tout se permettre.

Il existe une taxe sur l’occupation du domaine public, nous nous sommes aussi informés à ce sujet; taxe payée jusqu’au 15 juillet 2014, on verra la suite.

Taxe payée ou pas payée cela n’exclut pas la prise de mesures sécuritaires pour les piétons!

A propos du compte communal 2013

Lors du Conseil Communal du 2 juillet courant, chiffres à l’appui, nous avons dénoncé les résultats de la taxation du MR Benoît Friart.

Nous citions 4 taxes représentant les 78% des rentrées fiscales (hors additionnelles) de la ville.

Pour tenter de faire diversion le député- bourgmestre nous rétorque que ces augmentations sont les résultats de l’augmentation de la population. Entre 2012 et 2013, une augmentation de 87 habitants.

Voyons l’évolution de la taxe égouts-eaux usées (comptes communaux) et des impositions.

En l’année 2011 : Les droits constates net s’élève à 145.782€/42=3471 impositions   taxe 42€

Année 2012 : Taxe 42€  145.908€ /42=3474

Année 2013 : Taxe 49€  169.981 €/49=3469

Il y a donc une diminution du nombre d’impositions!

Est-ce dû aux irrécouvrables?

Entre 2012 et 2013 la population a augmenté de 87 personnes!