LES RHODIENS AU SCRUTIN 2014

Nous vous communiquons le score des diiférents rhodiens présents sur les listes aux élections de ce dimanche.

A LA REGION.

PS  3ème effective  Bombart Fanny    2838 voix pour la circonscription   323  dans l’entité du Roeulx

MR 3ème effectif Damien Sauvage  2633 voix pour la circonscription  787 dans l’entité du Roeulx

CdH 4ème effective Caroline Charpentier  1191 voix pour la circonscription  214 dans l’entité du Roeulx

 

AU FEDERAL  (CHAMBRE)

MR 5ème effectif  Benoit Friart   8238 voix pour la Province  1319 voix dans l’entité du Roeullx

ECOLO  12ème effective  Catherine Chaverri  1097 voix pour la Province  53 voix dans l’entité du Roeulx.

Pour  votre petite information nous vous remettons en mémoire les scores de ces candidats aux élections communales 2012

FRIART  1825 voix       Fanny BOMBART  168  voix    SAUVAGE  581    CHARPENTIER  358     CHAVERRI   94

 

A propos des élections

Le 16/12/2013 sur notre blog, j’exprimais deux souhaits: 

- Le premier que le PS reste le premier parti de Wallonie.

Je voterai donc PS à la Région, et, d’autant plus volontiers que sur cette liste se trouve, une jeune colistière de la liste Alternative (Elections Communales) Fanny Bombart

- Le second souhait, qu’ à coté du PS « apparaitra une formation plus à gauche » c’est le cas avec le PTB-GO

Donc, je voterai à la Chambre pour mes Camarades présents sur cette liste N° 18 à savoir: Bernard Ongemack et Stephane Mansy et pour le Parlement Européen François D’Agostino et Christian Panier (juge honoraire)

Marcel Couteau

Ancien député – bourgmestre

Conseiller Communal depuis 1970

A propos de la mise en valeur touristique de l’Hospice St Jacques

Essayons de clarifier 

Les chiffres cités par nous dans le PV du Conseil Communal du 28/04/2014 paru le 6 mai 2014, sont repris dans le dossier communal. Nous n’avons rien inventé.

Pour rappel: estimation 2.584.212€ repartis de la façon suivante:

  • 1.962.417€ pour le FEDER (les contribuables européens)
  • 403.748€ pour la Région Wallone (les contribuables Wallons)
  • 218.046€ pour la commune (les contribuables Rhodiens)

 NB: au départ ces prévisions sont souvent sous-estimés par rapport au coût final

Au-delà de la procédure de Friart, un tel dossier en urgence, sans information préalable des conseillers communaux et pas seulement (a voir) pose problème.

Lors de ce Conseil Communal, je me suis insurgé vis-à-vis d’un Echevin, qui dans ses propos essaye de faire écrire que ce patrimoine n’aurait pas été entretenu dans le passé. Faux! Archi faux!

En effet, après la fusion de nos communes, chaque Président du C.P.A.S. à tenu à mettre en valeur ce patrimoine sans pour autant oublier le rôle premier de tout C.P.A.S.: Le Social. Tous ont tenus à mettre en valeur ce patrimoine à moindre coût.

A cet Echevin, j’ai rappelé l’héritage laissé par le Bourgmestre avant la fusion des Commues (Feu B. Friart père) concernant ce patrimoine et les conditions de vie des Sœurs, locaux délabrés, l’insécurité permanente, les toitures percées de toutes parts, … ect.

En somme pour eux, comme si avant B. Friart et Formule rien n’existait au Roeulx. Quel manque de respect vis-à-vis de leur prédécesseurs.

Revenons au sujet. Il est intéressant de prendre ci-dessous connaissance de l’intervention de l’ancien président du C.P.A.S. Jean Ramlot publié par la Dernière Heure le 8 mai 2014.

Nous sommes d’accord avec Jean Ramlot  »sur la mise en valeur de l’hospice », mais pas à n’importe quel prix ni au détriment du Social.

Autour d’un tel projet, toutes les forces vives de l’entité avec l’ensemble des conseillers communaux et du C.P.A.S. aurait du être associés dès le départ. Hors il n’en fût rien. Aussi le cercle d’histoire local cité dans le projet comme  »partenaire local », n’a certainement pas été consulté.

En somme, la aussi, tentative de main mise de B. Friart sur ce cercle d’histoire qui fonctionne sans subsides, présidé par l’ancien Bourgemestre A. Tesain.

Selon leurs chiffres repris dans le projet il estime le montant global des recettes pour les années 2019 à 2023 à 225.000€, il estime le coût d’exploitation pour les mêmes années à 590.100€

Soit un coût pour les finances communales de 365.000€ avec au préalable une estimation des travaux pour la ville de 218.046€ Dans ces travaux, un chapitre intitulé « travaux visant à améliorer l’accueil des pèlerins » (douche, chauffage, électricité, …) prévision, en voilà pour 45.000€

Nous respectons, ces pèlerins de St Jacques de Compostel, qui sont accueillis depuis des années dans ces bâtiments.

Nous n’avons rien contre le tourisme; mais nous avons d’autres priorités, surtout dans le contexte du mal vivre d’une partie de plus en plus grande de la population.

Et pendant ce temps, on rabote la subvention communale vers le social et cela risque de s’agraver.

Le canal, les ascenseurs historiques du Centre sont à l’arrêts par manque de subventions, voilà des priorités le Château du Prince De Croy restauré avec l’argent du peuple (coût des travaux pour le propriétaire 2,5%). Peut-être que maintenant les portes vont s’ouvrir en payant une entrée au Prince.

Voilà, des priorités touristiques!

A propos de l’optimisme

« Il semble que la commune ne devra pas trop s’endetter » nous dis l’intervenant du 2 mais à 9h45

Les chiffres que nous citons sont repris dans le dossier communal dont nous avons pu prendre connaissance qu’après le vote au conseil communal. Un démocrate ? Le prétendu libéral B. Friart non

Si ce projet de 13 pages A4, était si intéressent pourquoi une telle procédure dictatoriale. Nous connaissons des précédents « cela ne coute rien nous avons des subsides » cher à l’Echevin Formule.

Voir la salle omnisport, le coût de la construction et maintenant les frais de gestion.

« Coté social pas oublié » l’unanimité sur cette motion pourquoi? Croyez-vous que nous aurions eu le même vote si les élections n’étaient pas prévues le 25 mai. Cela ne doit pas faire oublier que ce n’est pas le PS ni même le CDH qui sont à la base des mesure d’exclusion vis-à-vis des chomeurs, mais bien le MR de B. Friart, bénéficiaire des intérêts notionels, pour augmenter la production de ses bières exportable, et aussi bâtisseur de nombreux appartements et qui trouve aussi son compte dans les retombées des activités touristiques.

Marcel Couteau

Le « monsieur sans-gêne » des élections …. Et le titre n’est pas de nous ( ndlr)

Le « monsieur sans-gêne » des élections

G.GA. Publié le - Mis à jour le 

POLITIQUE BELGEComme il n’y a pas de place pour tout le monde, certains emploient la manière forte…

Il s’appelle Benoit Friart, et était jusqu’ici plus connu pour être brasseur de la célèbre Saint-Feuillien que pour son engagement électoral sous les couleurs du MR. Une situation qu’il souhaite visiblement faire évoluer, au vu de l’agressivité de sa campagne d’affichage, qui lui vaudra au moins un premier surnom, celui de « monsieur sans-gêne ».
La place étant souvent comptée sur les panneaux réservés à l’affichage électoral, monsieur Friart a tout simplement décidé de coller ses imposants portraits par-dessus les affiches de ses rivaux. Des manières un peu rustres, qui ont déclenché l’ire de certains de ses rivaux, à commencer par Samuël Quiévy, candidat Ecolo dans le Hainaut, qui a posté cette photo sur son compte Facebook avec, notamment, le commentaire suivant: « N’aviez-vous réellement pas vu qu’en dessous de vos affiches (énormes et peut-être à la taille de votre ego?) se trouvaient d’autres affiches? »

Pas sûr que les rivaux ainsi lésés se consolent en dégustant un verre de Saint-Feuillien…

Bienvenue à tous

Club Achille Chavée

34, rue Abelville à La Louvière

 Conférence-débat

Jeudi 8 mai à 19h30

 

 

Grândola, Vila Morena

 Avec

 Jean Lemaître

 Professeur à l’IHECS, co-auteur avec Mercedes Guerreiro du livre éponyme

 

 

 Il était minuit vingt, le 25 avril 1974, quand une radio portugaise diffusait une chanson interdite de José Afonso: « Grandola, Vila Morena ». C’était le signal qu’attendait une poignée de jeunes capitaines pour faire marcher leurs soldats sur Lisbonne et le début de la Révolution des Œillets.

 

 Le livre de Mercedes et de Jean raconte l’épopée de ce chant, authentique hymne à la fraternité et à la solidarité.

 

Le débat permettra, quarante ans après, de retracer le film de cette Révolution des Œillets qui mit fin à un demi siècle de dictature fasciste et enthousiasma une génération de militants épris de justice, de démocratie et de paix. Avec la montée actuelle de l’extrême-droite et des nationalismes, ce livre apparaît comme un message d’espoir et de résistance. 

Editeur responsable : Jean-Pierre Michiels 34 rue Abelville 7100 La Louvière – club.achille.chavee@skynet.be

Jean-Pierre Michiels
0472/253.490.

PV Conseil communal du 28 avril 2014 par Marcel Couteau et JP Duval

Après l’approbation du PV de la séance du 24 mars par la majorité  , le président nous informe de l’approbation par la tutelle des budgets 2014 des fabriques d’église.

 

Finances :

Marchés publics de fournitures

Fourniture et pose d’un système de relevage pour tracteur : 4.000 €

Achat petit outillage pour service travaux ( scarificateur- débroussailleuse-coupe-bordure) 2300 €

Achat de pneus pour véhicules divers : 10 pneus pour voiture et camionnette- 4 pneus pour camions- 5 pneus pour véhicules spéciaux- 1 jante- pour un montant total de 4888 €.

Nous nous étonnons cependant de fait que sur base d’un listing de véhicules en fonction au 05/04/2013, en notre possession, le véhicule immatriculé TQY796 n’apparaît pas mais bien 2 camionnettes VW immatriculées TQY 715  et TQY 716. On nous promet des précisions au prochain conseil communal.

Ces marchés publics sont votés à l’unanimité.

Marchés publics de travaux : Travaux de désamiantage de la maison des Jeunes de Thieu.

Passation du marché pour un montant de 6000€.

Nous faisons remarquer qu’en date du 22/02/2011 le conseil communal à l’unanimité avait voté : «  Article 1 Il sera passé un marché dont le montant total estimé s’élève approximativement à 4500€ ayant pour objet une étude d’inventaire de l’amiante dans les bâtiments communaux ». On aurait souhaité prendre connaissance du résultat de cette étude pour l’ensemble des bâtiments communaux. Nous n’obtenons pas de réponse !

Nous relevons aussi qu’en date du 19/04/2013, le conseil avait voté : «  Etude d’inventaire d’amiante dans les bâtiments communaux. Bâtiments à inventorier : -Maison des Jeunes Le Relais rue St Gery Thieu – Ancienne bibliothèque, rue des Ecoles Thieu – pour un montant de 1500€ »

Ces bâtiments n’étaient-ils pas déjà repris dans l’étude demandée en 2011 ?

Nous votons quand même ce point.

Les comptes des fabriques d’église de 2013 sont remis au prochain conseil communal.

Divers.

Ouverture de 2 voiries sur le site de l’ancienne cimenterie.

Nous reproduisons ci-dessous la délibération que l’on soumet au vote.

Mais revenons un peu en arrière. Lors du conseil communal du 24 mars 2014, la majorité a fixé les conditions de vente d’un terrain sur le site. Avec la conseillère Ecolo, nous nous sommes abstenus au vu de cette «  nouvelle nébuleuse ».

Pourquoi cette précipitation pour vendre ce second terrain ?

Pourquoi ne pas attendre le démarrage du «  premier projet Baio » ?

Il y a bien précipitation. En effet, eux-mêmes dans la délibération et nous citons : « Article 2. La Ville procédera a la vente du bien désigné à l’article1 au prix minimum de 50€ le m² sous réserve de l’actualisation de l’estimation du Receveur de l’enregistrement ». Et à l’article7, nous lisons : «  les offres devant être déposées au plus tard le 18 avril 2014 ».

Ce qui nous a fait dire à ce conseil du 24/03/2014 : «  Vous avez déjà probablement l’acheteur en la personne de Monsieur Baio !». Dès le départ les dés sont pipés.

Où est la dernière estimation du Receveur ?,l’actualisation ? Où sont les offres éventuelles ?

Voyez la délibération soumise au conseil communal en ces termes :  « considérant le permis d’urbanisme introduit en date du 18/04/2014 conjointement par la Ville du Roeulx et la société Baio construction pour la création de deux nouvelles voiries et la construction de 40 logements unifamiliaux… » . Nous voilà encore une fois de plus mis devant la politique du fait accompli, si chère au Bourgmestre et candidat MR  aux élections fin de ce mois. Voilà sa conception de la Démocratie, vous m’avez élu donc je fais ce que je veux, vous me donnez carte blanche !! Que fait-il des droits du conseil communal ?

Qui a décidé de vendre ce terrain à Baio ?   Le conseil communal ?  Sûrement pas, mais c’est bien le Bourgmestre affairiste Benoit Friart, , gérant de la Société immobilière Immo-Corrib.

Entre hommes d’affaires…il y a toujours moyen de s’entendre….

Il est évident qu’avec la conseillère Ecolo les mandataires communaux d’Alternative ont voté contre la façon dont ce dossier a été traité.

Elargissement et aménagement de la Ruelle aux Charognes.

« Considérant la demande du permis d’urbanisation introduite en date du 28/02/2014 par la SPRL Franklin Invest, pour l’urbanisation d’un terrain. Le projet prévoit 5 lots constructibles sur le terrain cadastré section D n°671G ».

Il s’agit donc d’une parcelle, anciennement propriété de feu Valère Stevens et appartenant actuellement paraît-il à un médecin-retraité-bâtisseur, jouxtant la rue des Huit Bonniers.

« l’implantation des futures constructions sera diversifiée ( 3 ou 4 façades) ».

Avec Ecolo nous faisons remarquer le fait que la Région souhaite revoir ces projets de construction de 3 ou 4 façades et de freiner l’urbanisme hors impétrants ( égouts,eau, aménagement voirie…). Là aussi nous craignons encore une fois de nous trouver devant la politique du fait accompli, si chère à notre homme d’affaires Benoit Friart ( Bourgmestre), mlême si le promoteur prend en charge les travaux de voirie sur la longueur de son projet, d’autant plus que le reste des terrains, à droite venant de la rue de la Victoire, appartient au CPAS.

Où est la réflexion de la majorité ?

L’opposition marque son abstention sur ce projet.

Motion relative à la réforme des allocations d’insertion et ses conséquences

Nous avons été à la base de cette initiative et avions proposé le texte suivant.

Motion soumise au vote du conseil communal du Roeulx et relative à la réforme des allocations d’insertion et ses conséquences

Considérant que l’exclusion de 50.000 personnes ayant droit aux allocations d’insertion de l’assurance chômage va diminuer le niveau de vie d’autant de familles à travers le pays,

Considérant que dans notre province uniquement, déjà touchée de très  près par la crise, près de 15.000 personnes seraient directement visées par cette exclusion,

Considérant que les personnes touchées seront en majorité des personnes déjà discriminées sur le marché de l’emploi : les femmes (et encore plus celles qui sont seules et ont des enfants à leur charge), les personnes atteintes d’un handicap partiel, etc, soit celles qui ont aussi les plus grandes difficultés à trouver un emploi décent.

Considérant que le nombre de personnes sous le seuil de pauvreté dans notre commune est en augmentation et qu’il n’est pas admissible de continuer dans ce sens,

Considérant que cela fera 15.000 personnes en plus qui auront des difficultés importantes pour (sur)vivre, suite à cette réforme des allocations d’insertion

Considérant que le transfert du chômage vers le CPAS est un recul social d’abord pour les personnes concernées et ensuite parce que le CPAS n’est pas financé par la sécurité sociale,

Considérant que des milliers de cohabitant(e)s dont le partenaire travaille ne toucheront aucun revenu s’ils sont exclus du chômage,

Considérant que nous n’avons aucune garantie écrite et ferme concernant les compensations financières qui seraient apportées par le fédéral pour suppléer aux coûts supplémentaires prévus pour le CPAS,

Considérant que le budget de notre CPAS connaît déjà des difficultés importantes et qu’il n’a pas été augmenté au budget 2014,

Considérant que notre commune est déjà frappée de plein fouet par la crise et que nous n’avons pas besoin d’une nouvelle catastrophe sociale,

Le conseil communal de la Ville du Roeulx,

  • regrette la mise en application de cette réforme,
  • interpelle le gouvernement fédéral et lui demande de revenir sur cette réforme : en particulier, de revenir sur l’exclusion des allocataires d’attente au bout de 36 mois et de revenir sur la dégressivité accrue des allocations pour les chômeurs de plein droit.
  • soutient les différentes actions syndicales, associatives et citoyennes contre cette réforme de chasse aux chômeurs.

Cette motion a été adoptée par … voix POUR, … voix CONTRE et … ABSTENTIONS.

 

Il y aura vote à l’unanimité sur la motion présentée par le Directeur général, à savoir :

FEDER Appel à projet : Aménagement d’une piste cyclable  chaussée de Mons.

Ce projet concerne 4760 m de voirie provinciale et permettra de relier Le Roeulx à la gare d’Havré. Coût estimé du projet : 245.034 €,  fin des travaux prévue fin 2016.

Il y a unanimité pour celui-ci.

Le conseil communal se terminant, le Bourgmestre demande  l’inscription en urgence du point suivant :

Mise en valeur touristique de l’Hospice St Jacques du Roeulx.

A nouveau le conseil communal n’a aucune information, aucun dossier préalable mis à disposition, c’est pourquoi nous demandons le report de ce point au prochain conseil communal.

Nous essuyons un refus de la part de la majorité. Nous votons contre  l’urgence tandis que l’ancien président du CPAS G. Maistriau s’abstient.

Il faut savoir qu’au préalable ce point avait été soumis au conseil du CPAS, qui avait refusé cette demande. Le Bourgmestre Friart prit alors son bâton de pèlerin ( St Jacques de Compostelle oblige) pour faire changer d’avis ses conseillers et convoquer alors en urgence une nouvelle réunion du CPAS où  il était alors présent pour une première fois !

Si le tourisme l’intéresse au plus haut point, il n’a que faire du social.

Il est évident que dans de telles conditions avec la conseillère Ecolo nous votons contre et seul G. Maistriau s’abstiendra.

Après une recherche d’informations dans ce dossier, nous pouvons dire que l’estimation du coût de ce projet se chiffre à 2.584.212 € avec pour sources de financement : Feder : 1.962.417€ Région wallonne : 403.748 € Commune : 218.046 €

Prévision des recettes : pour 2019 : 30.000€      2020 : 37.500€   2021 : 45.000€  et 60.000€ en 2023 !

Estimation des coûts d’exploitation :  2019 :  97.916 € puis 122.526 € et 123.148 € les années suivantes. Le nombre de visiteurs est estimé à 7.500 en 2020 pour arriver à 12.000 visiteurs en 2023 !

Ces dépenses pour des services déjà rendus actuellement et bénévolement par des membres et sympathisants du CPAS.  Pour qui veut un développement touristique au Roeulx, ne devrait-on pas également s’intéresser au sort du Canal du Centre historique et de ses anciens ascenseurs. Là aussi on pourrait demander l’intervention du Feder et remuer TOUTES les forces politiques pour conserver son maintien et développer ses attraits.

 

Prochain conseil le 2 juin.