TENTATIVES DE REPONSES AUX INTERVENTIONS par Marcel Couteau

A propos de l’évolution des bas et hauts traitements dans le personnel statutaires

(sources : annexes aux budgets 2006 – 2012)

 

Au service des travaux

Les traitements les plus bas ont progressé de 11.83% par rapport à 2006.

Les traitements les plus hauts : + 26.5 et 54%

Dans l’administration

Les plus bas de 18.10 et 19.93%

Les plus hauts de + 35.4% ; 42.83% et 38.9%

Dans les hauts traitements il y a eu des promotions. Sont-ils pour autant méritants ? Pas tous !

Il est bon de savoir

Les chiffres repris sont extraits des comptes communaux 2006 et 2007.
En ce qui concerne les 13 conseillers de la majorité, il faudrait savoir s’ils prennent la peine de consulter les budgets et comptes communaux. Je ne le pense pas.

Concernant les emprunts

Voir l’évolution de la charge de la dette (amortissements et intérêts des emprunts) de 649.591€ en 2006 à 757.143 € comptes 2011 et une provision de 854.599€ pour le budget 2012

Voyons pour l’année 2012

La prévision des dépenses à l’extraordinaire se monte à 7.423.819€

Cela sera alimenté par :

prévision de subsides de 2.987.200€

Emprunts pour 2.922.154€

Prélèvements de fonds de réserve 182.465€

 TOTAL DES MOYENS PREVUS : 6.091.819 sur 7.423.819 Euros

 Principales  dépenses d’investissements 7.423.819€ de l’extraordinaire

Subside à la Régie communale autonome – RCA (vente de terrains)  1.140.000€

Prêt à la RCA 500.000€ par emprunt

Travaux d’aménagement en cours 

Revitalisation site cimetière  1.250.000€ subsidiés paraît-il à 100%

Honoraire auteur de projet

Pour revitalisation urbaine       115.000€ par emprunt

Maintenance extraordinaire :

bâtiments du culte                   110.900€  par emprunt

 Chapelle au tombeau                            125.000€ subside de 20.500€ – reste par emprunt

 

 

Régie communale autonome

Pleinement d’accord avec l’intervention de FR du 4 août à 12.49

C’est d’ailleurs pour cela que nous avons refusé de cautionner cette opération.

Vu :         déjà le manque de transparence dans la gestion communale

Le « concubinage » bourgmestre et autres citoyens promoteurs

Le coût auquel viendra s’ajouter le coût d’exploitation et d’entretien de ce complexe

 

Et ensuite, on privatise, comme on l’a fait pour le tennis. Ce ne sera plus alors le sport pour tous, mais pour ceux qui auraient les moyens de payer et de fréquenter la cafétéria. Le pognon passera alors avant le sport pour tous.

COUT DES SERVICES COMMUNAUX

 

Administration générale

 

 

  Comptes 2011 Comptes 2006 Budget 2012 prévisions
Personnel 1.236.383 1.000.892 1.237.185
Fonctionnement 231.841 193.574 242.444
Cotisations           Primes syndicales  11.7261.163 14.092 13.577
Dettes 73.097 34.821 102.185
TOTAL 1.554.232 1.243.380 1.595.392

Service des travaux 

  2011 2006 Prévisions 2012
Personnel 1.126.964 1.012.457 1.201.409
Fonctionnement 484.245 370.110 484.433
CotisationsPrimes syndicales 1.0311.316 1.515 2.557
Dettes 344.027 316.358 344.501
TOTAL 1.957.666 1.700.441 2.032.900

 Logement Urbanisme Rénovation

  2011 2006 Prévision 2012
Personnel 96.528 0 69.627
Fonctionnement 16.948 0 11.960
Transfert 46.55 0  
Dette 655 22.558 3.996
TOTAL 119.059 22.558 85.578

NB. Le personnel en 2006 était repris dans l’Administration générale. 

Education populaire et Arts

Personnel 129.673 218.951 (1) 153.980
Fonctionnement 93.109 54.276 145.327
Subsides 117.716 93.421 211.217
Dette 73.398 88.033   (1) 81.189
TOTAL 414.118 454.683 594.715

C1) en 2006 le budget communal prenait en charge la rémunération du personnel du Centre Culturel soit 115.059 € des 218.951€, idem  pour la dette. A comparaison égale le total pour cette rubrique se monte à 339.624€ en 2006.