ALTERNATIVE 2012

Nous voici à l’approche d’une échéance électorale importante.

C’est sous cette nouvelle appellation que nos 19 candidates et candidats se présenteront à vos suffrages.

Nous ne sommes pas un Parti politique, mais un Rassemblement de personnes pour qui le progrès, la solidarité,l’humanisme, ne sont pas des vains mots.

Nos candidates et candidats sont issus pour certains du PS et ils se présentent sous cette étiquette  avec l’aval de leurs responsables politiques régionaux. D’autres sont des candidates et candidats de l’U.D.P. Nous siégeons depuis 1970 au Conseil communal. Et enfin, nous accueillons également des candidates et candidats qui n’appartiennent à aucune de ces deux formations, mais qui veulent également s’investir pour oeuvrer à une Alternative crédible au pouvoir absolu actuel. Aussi, le programme d‘ALTERNATIVE 2012 sera la synthèse des convergences de ses composantes. L’U.D.P. y contribuera avec ses sensibilités, dans le respect des autres.

Nous croyons qu’avant de faire des promesses, au delà de l’inventaire de la politique, il est nécessaire d’avoir une vue lucide sur  ce que l’Avenir réserve aux Communes.

 A quelle sauce les finances vont-elles être mangées ?                                   Il est évident que les collectivités locales,déjà victime des décisions européennes, de l’Etat fédéral et de la Région le seront davantage.                  De l’Union des Villes et Communes de Wallonie, au périodique Contacts, tous font part de leurs craintes sur le futur des finances communales.            Jean Faniel du CRISP , lors de la conférence organisée par le MOC à La Louvière ce 18 juin 2012, nous annonce lui aussi un régime des plus austère pour la prochaine mandature 2012-2018. Les budgets seront resserrés aux différents niveaux de pouvoirs : fédéral, régional et communal.                                                                                                       * Mise en liquidation du holding communal                                                            * Réforme du système des pensons des agents communaux, ce qui induira une charge importante à trouver pour contribuer à la pension des agents. ( le taux de cotisation sera de 41,5% soit un surcoût cumulé de 1,19 milliards d’€ d’ici 2016 pour les communes de Wallonie – L.M. Bataille de l’UVCW).                                                                                                                 * Au niveau de l’aide sociale, il va y avoir de mauvaises surprises et cela se fera de manière inégale entre les communes. Les dépenses sociales ne cesseront d’augmenter, au vu des nouvelles mesures, notamment les exclusions en matière de chômage.