COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAL DU 25 MARS 2013

* Approbation du PV de la séance du 19 février  2013.

Nous votons NON à ce PV vu la disparité entre ce qu’on nous dit au conseil communal et ce que nous lisons dans le PV  du conseil ( Vente de l’ancienne bibliothèque de Thieu). Et toujours l’éternelle censure du pouvoir communal sur le réel débat politique qui a lieu lors des conseils communaux. Nous prenons pour exemple, pas un mot sur le débat concernant les éoliennes.

* Informations.

Sur l’approbation par la tutelle des budgets 2013 des Fabriques d’églises ainsi que la modification budgétaire 2012 de ces fabriques.

* Finances.

- Achat de pneus      montant estimé    2090,88 €   TVAC

- Achat de matériel de bureau                1016,40 €

- Achat de matériel pour les écoles          624,86 €

- Achat d’une tondeuse serv travaux       1640,00 €

Ces points sont votés à l’unanimité moins la voix de la conseillère Ecolo  qui votera contre argumentant que ces points n’ont aucune raison de passer sans procédure d’appel d’offres et en urgence.

- Marché de services- Marchés financiers 2013- Emprunts à contrater

Considérant que le montant estimé du marché s’élève approximativement à 620.850,61 € représentant les intérêts dus sur le montant global des investissements extraordinaires prévus au budget  2013 des deux administrations pour lesquels il y a lieu de contracter un emprunt ;

GROUPE 1 : TOTAL : 15.500

Durée : 3ans

20130001

 CPAS : Vidéo surveillance de la crèche

5.000,00

20130003

 CPAS : Matériel informatique CPAS

5.000,00

20130006

 CPAS : Matériel exploitation crèche 2013

2.500,00

20130008

 CPAS : Matériel informatique MRS 2013

3.000,00

GROUPE 2 : TOTAL : 307.098,08

Durée : 5 ans

20130023

 Honoraires auteur de projet et coordinateur – revitalisation urbaine

115.000,00 €

20130060

 Honoraires architecte et coordinateur maison des jeunes à Thieu

32.500,00 €

20130071

 Honoraires auteur de projet et coordinateur – rénovation places du Roeulx

100.000,00 €

20120013

 Maintenance église de V-S-H – démoussage + anti-pigeons

2.334,48 €

20120044

 Travaux de réfection toiture église de Mignault

4.763,60 €

20130026

 Maintenance extraordinaire des cimetières -  achat d’ ossuaires

12.500,00 €

20130020

 Achat de columbariums – cimetière du Roeulx

25.000,00 €

20130005

CPAS : Matériel exploitation MRS 2013

15.000,00 €

 GROUPE 3 : TOTAL : 65.500 €

Durée : 10 ans

20130042

 Achat d’équipements de voirie et de mobilier urbain – bancs, poubelles, jardinières

22.500,00 €

20130070

 Maintenance bâtiments service des travaux – grillage entrée dalle de stockage

18.000,00 €

20130069

 Maintenance bâtiments services techniques – portes de garage

25.000,00 €

 GROUPE 4 : TOTAL : 637.500 €

Durée : 15 ans

20130016

 Aménagement aux terrains des parcs, jardins, plaine de jeux – surfaces multisports  VSH et Mignault

60.000,00 €

20130018

 Travaux de réfection de la Chapelle à Tombeaux

39.500,00 €

20130019

 Maintenance extraordinaire des cimetières – désaffectation tombes phase 1

75.000,00 €

20130043

 Maintenance bâtiments du culte – escalier église de V-S-H

55.000,00 €

20130044

 Maintenance bâtiments du culte – escalier église du Roeulx

30.000,00 €

20130045

 Travaux de voirie – achat de matériaux

80.000,00 €

20130046

 Travaux d’aménagement du service des travaux – dalles

65.000,00 €

20130047

 Aménagement bâtiments culturels – toilettes salle des Enhauts

30.000,00 €

20130068

 Aménagement bâtiments CCJF – extension bar + divers

95.000,00 €

20130073

 Maintenance bâtiment Hôtel de Ville – châssis

33.000,00 €

20120003

 CPAS : Travaux de maintenance MRS

75.000,00 €

GROUPE 5 : TOTAL : 900.693 €

Durée : 20 ans

20130081

 Aménagement bâtiments culturels – salle Le Relais

323.000,00 €

20090047

 Egouttage rue des Prêtres et Vent Val partiel – Honoraires

22.693,00 €

20110029

 Entretien extraordinaire de la voirie suite dégâts causés par le gel

25.000,00 €

20120027

 Egouttage conjoint rues des Prêtres et Vent Val partiel – avenant

110.000,00 €

20130013

 Travaux en cours – enduisage diverses voiries

70.000,00 €

20130014

 Travaux de voirie en cours – réfection de divers trottoirs

85.000,00 €

20130065

 Travaux de voirie en cours – rue Saint Jacques

75.000,00 €

20130066

 Travaux de voirie en cours – allée Square Mabille

65.000,00 €

20130025

 Plan trottoirs 2012

60.000,00 €

20130022

 Achat propriété voisine – Chapelle ND au Tombeau

65.000,00 €

Le montant des emprunts prévus pour 2013 s’élève à 1.926.291 € dont 115.000€ pour le CPAS. Au vu de la situation, qui risque encore de s’aggraver pour les finances des communes, nous avons souhaité que le Collège freine certaines de ses dépenses, au vu aussi que certaines taxes sont au maximum permis ( l’IPP à 8,5 % et les additionnels au Précompte immobilier à 2700, à moins que Friart et consorts aillent chercher l’argent auprès de ses  » Grands Assistés » qu’ils oublient sciemment de taxer.             Dans la période actuelle, une grande partie de ces dépenses sont inutiles pour la majorité de nos concitoyens. ( extension du bar + divers  95.000€ et bien d’autres dépenses dont vous avez la liste ci-dessus)  Par contre, lorsqu’il s’agit d’intervenir pour la qualité des écoles communales,  » il faut regarder aux dépenses ».

Nous nous abstenons sur ce point.

* Octroi d’un subside extraordinaire à la Régie communale  ex: 2013           « Un subside de 2.114.001,47 € est octroyé à la Régie communale Autonome », régie communale qui à terme, par la volonté de la commission européenne deviendra une régie privée, qui pourra dès lors travailler avec Immo-Corrib, société immobilière du Bourgmestre Friart.

Nous nous abstenons.

* CPAS

Nouveau règlement d’ordre intérieur et compétences du Bureau permanent, votés à l’unanimité.

* Divers.

Permis d’environnement pour l’implantation d’éoliennes à Gottignies. Autorisation d’ester devant le conseil d’état en annulation et suspension.

Accord du conseil communal  sauf la conseillère Ecolo qui vote contre.

Marcel Couteau intervient pour dénoncer à nouveau le retard dans la rédaction des PV dees séances du Collège communal. Citons pour exemple parmi tant d’autres : lors de notre visite du 17/03/2013 pour compulser les dossiers de ce conseil communal, les PV du collège s’arrêtaient au 30/01/2013. Bien que le Bourgmestre trouve cela normal et nous gratifie d’un  » vous avez de la chance car il y a bien des communes où il faut attendre plus de 2 mois et demi  » !!!, nous déplorons cet état de fait qui nous empêche d’exercer notre droit de contrôle et surtout notre droit à l’information et de décision en connaissance de cause lors des conseils communaux. Nous regrettons également l’absence ( la suppression) au sein de l’Administration de la tenue d’un registre d’entrée et de sortie du courrier. Ce sont ces mêmes personnes qui osent parler de  » déni à la Démocratie » alors qu’ils sont champions de l’obscurantisme.

Nous rappelons également que l’Art 1123-27 du Code de la Démocratie locale stipule que  » dans les 3 mois après les élections, le Collège doit présenter devant le conseil communal son programme de politique générale pour les 6 années à venir. Peut-on espérer que ce sera à l’ordre du jour du prochain conseil communal du 29 avril.

Notre conseiller dénonce également que de nombreux courriers de notre part sont restés à ce jour sans réponse. D’aucun date de décembre 2012 alors que le R.O.I. stipule un délai de réponse de 30 jours…

Le licenciement de 2 ouvriers et l’embauche d’un troisième nous pose également question.

*En Urgence Le Collège demande le vote d’1/12ème vu que le budget n’est pas encore rentré de la tutelle. Nous posons la question de ce retard et de savoir si des remarques ont été formulées par la Députation. Il nous fut répondu que non et que ce retard est uniquement du à une surcharge de travail à la Province.

HUIS CLOS

Je suis revenu sur le huis-clos de la séance précédente pour des informations complémentaires sur une embauche.

Deux ouvriers ont été nommés, et un troisième a vu son stage prolongé

PROCHAIN CONSEIL  LE 29 AVRIL

 

Marcel Couteau

 

COMMENT ON PEUT « TRONQUER » L’HISTOIRE.

Mémoire/Histoire/Jean-Marie Chauvier

STALINGRAD 1943 – BRUXELLES 2013

 

Le hasard veut  que ce 23 février est le jour anniversaire de la fondation en 1918 de l’Armée Rouge des Ouvriers et des Paysans, le nom que porta l’Armée soviétique jusqu’à Stalingrad. On le célèbre toujours en Russie comme fête des défenseurs de la patrie, et de petits plaisantins la rebaptisent « fête des hommes » en complémentarité avec la fête des femmes qui a lieu le 8 mars !

Il y a quelques jours dans une librairie, j’ai découvert une BD sur la deuxième guerre mondiale destinée à  des adolescents.

La couverture était illustrée par un grand débarquement de soldats américains. La guerre hitlérienne contre l’Union soviétique était traitée comme un aspect parmi d’autres. La capitulation allemande signalée était celle du 7 mai à Reims, et non celle du 9 mai à Berlin, au siège du QG soviétique, qui mit réellement fin à tous les combats.

Ces choix d’enseignement ne sont pas innocents, ils participent d’une guerre idéologique que le lecteur – enseignant, parent ou élève- n’est généralement pas en mesure de déceler, d’autant que cette réécriture de l’histoire correspond à ce qui en est largement propagé dans les médias. C’est ce qu’on appelle « la guerre des mémoires ». Mémoires des peuples, mais aussi mémoires construites par les états.

 

Ainsi, glorieusement célébrée en Russie et dans d’autres pays de l’Est : la mémoire de la bataille de Stalingrad, d’août 1942 à février 1943, grand tournant de la guerre, de la bataille de Koursk en juillet 1943, décisive dans la compétition entre techniques militaires allemande et soviétique, la mémoire  de la Victoire alliée sur le fascisme en 1945 .

Cette mémoire, également célébrée chez nous à la libération, ne l’est plus désormais, et l’antifascisme n’est plus au goût du jour.

Comment expliquer ce divorce des mémoires ?

On peut relever au moins trois raisons.

La première raison, c’est qu’on n’a pas vécu la même guerre. L’occupation et les violences nazies que nous avons subies sont sans commune mesure avec la guerre d’anéantissement et de génocide perpétrée à l’Est par l’Allemagne nazie et ses alliés.

L’anéantissement  des états procédait de l’objectif même de cette guerre à l’Est. Il était d’ordre colonial, dans le prolongement des guerres impérialistes. Le General Plan Ost  élaboré par les experts scientifiques allemands prévoyait le nettoyage de la Pologne, de l’Ukraine, de la Biélorussie, de la Russie européenne pour y installer des colons de race blanche afin d’y édifier une économie moderne sur le modèle européen. C’était une entreprise de civilisation, au sens colonial. Les dirigeants nazis envisageaient pour l’URSS trente millions de morts et trente à cinquante millions de déportés vers la Sibérie. S’y ajoutait la logique racialiste qui impliquait l’élimination des Juifs, des Tsiganes, des malades mentaux, d’une partie des Untermenschen slaves. Fin 1941 déjà, après six mois d’invasion hitlérienne, 900.000 Juifs étaient génocidés par fusillades – femmes, enfants, vieillards compris- et, selon des historiens allemands, deux millions de prisonniers de guerre soviétiques exterminés.

Le bilan de cette guerre pour l’URSS a été de 26 à 27 millions de vies humaines perdues, dont une dizaine de millions de civils dans les territoires occupés et huit à dix millions de soldats, dont 3, 5 millions de prisonniers de guerre exterminés par la faim et les fusillades.  Une partie de ces victimes l’ont été, également, des répressions et des déportations staliniennes juste avant et juste après la guerre.

Le grand affrontement entre les blocs de l’Axe et de la Coalition anti-hitlérienne s’est, il est vrai, compliqué au gré de conflits exprimant d’autres clivages et les tensions existant au sein de cette Coalition « contre nature ». Ainsi, les guerres civiles qui ont déchiré Polonais, Ukrainiens, Biélorusses, Caucasiens, et plus largement encore la Yougoslavie, la Grèce, dans ce dernier cas, les forces britanniques oeuvrant à l’écrasement de la résistance communiste.

Prémices de la guerre froide : les services secrets américains et britanniques exflitraient vers les Amériques ou vers leurs centres de propagande et d’espionnage en Allemagne de l’Ouest, nombre de cadres nazis, comme le Réseau Gehlen,  de  Waffen SS et de collaborateurs, notamment  baltes et ukrainiens.

Il y a une deuxième raison au divorce des mémoires.  C’est qu’à l’Est comme à l’Ouest, les puissances, les états, et spécialement les nouveaux états post-soviétiques se construisent des mémoires collectives, des histoires officielles de nature à légitimer les pouvoirs en place. C’est ainsi que les dirigeants actuels de la Russie, même anticommunistes, vont chercher dans le passé des victoires soviétiques, entre autres, des occasions de renouer avec des sentiments populaires durement affectés par l’effondrement de l’Union et les ravages  du capitalisme de choc. Dans nos pays de l’Ouest, sous hégémonie américaine, il n’est pas ou plus politiquement correct de reconnaître le rôle décisif des « rouges » dans la défaite du nazisme. Alors, plutôt que de valoriser les  combats de Stalingrad et Koursk, en 1942-43, on met en relief le débarquement anglo-américain en Normandie du 6 juin 1944. Les Etats-Unis ouvraient heureusement le second front qui allait permettre de libérer nos pays, mais l’Union soviétique, sur le premier front depuis juin 1941, avait déjà défait la machine de guerre fasciste aux trois quarts concentrée sur ce front de l’Est.  C’est l’Armée Rouge qui a permis la libération de l’Europe, et qu’un terme soit mis au génocide nazi dans les camps d’extermination.

La Russie officielle actuelle  entend  donc tirer gloire de sa Victoire de 1945, fût-elle surtout soviétique et donc, non seulement russe, mais ukrainienne, biélorusse, kazakhe, ouzbèque, géorgienne, arménienne, de tous les peuples soviétiques engagés dans cette lutte, et au nom desquels fut planté sur le Reichstag à Berlin, non point le drapeau national tricolore de l’actuelle Russie, mais le drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau, un emblème qu’on cherche à escamoter.

L’Ukraine est aujourdhui partagée entre cette  fidélité au combat soviétique qui fut très majoritairement le sien et la réhabilitation des armées national-fascistes des régions de l’Ouest qui ont plus ou moins collaboré avec l’Allemagne nazie. En Ukraine occidentale, à Lvov, Lviv, comme chaque année le 28 avril, on célébrera la Waffen SS « Galichina », sous l’égide du parti néofasciste au pouvoir « Svoboda ». En Lettonie, on verra défiler le 16 mars, comme chaque année, la Waffen SS « Latvia » et ses sympathisants, et ce, dans une capitale de l’Union Européenne, tolérante sinon complaisante.

On peut, à ce divorce des mémoires, détecter une troisième raison. Ce sont les motifs politiques actuels pour lesquels les classes dirigeantes de nos pays ont intérêt à faire oublier l’histoire des fascismes, des ralliements, des collaborations qu’il a suscités, et surtout des résistances, des rôles clé qu’y ont joué l’Armée Rouge et les résistances populaires armées. Ce révisionnisme est donc rétrospectif – il tend à substituer à la réalité des luttes de l’Europe d’hier le discours lénifiant d’un consensus compassionnel autour des victimes qui met tout le monde d’accord en évacuant tout débat de fond.

Il est aussi d’actualité et géostratégique – il s’agit de disqualifier la Russie, tant pour ses victoires passées que pour son rôle actuel.

L’histoire et la mémoire sont instrumentalisées dans la géostratégie, autant que dans les mythologies destinées à la construction de nouvelles identités nationales.

C’est pourquoi « le devoir de mémoire » auquel nous sommes souvent conviés est aussi régulièrement piégé par ces stratégies.

Il serait encore plus important d’assurer, de nous assurer ainsi qu’aux jeunes générations, le DROIT A L’HISTOIRE.

 

 

Jean-Marie Chauvier

 

 

 

ORDRE DU JOUR CONSEIL COMMUNAL 25/03/2013

Ville du Roeulx             Province du Hainaut                       Arrondissement de Soignies

 Ordre du jour du Conseil communal du 25 mars 2013

SEANCE PUBLIQUE

  1. 1.     APPROBATION

1.1   Approbation du procès-verbal de la séance du Conseil communal du 19 février 2013.

  1. 2.     INFORMATION

2.1   Fabriques d’église Saint-Léger de Gottignies – Modification budgétaire n°1 de l’exercice 2012 – Approbation par la tutelle.

2.2   Fabrique d’église Saint-Nicolas du Roeulx – Modification budgétaire n°2 de l’exercice 2012 – Approbation par la tutelle.

2.3   Budget 2013 de la fabrique d’église Saint-Nicolas du Roeulx – Approbation par la tutelle.

2.4   Budget 2013 de la fabrique d’église Saint-Lambert de Ville-sur-Haine – Approbation par la tutelle.

2.5   Budget 2013 de la fabrique d’église Saint-Martin de Mignault – Approbation par la tutelle.

2.6   Budget 2013 de la fabrique d’église Saint Géry de Thieu – Approbation par la tutelle.

  1. 3.     FINANCES

3.1   marché de fournitures – Maintenance des véhicules – Achat de pneus.

3.2   marché de fournitures – Achats de matériel de bureau divers.

3.3   Marché de fournitures – Achat de mobilier et de matériel d’équipement pour les écoles communales.

3.4   Marché public de fournitures – Achat d’une tondeuse pour le service travaux

3.5   Marché de services– Marché financier 2013 – Services bancaires et d’investissement : emprunts à contracter.

3.6   Octroi d’un subside extraordinaire à la Régie Communale Autonome – Exercice 2013

  1. 4.     CPAS

4.1 Arrêt du nouveau règlement d’ordre intérieur des organes délibérants du CPAS.

4.2 Délégation d’attribution de compétences au Bureau Permanent pour la mandature 2013-2018.

      5.    DIVERS

5.1 Permis d’environnement pour l’implantation d’éoliennes à Gottignies -autorisation d’ester    en justice devant le Conseil d’Etat, en annulation et en suspension.

5.2 Règlement complémentaire sur le roulage – zone 30 aux abords des écoles.

6. HUIS-CLOS

6.1  ENSEIGNEMENT

6.1.1        Désignation d’une institutrice maternelle à titre intérimaire en remplacement d’une institutrice en congé de maladie du 04/02/13 au 15/020/13.

6.2  PERSONNEL COMMUNAL

6.2.1        Procédure de nomination de 3 ouvriers – fin de stage – nomination -décision

 Par le collège,

Le Secrétaire communal                                                             Le Bourgmestre,

 

F. Petre                                                                                                B. Friart

 » LE SOCIALISME PERD-IL SON ÂME LORSQU’IL DEVIENT GESTIONNAIRE ? »

s’interroge avec pertinence notre ami AC dans l’une de ses nombreuses contributions à notre blog.

Les raisons sont multiples. Pour moi, l’une des principales est qu’il est de plus en plus  » social-démocrate », s’écartant de ce fait du contenu économique, politique et culturel du Socialisme.

Son fond de commerce électoral antérieur était les conquêtes engendrées par la lutte des travailleurs. Aujourd’hui, on n’en est plus là.

Ils participent à la gestion de la crise du système financier, du capitalisme sauvage. La seule différence entre eux et les représentants politiques conservateurs du système, c’est que ceux-ci balayent en force les acquis et les avancées sociales, alors que nos  » sociaux-démocrates » préfèrent l’étalement des mesures. Certes, l’étalement est moins douloureux et s’il faut l’appliquer, pourquoi tant que l’on a besoin d’eux pour gouverner,  ne mettent-ils pas à profit cette position pour dénoncer les tares multiples de notre société, oeuvrant ainsi à l’éclosion des fondements d’une société nouvelle, qui s’appellera à terme le Socialisme. Les milieux conservateurs ainsi que les médias à leur solde, n’hésitent pas eux, à mettre en évidence les erreurs,  les manquements individuels de prétendus socialistes, pour mieux dégoûter les jeunes générations de la politique et dénaturer ainsi le contenu du mot Socialisme.                                                                          On efface la mémoire sociale et politique afin que les jeunes générations ne connaissent pas l’origine, les buts et les causes des avancées politiques et sociales engendrées par les générations antérieures.

Où en est la bataille idéologique des socialistes actuels ? Dans un de mes écrits, le 14/02/2013,  » Qui a bien pu écrire cela »?, c’est bien feu André Renard, qui en 1958, lors du congrès de la FGTB sur les réformes de structure anti-capitalistes, définissait à sa façon, le sens du mot Socialisme.  » Etre socialiste, c’est travailler à établir entre les hommes une société égalitaire et fraternelle ».

Que dirait – il aujourd’hui le Camarade Renard ?

A celles et ceux de ces sociaux-démocrates, qui dans les coulisses me présentent comme un anti-socialiste pour mieux servir Friart, je leur dit que je connais le contenu du mot socialisme, hélas bien trop souvent galvaudé. Ainsi, je cite : » Le socialisme doit donc poursuivre simultanément l’émancipation économique, morale et politique du prolétariat. Néanmoins, le point de vue économique doit être dominant, car la concentration des capitaux entre les mains d’une seule classe constitue la base de toutes les autres formes de sa domination….Le socialisme se considère comme le représentant non seulement de la classe ouvrière, mais de tous les opprimés, sans distinction de nationalité,de culte, de race ou de sexe. »

Cette citation est extraite de  » La déclaration de principe de Quaregnon », base idéologique du Parti Ouvrier Belge ( POB), crée en 1886.

C’est en 1945, après la guerre, que le POB deviendre le Parti Socialiste de Belgique, et ce n’était pas qu’un changement d’étiquette !

Personnellement, ainsi que mes Camarades de l’UDP, nous nous considérons toujours comme faisant partie des héritiers de ce Manifeste, qui conserve toute sa valeur idéologique.

 

Marcel Couteau

 

De MARCEL COUTEAU….

Après mon ami JP Duval, je voudrais revenir sur la contribution du 28/02 ou l’intervenant reconnaissait la correction de mon texte, tout en n’étant pas d’accord, ce qui est son droit que je respecte.

 » de quelles informations politiques parlez-vous ? »  Si vous continuez à lire notre blog, vous devez y avoir trouvé réponse en fonction de son contenu. Toutefois, il serait bon de mettre en parallèle nos informations avec celles parues dans les bulletins communaux. Je citerai pour exemple le simple rapport du déroulement des conseils communaux. Le bulletin de mars 2013 vous signale simplement l’approbation des budgets CPAS et de la Ville, sans aucune autre donnée. Aucun chiffre, aucune explication, alors qu’il s’agit du budget de la Ville et du CPAS pour 2013. On parle d’approbation, oui mais par qui, car nous avons voté CONTRE le budget ordinaire.

Nous avons le souci d’informer le plus possible, pour nourrir la réflexion de tous et de chacun.

 » du choc des idées jaillira la lumière ! »

Notre blog ne plait pas à tous, certains préfèrent l’OMERTA, la loi du silence. Ils font tout pour qu’on en sache le moins possible sur leur gestion de la Cité. D’où l’importance de notre outil d’information et aussi des diverses interventions, y compris la vôtre.

Toutefois, il y a des mots qu’on ne peut laisser passer sans réaction de notre part. Il y a des écrits qui peuvent blesser, des femmes, des hommes, des enfants, voire des familles. Oui, c’est notre devoir de veiller à la crédibilité de notre blog, la vie privée des gens se doit d’être respectée.

Certes, selon nous, tous les responsables, peu importe leur niveau, se doivent de montrer l’exemple dans tous les domaines.

La hiérarchie se doit de veiller à ce que la vie privée ne perturbe en rien sa responsabilté et la qualité du travail, cela est valable tant pour tous les mandataires politiques que pour tous les responsables communaux de l’entité.

J’espère avoir votre accord sur cette tentative d’éclaircissement.

 

Marcel COUTEAU

TOUJOURS A PROPOS DE NOTRE BLOG

En reponse a notrelecteur  du 28.02  19h20

Cher Monsieur,

Merci d avoir pris l’habitude de lire notre site et surtout d’y laisser vos commentaires et impressions. Je me permets d’y ajouter mes reflexions.

Vous vous interrogez sur « nos informations politiques ». Au sens etymologique du terme, politique englobe tout ce touche a la « gestion de la cite ».

Je pense que nous ne sommes ni avares, ni taiseux sur ce genre d’informations tout en laissant sciamment de cote les informations fantaisistes ou qui n’ont aucun lien avec la vie politique. Il va de soi que nous continuerons a denoncer et a lutter contre les licenciements abusifs, cela fait partie de notre role de conseiller  mais aussi de notre conception de la vie au travail.

Vous etes decu et ne comprenez pas comment nous tachons de faire evoluer la conscience des gens /

Le fait que vous nous lisiez et que vous laissiez vos commentaires et impressions est deja en soi une evolution de conscience politique. La suite, si vous estimez que nous perdons notre temps, croyez bien que si notre information etait repercutee de la meme maniere par les medias que les discours fleuris et enjoleurs de Benoit Friart, il y aurait un grand pas de fait. C’est ca aussi notre combat de conseiller.

Ne desesperez pas, le jour finit toujours par se lever.

 

JP DUVAL

 

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAL DU 19 FEVRIER 2O13

Ce conseil s’ouvre devant un public assez nombreux. Très bien, dommage qu’il n’en n’est pas ainsi à chaque Conseil.

Approbation du PV du conseil du 15 janvier 2013.

On a fait remarquer qu’on ne retrouve aucune trace de l’erreur chiffrée certes rectifiée dans le PV. Les causes ? Le service a produit un chiffre des années précédentes, aucune trace de nos remarques sur les budgets, communal et du CPAS. Nous avons voté contre ce PV.

Informations

  • Désapprobation par la tutelle provinciale de la taxe sur les mats des éoliennes. Mais entretemps admise par la tutelle régionale ( Furlan)
  • Rapport sur l’interdiction de taxation des antennes GSM. Il apparaît que seul le support/pylône peut être taxé. Nous nous étonnons qu’avec une taxe de 4280€ par pylône l’inscription de recettes au budget 2013 n’est que de 8500€, alors que nous avons pu constater l’existence de 6 pylônes pour 14 antennes. «  Ils font vérifier » alors que nos données sont vérifiables facilement!
  • Lettre du Bourgmestre au Gouverneur concernant la dotation au service régional incendie, signalant le coût pour Le Roeulx par rapport à celui d’autres communes, il plaide pour le rattachement à Soignies.

NB. : Ce rattachement avait déjà été proposé. Il s’avère que Soignies fonctionne avec assez bien de pompiers volontaires.

Pour nous la sécurité de nos concitoyens est primordiale. Des économies, oui, bien sûr, mais pas au détriment de la qualité et de la rapidité des secours, car ce type d’ « économie » pourrait être criminel. N’a-t-il pas des économies à faire dans d’autres dépenses ?

Economie pour dépenser encore plus dans le bing-bing !

A PROPOS DES EOLIENNES

Nous faisons remarquer que dans la Nouvelle Gazette, le Premier Echevin Sauvage déclare que la Ville va aller en cassation et nous nous étonnons que cela ne soit pas inscrit à l’ordre du jour.

Partant du principe que la meilleure défense est l’attaque, le Bourgmestre s’attaque à Ecolo, au ministre Henry et au gouvernement Wallon PS-CDH Ecolo. Cela lui est facile vu l’absence du MR dans ce gouvernement.

La conseillère Ecolo ne s’est pas laissée démonter par la charge de Friart, elle lui reproche, avec raison, sa duplicité avec Aspiravi n’ayant pas exigé des retombées positives pour nos concitoyens comme ce fut le cas dans d’autres communes.
Pour notre part, face à cette hypocrisie, nous avons rappelé son les comportements. Certes, nous savons qu’il n’y a que des sots qui ne changent pas d’avis, mais la vérité » a ses droits. Nous avons donc rappelé le cheminement de ce dossier avec des dates et des faits.

Le 28 septembre 2009, le Conseil du CPAS a voté une convention de concession d’un droit de superficie, d’un droit de préemption et de servitude avec la société Aspiravi pour la construction d’éolienne sur les parcelles A65 et 317b sur Ville sur Haine.

Le 30 août 2010 le Conseil du CPAS a voté un contrat de constitution de servitudes avec la société Aspiravi pour la construction d’éolienne sur les parcelles B402, B405 et B407 situées sur Gottignies ainsi que la parcelle A29 sur Ville sur Haine. Nous avions pu constater que ces décisions avaient été précédées par des contacts Ville et Aspiravi. Ce qui n’a pas été contesté par Friart à ce conseil, sauf qu’il avait rencontré d’autres firmes.

Or, le 5 octobre 2010, soit après les décisions du CPAS, le Bourgmestre invite la population à une réunion organisée par les représentants d’Aspiravi, pour le 18 octobre 2010 à Ville sur Haine à la ferme Widewance.

Le Bourgmestre  reçoit les ordres du jour des réunions du CPAS ainsi que le PV, il peut présider le Conseil du CPAS. Il était au courant. Nous lui avons reproché sa façon de faire avec cette réunion  avec  Aspiravi à Ville sur Haine.

C’était au Collège d’organiser cette réunion publique et ce avant le Conseil du CPAS du 28/09/2009.

Nous pouvons aussi signaler que lors du Conseil communal du 19 octobre 2011, notre groupe avait proposé un moratoire sur ce projet d’éolienne. Proposition rejetée par la majorité MR-CDH.

Aujourd’hui notre seul recours,  aller en Cassation !

Le Collège va prendre contact avec un avocat spécialisé, d’où certainement un coût… ? Nous avons toutefois voté ce recours.

Nous reviendrons dans le courant du mois de mars sur ce dossier avec les conditions émises par le ministre Henry et le montant des redevances.
Après cette passe d’arme ECOLO-ALTERNATIVE 2012, le Bourgmestre n’était pas très fier.

FINANCES

 *Achat de sièges pour la salle du Conseil

Il s’agit de 21 sièges

Pour un montant global de 4556,99€(en voilà pour 183.826FB).

Nous avons voté contre car dépense superflue. Que celui ou celle qui est mal sur son siège prenne un coussin !

*Office du Tourisme

Achat tonnelle pliante pour l’Office.

599, 99 € prélevé sur fonds de réserve

Achat d’un comptoir parapluie    

599.99€ prélevé sur fonds de réserve (en voilà encore pour 48.407FB)

Nous avons à nouveau refait notre demande d’un poste  Tourisme dans le budget communal Dépenses/Recettes

NB. : Le fonds de réserve est alimenté par les bonis au compte ordinaire,  c’est-à-dire alimenté par la rage taxatoire de Friart et ses suiveurs. Voir le nombre de taxes augmentées après les élections d’octobre 2012.

Nous avons voté contre vu le manque de transparence sur le coût vérité du Tourisme.

Achat de hauts parleurs pour la salle du conseil

Deux hauts parleurs pour +/- 300€TVAC

Voté pour

Remplacement des châssis de l’Hôtel de Ville

Soit 24 châssis pour +/- 32.984,04€TVAC

Voté pour

Achat de matériel et logiciels informatique

Pour +/- 3.454,55€ TVAC

Voté pour

MODIFICATION DES TARIFS DES INSERTIONS PUBLICITAIRES DANS LE BULLETIN COMMUNAL

            Il s’agit de prévoir 10 parutions au lieu de  11. Pour ce qui est du tarif, nous avons fait remarquer qu’auparavant pour

11 parutions 1/3  de page coûtait 615€

½   de page coûtait 735€

            Et dans la délibération pour 10 parutions, les tarifs sont certes inchangés sauf que la ½ page payera le même tarif que le 1/3 : 615€ !!!

Vu que le prétexte pour supprimer une parution est le manque d’articles, nous avons proposé avec ironie d’ouvrir leur journal et nous leur ferons parvenir des articles…

Abstention

Dotation à la zone de police 

Le montant pour la ville s’élève à 726.036,89€ plus la valeur de deux points APE représentant soit 5.941,72€

TOTAL 731.978,61€

Abstention

Régie communale autonome

Budget, plan d’entreprise et contrat de gestion. Exercice 2013

Nous avons demandé que le budget 2013 de cette régie soit publié, soit dans le bulletin ou le site communal. Ils ne sont pas d’accord. Aussi, nous publions intégralement, le plan d’entreprise et le budget 2013 tel qu’il nous a été présenté au Conseil communal afin que cela vous permettent d’avoir une idée sur cette dépense qui dépasse les cinq millions d’euros.

            Octroi d’un subside à la Régie communale autonome

Subside ordinaire de 96.869,72€ pour 2013

Abstention de notre groupe

DIVERS

Les différents points sur le règlement complémentaire sur le roulage ont été adoptés à l’unanimité

Nous avons toutefois fait remarquer qu’on demande l’accord du Conseil communal puis on demandera celui des communications, alors qu’à certains endroits, les panneaux et les marquages au sol sont faits.

Réorganisation du site sportif – Rempart des Arbalestriers au Roeulx

             Mise à disposition de la Régie autonome de 2ha74a26ca propriété communale, pour un minimum de 21ans consécutifs et reconductibles.

Abstention

ZACC- Zone d’aménagement communal concerté

Rue des Marliers et rue du Château St Pierre

Concerté ? Avec qui ? Depuis toujours refus de la majorité MR-CDH de la constitution d’une CCATM (Conseil communal d’aménagement du territoire et mobilité).

Nous rejoignons la plupart des remarques formulées par des habitants de Thieu.

Nous craignons que des intérêts privés passent avant ceux de la population.

Abstention

Cure de Gottignies- Vente de terrain adjacent. Attribution.

            Divisé en deux parcelles de 2 ares 52ca 1dma pour 50.000€les deux

Unanimité

Ancienne bibliothèque de Thieu – vente de terrain- annulation de la procédure

Il s’agit de conserver en partie le terrain jouxtant les bâtiments scolaires.
Oui de notre part en regrettant la vente de la maison, alors que le CPAS loue des maisons au privé !

Désignations des représentants de la Ville aux assemblées générales.

            Comité de concertation Ville-CPAS    M. COUTEAU

Société terrienne-crédit social             M. COUTEAU

ALL Agence locale pour l’emploi       JP. DUVAL

CUC Communauté Urbaine du Centre G. BOMBART

Centre Habitat                                    G. BOMBART

CERAIC                                             G. BOMBART

CC Joseph Faucon                              D.GOORICKX

ETC…ETC…

Nous sommes revenus sur nos interventions, lors du conseil communal du 15 janvier 2013 sur :

  • Suspension suppression de l’arrêt du bus à la rue Grande!

Le Bourgmestre nous avait répondu « que la Ville n’a même pas été mise au courant » PV du 15/01/2013

Devant ce fait accompli nous souhaitons savoir sir le collège échevinal a réagi.

Réponse du Bourgmestre : oui et les vicinaux n’ont reçu aucune réclamation des usagers et qu’il faut faire des économies !

  • Etude de mise à sens unique de la rue Vandervelde

Vous nous aviez répondu PV eu Conseil du 15/1/2013 : « que cela est une des possibilités étudiée dans le cadre du réaménagement des places du Roeulx et que cela fera partie des réflexions futures par des spécialistes et que cela passera de toute façon par le conseil Communal »

En somme, passer votre chemin, vous n’avez rien à voir !

Ne croyez vous pas M. le Bourgmestre qu’au delà vos spécialistes qui peuvent personnellement être intéressés, l’avis des riverains, pas seulement ceux que cela peut avantager, mais aussi de tous ceux qui subirons les nuisances des déviations se doivent d’être consultés.

Aussi, il serait sage qu’à vos spécialistes soient associés un représentant de chaque groupe représenté au Conseil communal. La mobilité c’est l’affaire du plus grand nombre, et pas d’affairistes.  Sinon, comme d’habitude votre majorité acceptera la politique de fait accompli.

PS. : Cette étude  on peut la placer dans l’optique de valorisation de certaines biens à travers des projets de rénovation, réhabilitation, d’urbanisme.

Nous verrons ce que le PV reprendra de la réponse du Bourgmestre.

Lors du Conseil communal du 29 mars 2011 j’avais déjà attiré votre attention sur la présence des camping cars entreposés rue d’Houdeng, ancien garage Burion avec succès. Ceux là ont disparu, mais aujourd’hui ceux-là ou d’autres réapparaissent. Alors quoi! Le Bourgmestre a promis de faire le nécessaire.

 Huis clos

Engagement d’un chef de bureau technique A1

Vu le rapport élogieux des Bourgmestre et Secrétaire vote à l’unanimité en faveur de M. Baeyens Ph.

Introduction d’un pourvoi en cassation

Contre la condamnation de la Ville, suite à l’action engagée par l’ancienne technicienne de surface de l’école de Gottignies.

Non de notre groupe

Prochain Conseil communal le 25 mars 2013 à 19.30h

TENTATIVES DE REPONSES A NOS INTERVENANTS

Toujours à propos des éoliennes

La n°1 qui était prévue dans la division 5 section C parcelle 552A a été refusée car située en zone d’intérêt paysager.

Cela grâce à la majorité UDP-PS de l’époque et qui avait, elle,  le souci de préserver l’environnement.

N°2 division 4 section A parcelles 318B et 322A

Propriétaire Plisnier Armand

N°3 division 4 section A parcelle 65

Propriétaire CPAS

N°4 division 4 section A parcelle 49B

Propriétaire Hannecart Irène

N°5 division 4 section A parcelle 10

Propriétaire Vanbiervliet Paula

N°6 division 4 section A parcelle 19C

Propriétaire Vanderbecq Félix

Cabine de tête  parcelle 76A

Propriétaire Direction des Autoroutes

D’après le projet de convention CPAS-Aspiravi en date des 2009/2010, le montant annuel prévu était de

A) éoliennes +/-400m2                      3300€ pour le propriétaire

1500€ pour le locataire

B) surplomb des pales                      1200€ pour le propriétaire

C) emprise souterraine                        0,1, €/m2 pour le locataire

D) emprise au sol (éolienne)  chemin d’accès aire de manutention 0,3€m2 pour le locataire

Ces chiffres se doivent d’être indexés.

Il est évident que le Bourgmestre B. Friart a joué le double jeu, surtout vu les élections communales 2012 qui approchaient.

A propos de la Régie communale autonome

Nous avons toujours eu une aversion contre toute délégation de pouvoir et tout ce qui peut réduire les possibilités de contrôle des élus du peuple, ici le Conseil communal. Nous, nous sommes pour la plus grande transparence sur l’utilisation des deniers publics, y compris « des subsides » ainsi que sur la conduite des travaux.

Celles et ceux  qui suivent la vie politique communale savent qu’il n’en n’est pas ainsi sous Friart et consorts. Cette régie a été créée pour récupérer la TVA, une goutte d’eau dans des dépenses énormes. Cela est le prétexte. La véritable raison c’est de pouvoir agir à leur guise ! Et cela va s’aggraver avec  les futures directives européennes, des secteurs de ces régies seront purement privatisés.

Quelle aubaine pour les promoteurs y compris IMMO CORIB cher au Bourgmestre.

Nous n’avons rien à aller faire dans cette RCA

Maecel Couteau