Exclusion des chômeurs : il n’est « absolument pas question de revenir » sur la mesure

Exclusion des chômeurs : il n’est « absolument pas question de revenir » sur la mesure

Le Vif

Source: Belga
lundi 10 mars 2014 à 14h42

Il n’est « absolument pas question de revenir » sur la réforme des allocations de chômage dénoncée lundi par des manifestants dans plusieurs villes du pays, affirme-t-on au MR.

Charles Michel. © Image Globe

 

« A deux mois des élections, on ne revient pas sur un élément important du programme socio-économique du gouvernement », a indiqué le porte-parole du parti, interrogé par l’agence Belga, précisant que la réforme était validée par les six partis de la majorité et portée par le Premier ministre Elio Di Rupo.

Selon le MR, la réforme est l’occasion de « mettre en place des plans d’activation » pour les personnes concernées.

A l’instar du MR, le PS ne veut pas revenir sur l’accord trouvé entre partenaires de majorité. Mais le Parti socialiste apporte son soutien aux manifestants en promettant de défendre leur position dans les prochaines négociations gouvernementales.

« Si nous sommes à la table des négociations, nous demanderons la renégociation des mesures visant à limiter dans le temps les allocations d’insertion », indique-t-on au boulevard de l’Empereur.

Du côté de l’opposition, Ecolo a réitéré lundi son opposition aux réformes du chômage décidées par le gouvernement, comme la réduction dans le temps des allocations d’insertion et la dégressivité. Ces mesures vont « précipiter un nombre important de nos concitoyens dans la pauvreté, sans apporter de solution à l’enjeu de l’emploi », ont affirmé dans un communiqué les députés Zoé Genot, Muriel Gerkens et Georges Gilkinet.

Plusieurs actions de protestation sont organisées lundi dans le pays contre la réforme des allocations de chômage décidée par le gouvernement, qui a limité à 3 ans le bénéfice des allocations d’insertion. Quelque 50.000 personnes, pour qui cette limite arrive à échéance le 1er janvier, risquent d’être exclues, selon les calculs de la FGTB.

Dans la grande majorité des cas, qu’il évalue entre 80 et 85%, le syndicat estime que les allocataires satisfont aux contrôles de l’ONEM en matière de disponibilité sur le marché du travail et de recherche d’emploi. Les exclusions, qui visent notamment des personnes ayant travaillé à temps partiel ou dans des contrats d’intérim, sont justifiées par des périodes de travail à temps plein jugées insuffisantes.

« Nous attendons le retrait de la mesure, à tout le moins pour les personnes qui ont satisfait aux contrôles de l’ONEM », a affirmé lundi matin Thierry Bodson, le secrétaire-général de la FGTB wallonne.

 

Toujours à propos de la RC(Autonome !) et la mise a disposition du personnel.

Il y aura bien des prestations de 3 personnes  de l’administration communale 7 jours par mois. A notre interrogation sur cette mise à disposition, le bourgmestre nous a répondu que ce personnel était déjà affecté à ce travail depuis les débuts de la RCA.

Nous lui avons fait remarquer que lui-même, lors de certaines de nos interventions sur les retards dans les enrôlements, les perceptions de taxes, les réponses à certains courriers, évoquait le manque de personnel.

Nous comprenons que dans le lancement d’un projet du personnel peut être mis à disposition ponctuellement, mais lorsque le chantier est terminé, il devrait être libéré de cette charge.

Une chose est certaine, les comptes et budgets de la RC(Autonome!) ne reprendront pas les charges salariales de ce personnel.

En somme, le  » bonne gestion à la sauce Friart » c’est mettre les charges pour la collectivité et les bonis éventuels retombent dans l’escarcelle de la RC(Autonome) Ils se sont d’ailleurs fait voter cette décision lors d’un dernier conseil communal.

On nationalise les coûts et on privatise les bénéfices éventuels. Malgré qu’à notre connaissance très peu de régies communales dégagent du profit.

Quand l’intox continue……

La DH du 3 mars annonce et je la cite  » Le Roeulx a mis la main au portefeuille prélevant 1.100.000 € de son fonds de réserve et finance le reste par un  emprunt ». Il est bon de rappeler que le fond de réserve est alimenté par la taxation imposée aux contribuables de l’entité du Roeulx.

Et d’ajouter que selon le calcul de Benoit Friart,  » avec la vente de ces terrains on pourrait récupérer 1.500.000 € qui permettront le remboursement anticipatif d’une partie de l’emprunt »"

Y aurait-il du nouveau ? Tant mieux pour notre part, mais il faut savoir que la convention avec le Sieur Baio et la Ville du Roeulx a été votée par la majorité MR- pour un montant de 975.000€ versé au bout de 5 ans.

Et l’Echevin Formule  » Qui ne coûte rien !! »d’enchaîner  » le projet  s’inscrit dans le cadre d’une revitalisation urbaine et devrait encore recevoir 1,2 millions d’Euros de la région wallonne ».

Belle opération pour le promoteur Baio et ses complices rhodiens : Pour recevoir 975.000 €, la collectivité devra débourser 1.200.000 €. De plus, contrairement à ce que l’on peut lire, nous ne sommes nullement rassurés.

Complexe sportif et Régie communale ( Autonome!) RCA

Nous avons déjà soulevé à plusieurs reprises sur ce site nos raisons de ne pas participer  » à ce détournement de démocratie », via cette régie soi-disant autonome, qui dépouille le pouvoir élu, c’est-à-dire le conseil communal de ses prérogatives.

Au même titre qu’ Ecolo, nous avions droit a une réprésentation dans cette régie ( la loi , via la clé de répartition d’Hondt les y oblige). Ont d’ailleurs siégé pour le groupe UDP-PS  Wastiau père et Bombart Gery, mais au vu du rôle passif accordé ils se sont vite éclipsé. Tous les pouvoirs et avis aux mains d’une seule idéologie, celle du fric, amassé pour les uns, galvaudé pour les autres. Voyez le sort réservé à la question de Catherine Chaverri, conseillère Ecolo et pourtant administrateur et  membre de la RCA, lorsqu’elle s’inquiéta du coût de la journée Inauguration. Pas même une réponse.

Croyez-vous que l’ultra-réformateur Benoit Friart est pour plus de transparence, de démocratie, dans cette régie qu’il n’en a au niveau communal ?

Voyez comment est encore  » créée » la nouvelle commission pour la revitalisation urbaine : uniquement des représentants MR du Collège des échevins et des membres désignés par eux-mêmes !!!

Inauguration du complexe sportif.

Nous confirmons nos chiffres repris précédemment  sur notre site ainsi que dans notre bulletin «  Un pavé dans la mare« , à savoir à ce jour le montant s’élève à 5.344.827 € avec une subvention prévue de 2.459.550 €, alors que les journaux arrondissent le coût final de ce complexe à 5.400.000 € avec une subvention de 2.480.000€.

Mais où il y a dérapage, voire manipulation des chiffres c’est lorsque la Nouvelle Gazette cite  un montant  » de 5.400.000€ dont  + de 75´% de subsides de la Région wallonne et d’Infrasports ». Ce qui nous donnerait un subside de 4.050.000 €, bien loin des 2.459.550 € dus. Ne soyons pas dupes, le journaliste n’a rien inventé en citant ces chiffres, il rapporte uniquement les dires de Friart et Formule.  » Mentez, mentez, il en reste toujours quelque chose ».

A ce jour, sur base des informations qui nous sont communiquées, et dans l’attente du décompte final, le coût de ce complexe pour le contribuable de l’entité du Roeulx est de 2.885.327 €   ( 5.334.827 € moins la subvention de 2.459.500 €).

Chemin de Mignault

Un de nos lecteurs nous fait remarquer que l’assurance devrait intervenir dans les frais de réparation des barrières endommagées. La question a été soulevée lors du conseil communal  et il est évident, si le dossier est bien en ordre, ce que nous osons espérer, l’assurance du conducteur interviendra.