A vos questions, nos réponses. Par Marcel Couteau et Jean-Pierre Duval

Concernant les provisions des dépenses pour 26.820€, elles sont prévues au budget extraordinaire 2014.

Evolution des fonds de réserve extraordinaire

Au 01/01/2014 la prévision est de 599.391,71€ plus une provision d’alimentation à partir de l’extraordinaire pour 97.500€

Prévision disponible 696.891€

Prévision du solde du fonds de réserve extraordinaire au 31/12/2014 428496,53€

Avec une prévision de  dépenses de 268.395,24€

Il faut savoir que le fonds de réserve extraordinaire est alimenté par des prélèvements sur les bonis des comptes ordinaires et le reste d’emprunts contractés.

Coût de la réalisation de la couverture de l’entrée salle des Enhauts

Au budget 2014, sous le libellé « Aménagement d’un bâtiment culturel – sanitaire salle des Enhauts sous l’article 762/72354, une prévision de 30000€

Grades légaux

Aucune nouvelle augmentation depuis le Conseil du 06/11/2013.

Augmentation barémiques d’un montant de 2500€.

La modification concerne la date mise en œuvre.

Toujours à propos du Château du Roeulx

Nous avons publié les pages principales de ces conventions. A leur lecture, vous avez compris les agissements du Député – Bourgmestre Benoît Friart en vassal du Prince, pour éviter que ces documents soient en notre possession avant le Conseil Communal.

A de nombreuses reprises nous vous avons fait part du copinage Collège – Bourgmestre et le Château.

Nous seuls avons publié les coûts de cette restauration et toujours pas d’accès gratuit au Parc, comme cela existait dans le passé.

Voici les montants des subventions octroyées à notre connaissance.

Pour la région Wallonne de 1991 à l’année 2007, le récapitulatif des subsides octroyés donne un montant de 1.428.150,84€

Pour la ville du 21/03/2002 au 02/07/2007 un montant de 12.539,13€

A ces sommes viennent s’ajouter les subsides de la Province dont nous n’avons pas le

montant.

Trop de confidentialité.

En effet, les documents sont clairs.

Alors, nous vous laissons avec les espérances d’entendre le Prince qui n’est pas obligé de nous répondre.

Par contre, les Elus de la majorité!

A suivre…

Escalier de secours pour l’école de Ville-sur-Haine

Les responsables sont les membres du Collège qui sont les exécutifs des décisions prises par le Conseil Communal. Là se situe la responsabilité puisque les sommes sont prévues au budget depuis plusieurs années.

Vous avez raisons cela devrait être primordial mais pas pour eux.

Compte rendu de la séance du conseil communal du 02 juin 2014 par Marcel Couteau et Jean-Pierre Duval

 Finances

Démontage des cheminées de la salle de Mignault

Estimation: 3000€ financé par le fonds de réserve

Travaux de stabilisation des berges du Sentier dChien à Ville-sur-Haine

Estimation: 14870,90€ financé par le fonds de réserve

Honoraires auteur de projet. Extension salle de Ville-sur-Haine

« Le marché a pour objet l’étude de l’extension de la salle des Enhauts afin de créer une zone d’accueil couverte. »

Estimation: 9000€ financé par le fonds de réserve

Unanimité sur ces 3 points.

Toutefois, nous avons rappelé le rapport des pompiers réclamant un escalier de secours pour l’école de Ville-sur-Haine et ce depuis près de 4 années et toujours rien. Pour eux cela n’est pas urgent.

 

Attribution vente d’un terrain sur le site de l’ancienne cimenterie de Thieu

Point retiré « vu les remarques du Directeur financier » selon le Bourgmestre.

Quelles remarques? Pas de réponses! Point remis pour le prochain Conseil Communal.

 

 

Divers

 

  • Correction de la délibération du 26/11/2013 du CPAS concernant le traitement des grades légaux
  • Dépôts de déchets. Autorisation d’ester en justice
  • Convention de gestion de la Place de la gare à Thieu
  • Règlement complémentaire sur le roulage rue de la Station, limite de l’agglomération de Gotiignies

 

Unanimité sur ces points

 

Il n’en sera pas ainsi pour:

 

  • Convention de partenariat Ville du Roeulx – Le Manège dans le cadre de Mons 2015 – approbation
  • Convention Ville du Roeulx – Fondation de Croÿ–Roeulx dans le cadre de Mons 2015

Alors que l’article 1122/13 § 2 du Code de la Démocratie locale stipule « Pour chaque point de l’ordre du jour, toutes les pièces s’y rapportant sont mises à la disposition sans déplacement des membres du Conseil Communal dés l’envoi de l’ordre du jour. »

Aucun de ces dossiers ne fut mis à notre disposition malgré plusieurs visites, y compris le jour même du Conseil Communal. Le directeur général, à nos interrogations sur l’absence du dossier, se contente de répondre « c’est le Bourgmestre qui a fait écrire ces deux points, je n’ai pas de dossiers »!!!

Avec raison, la conseillère Ecolo déclare « il semble que nous soyons hors la loi sur ce point ».

Notre demande de reporter ce point au prochain conseil fut refusée, car pour Friart il y avait urgence.

« En terme de gouvernance, il y a une urgence qui est crée artificiellement alors que l’on engage la Ville pour des sommes importantes et réelles ».

 

D’après ce que prétend le  libéral B. Friart, ces dossiers n’étaient arrivés que le jour du Conseil Communal à 17h45! Dur à avaler, même avec une St-Feuillien!

Ce n’est pas la première fois qu’il agit de la sorte. Cela démontre, le mépris de cette bourgeoisie pour les institutions publiques, représentées par le Conseil Communal.

Ces contrat de partenariat et convention tombés du ciel le jour même de la séance du Conseil; dont nous avons seulement pu prendre connaissance après le Conseil, nous les portons à votre connaissance:

Le premier concerne: le contrat de partenariat entre la ville représentée part B. Friart et F. Pêtre Directeur Général pour la Ville et « Le manège.mons » Scène transfrontalière de création et de diffusion, ASBL

La seconde, contrat de partenariat entre la Ville représentée par B. Friart et F. Pêtre et pour « La Fondation Croÿ-Roeulx, Fondation d’utilité publique » représentée par le Prince Olivier de Croÿ-Roeulx Président « désigné par la Ville du Roeulx en tant qu’opérateur de son projet dans le cadre de Mons 2015″

Au sujet de cette désignation, cela n’a jamais été soumis au préalable au Conseil Communal!

Pour rappel, la restauration du Château et de ses dépendances ont étés financées à 95% par les deniers public.

 

En très bon ultra conservateur, O. Croÿ-Roeulx et B. Friart sont pour « la solidarisation des coûts » et pour la « privatisation des rentrées financières ».

Toutefois pour nous consoler; vous pouvez bénéficier « de l’entrée dans l’exposition au prix d’un demi-tarif » si vous habitez l’Entité.

Prochain conseil le 2 juillet

NO COMMENTS

Scandale du système belge? Un député MR représente près de 4 fois moins d’électeurs qu’un député PTB! (vidéo)

Voici l’édito de Vincent Peiffer, du magazine Moustique, qui est revenu ce mercredi sur les bizarreries de notre système électoral dans La Langue Bien Pendue sur Bel RTL. « On en découvre tous les jours… »

04 Juin 2014 08

Dix jours après les élections, on en apprend encore de bien bonnes sur notre folklore électoral. Nous avons déjà un système à la proportionnelle qui oblige à faire des coalitions parfois étonnantes… Soit. Nous avons aussi l’apparentement, qui nous a valu 4 ans de Laurent Louis au Parlement… Soit. Nous avons encore eu le superbe bug électoral du vote électronique… Soit. Et puis hier, Pascal Delwit sortait sa calculette pour nous montrer à quel point les grands partis sont avantagés par rapport aux petits partis. Ce n’est pas nouveau, mais à ce point-là, c’est étonnant. Selon le politologue de l’ULB, dimanche dernier, le siège d’un député fédéral du PTB valait –tenez-vous bien– quasiment 4 fois plus de voix que celui d’un élu MR. Et en Flandre, le siège d’un député écologiste de Groen valait en moyenne 18.000 voix de plus que celui d’un élu N-VA!

Ce n’est pas possible! Eh bien si! Pour en arriver là, Pascal Delwit a fait un calcul tout bête: pour chaque parti, il a divisé le nombre de voix par le nombre de sièges obtenus. Ça s’appelle un ratio. Et à ce petit jeu, le MR est le grand gagnant, alors que le PTB est le grand perdant. Avec ses 650.000 voix, le MR a envoyé 20 députés au Parlement fédéral. Alors qu’avec leurs 251.000 voix, le PTB et le PVDA flamand n’ont obtenu que 2 sièges: 10 fois moins! Un député PTB représente 125.645 voix, alors qu’un élu MR ne « vaut  » que 32.515 voix. 3,86 fois moins exactement…

C’est là que vous vous dites: il y a un stûût, le vote électronique a tout foiré! Non, il y a trois explications. D’abord, le seuil électoral: il faut obtenir 5% des voix par circonscription pour entrer en compte dans la répartition des sièges. Or, un parti qui est en-dessous de ce seuil dans une ou plusieurs circonscriptions y « perd » toutes ses voix. Ensuite il y a la « clé D’Hondt « : un mystérieux diviseur de voix qui avantage toujours  le premier parti de la circonscription. Enfin, il y a le seuil d’éligibilité. Dans des régions peu peuplées comme au Luxembourg, peu de sièges sont à distribuer. Même s’ils dépassent le seuil électoral de 5%, les petits partis n’obtiennent pas suffisamment de voix pour décrocher un siège. Et là aussi, les voix sont perdues… Résultat: les sièges du PTB ou du PP sont en moyenne beaucoup plus « chers  » en voix que ceux du MR ou du PS.

Vous avez compris? Non? Ce n’est pas grave… Parce qu’il n’y a que deux choses à retenir. D’abord, notre système électoral est quand même très compliqué et très bizarre. Et puis surtout, moi je l’dis : « C’est todi les p’tits qu’on spotche  » !

 

Un autre regard sur la crise en Ukraine

Club Achille Chavée 34, rue Abelville à La Louvière

Conférence-débat

 Jeudi 12 juin à 19h00

 Un autre regard sur la crise en Ukraine 

Avec

Nicolas Bárdos-Féltoronyi

Docteur en sciences économiques. Professeur de géopolitique à l’UCL

Election présidentielle, référendums dans certaines régions de l’Est de l’Ukraine, implication  de la CIA, mesures contre les fonctionnaires, instabilité permanente, guerre civile, effets sur les pays voisins… l’Ukraine reste un brûlot qui alimente un climat de guerre froide au sein même de l’Europe. Le discours occidental dominant abondamment relayé par nos médias permet-il de comprendre la réalité de cet immense pays à la jonction de l’est et de l’ouest de l’Europe ?

 

Pour essayer de comprendre, le Club Achille Chavée vous propose, avec le professeur Nicolas Bárdos-Féltoronyi, de jeter un regard différent sur cette situation complexe. 

Editeur responsable : Nathalie Rozza, 34 rue Abelville à 7100 La Louvière  - club.achille.chavee@skynet.be