A propos du conseil communal du 21 novembre

Bon nombre de nos lecteurs nous questionne à propos de l’absence à l’ordre du jour  de ce conseil, d’un point relatif aux événements qui se sont déroulés au cimetière du Roeulx.

Que l’on se rassure, le groupe Alternative, c-a-d le conseiller Bombart (PS)  et les conseillers UDP  Couteau et Duval, ont transmis au Collège une demande d’inscription de ce point. Nous espérons que celui-ci ne trouvera pas encore une  » excuse » pour l’ignorer, voire pour en parler de manière détournée, noyer le poisson comme cette majorité sait si bien le faire.

Pour éclairer ceux qui ne le savent pas, nous rappelons ces malheureux faits.

Plusieurs familles ont eu la mauvaise surprise de voir les tombes de leurs proches profanées. En effet, peu avant la Toussaint plusieurs sépultures ( 7 ou 8 selon nos informations)  ont carrément disparus du cimetière du Roeulx.

Nous demandons au Collège des informations sur les causes ayant aboutis à ce état de fait plus que déplorable et inadmissible. Nous nous joignons d’une part à la tristesse de ces familles déjà éplorées et marquons toute notre indignation à ce manque de respect.

Toujours à propos de la cimenterie de Thieu

 

Vous êtes nombreux à êtres intervenus sur ce blog, nous demandant de publier le rapport d’Envirosol.
Demande légitime de connaitre la situation sur base des faits révélés dans cette étude.
Ce dossier de 69 pages, plus les annexes, cela est difficile pour nous de le publier intégralement.
Toutefois, nous publions ci-dessous, les pages les plus intéressantes, c’est à dire les conclusions et recommandation ainsi que les pages 59, 60, 61 qui confirment les pollutions sur les 19350m2 étudies par Envirosol pour les 80000m2 du site de la Cimenterie.
Voila une situation, un dossier plus que pourri, que nous dénonçons depuis des années, sans avoir été pris au sérieux. Bien au contraire que de sarcasmes de la part de certains membres du Collège à l’égard de Géry Bombart, Jean-Pierre Duval et Marcel Couteau, lors de nos interventions au Conseil Communal.
Nous avons fait notre la devise d’un prestigieux Rhodien Leon Mabille « Hardi m’fi lâchez ni ».
Si vous êtes soucieux de connaître les faits, les actes, des uns et des autres sur ce dossier, rendez-vous lors de la séance publique du Conseil Communal du 17 octobre à 19h30 à l’Hotel de Ville.
Marcel Couteau

Nous répondons à nos lecteurs

 

 

 

 

A Propos des absences de la presse.

En effet, depuis que les contre vérités de Benoit Friart apparaissent devant les faits révélés par nous, la presse et en particulier la Nouvelle Gazette brille par leur absence.

Ils étaient tous présents pour glorifier les dires et les  » carabistouilles » de Benoit Friart ( Nouvelle Gazette du 04/02/2016 reprise sur ce blog en date du 11/04/2016)

Nous le savons, les médias sont pour la plupart au service du système, et pour le Roeulx, au service du système Friart.

Seule la Dernière Heure, ainsi qu’Antenne Centre  ont informé leurs lecteurs et auditeurs  de » La pollution du site de la cimenterie de Thieu.

Pour le reste, silence absolu, l’omerta totale.

Désolé pour la Démocratie et surtout pour la transparence………

Marcel Couteau et Jean-Pierre Duval

Démocratie participative.

A chacun son style et sa conception personnelle de la démocratie participative.

Les anciens Bourgmestres, Elie Hoyas, Albert Tesain et Marcel Couteau avaient tous trois une volonté de dialogue.

Selon moi, pour Elie et Albert, leur fonction d’enseignant y était pour quelque chose. En ce qui me concerne, mon militantisme syndical en était probablement la raison.

Il existe déjà là une grande différence avec le patron brasseur Benoit Friart, seul maître à bord. Pas question de dialogue avec le personnel de la brasserie.

Cette volonté de dialogue est déjà en elle-même, d’une très grande importance. Je pourrais citer plusieurs exemples positifs engendrés par celle-ci.

Un des plus marquants: la maison de retraite et de soins du Home St Jacques.

Après la décision de fermeture de notre maison de retraite et de repos par la majorité I.C ( Jean Ramlot Président du CPAS, Albert Tesain Bourgmestre ) et déjà la pression des représentants MR au sein du Collège, Françoise Rondeau ( PS) et moi-même au sein du CPAS avions voté  contre cette volonté de fermeture et développé l’idée d’une nouvelle maison de retraite, idée par ailleurs reprise par le personnel et une très grande majorité de la population.

A l’initiative du Ministre Willy Taminiaux, avec Albert Tesain, Jean Ramlot, nous avons assistés ensemble à une réunion à Namur où le Ministre a confirmé et démontré la pertinence d’une nouvelle maison de retraite et de soins au Roeulx. Ils ont alors changé d’avis !

Vu le comportement autoritaire, anti-social  du bourgmestre actuel Benoit Friart, nous ne pensons absolument pas qu’il aurait changé d’avis…..Cet exemple est éclairant !!

Marcel Couteau.

Compagnonage Albert Tesain et Marcel Couteau.

Il est évident que pendant les mandatures d’Albert Tesain, nous avions accès à tous les dossiers souhaités, sans entrave à notre travail de conseiller communal. Il existait un registre du courrier communal où nous pouvions prendre connaissance du courrier entrant et sortant de l’Administration communale, ce qui nous amenait forcément à une saine et transparente gestion de la Ville .

Il est bon de rappeler que pendant 6 années, ensemble, l’UDP et les IC ont participé à la gestion de l’entité du Roeulx.

Cela laisse des traces relationnelles…

Cela a été selon moi encore renforcé au vu du comportement du Bourgmestre Benoit Friart et ses conseillers suiveurs à l’encontre de leur ancien Bourgmestre Albert Tesain, accusant  faussement celui-ci en faux en écriture dans un rapport écrit.

Nous avons totalement désapprouvé, aussi auprès de la PJ, nous avons défendu l’honorabilité d’Albert Tesain et sa Secrétaire communale A. Vilain.

Au-dela des sensibilités différentes, de s divergences politiques, nous, nous avons une morale : Le respect de la Vérité…….

Marcel Couteau

Site de la cimenterie  Assainissement ou dépollution  ?

Nous avons déjà beaucoup écrit et interpellé au conseil communal sur l’assainissement de ce site industriel.

Au départ, sur le coût de ces travaux : Vu la remise de prix de la firme Wanty, beaucoup plus base que l’estimation faite par l’IDEA.  Cette firme évoquera pour se justifier :  » nous avons des filières pour valoriser les produits récoltés sur le site ».

Il n’empêche que sur les +/- 400.000 € au départ, le coût total à l’arrivée se montera à +/- 1.300.000 €.

Avec le Ministre Antoine nous avons pu constater que certaines ristournes qui devaient être faites, par exemple la mise en mitraille du petit broyeur, n’ont semble-t-il jamais été accordées..

Suite également à nos interventions, des forages, hélas pas sur l’entièreté du site, ont été effectués. Ceux-ci se localisent sur la partie prévue pour les  » potagers  » des 40 maisons envisagées. Ils sont accablants…..

Il apparaît à première vue que cette partie est plus polluée qu’avant le prétendu assainissement  Je m’en réfère aux rapports des contrôles précédant de la Spaque et de Serco. Je tiens aussi à souligner qu’à ce jour nous sommes toujours sans aucune nouvelle du rapport final !!

On s’étonnera de nos suspicions, mais au vu de ces résultats on est en droit de s’interroger si le site n’a pas aussi servi de décharge à certains ?

De saga, ce dossier pourri tourne en scandale. La loi du silence, l’omerta semble de mise……

Par nos soins, les autorités politiques comme judiciaires ont été informées.

Certes il faudrait en faire plus…Nous verrons après les vacances, mais déjà dès à présent,  ceux et celles qui sont informés par nos soins peuvent être des caisses de résonance pour faire connaître cette pollution.

Merci de votre soutien et de vos interventions sur notre blog. Nous y trouvons du tonus pour continuer le combat

Marcel Couteau   Duval Jean-Pierre.

 

 

 

 

Cimenterie de Thieu…Un citoyen nous fait part de son avis.

Objet blog UDP Le Roeulx
De Serge ROLAND
À vt6802729@base.be
Date Jeu 21:59
Bonjour Monsieur Duval,
Je cherche à publier un commentaire sur le site de l’UDP à propos du site de l’ancienne cimenterie à Thieu mais je n’y parviens pas.
Pouvez-vous le publier pour moi SVP ?
Mon nom peut être cité.
D’avance merci,
Serge ROLAND
7070 Thieu
Voici mon commentaire :

Lors du rachat de ce terrain à dépolluer par la Ville, il n’était pas question de construire quoi que ce soit mais plutôt d’y planter un arboretum et d’y aménager un parcours santé. Une très bonne idée d’autant qu’il y a un déficit d’espaces verts publics sur Thieu et Ville/Haine.

Puis vint le complexe sportif et, par la suite, des projets de classe B comme Béton.

Essayons d’analyser les faits et évitons les histoires douteuses, telles qu’on en raconte dans les cafés  après quelques St-Feuillien triples.

Le complexe sportif est une bonne idée et est une réussite, tant au niveau de la réalisation que de la fréquentation (regardez quand même le prix de location des salles par rapport à la concurrence).

Le revers de la médaille est l’explosion du coût par rapport aux estimations initiales (et au subside) ET la volonté de couvrir ces charges au moyen de recettes tirées du site.

Cet investissement est fait. Il faut l’accepter, quitter une approche de simple trésorerie et inciter la Ville à développer les meilleurs projets possibles. Pensons au déficit de solutions pour les personnes âgées, à un réaménagement de la rue Manoir St Jean avec un quartier multigénérationnel, etc…

Il est possible de travailler de manière durable et de développer des projets raisonnables sans aliéner l’ensemble du site. Notamment en réservant une zone verte le long des berges et en vis-à-vis du port de plaisance, plantée, aménagée et publique.

Il y a du travail. Les études d’incidence sont bâclées, les projets sont d’une qualité médiocre, il n’y a aucune vue de l’impact sur le village de l’ensemble des projets envisagés, etc.

La Région wallonne a arrêté le projet de construction de 40 maisons.

Lorsque nous verrons émerger le bloc d’appartements en construction, disons-nous « never again ».

Concentrez-vous sur l’avenir, sur l’amélioration de la qualité des projets quand il est encore temps de les améliorer ou de les arrêter.

Vous nous questionnez…Nous essayons de vous répondre

Avant tout veuillez-nous excuser pour le retard apporté aux réponses,

Avec vous, cher A.C., on ne peut que se réjouir de certaines prises de positions du Pape François et de sa visite à Cuba.

Comme vous, j’espère que les fidèles, surtout ceux qui ont des  responsabilités aux différents niveaux de pouvoir, mettront leurs actes en concordance avec les souhaits du Pape François, y compris déjà au niveau de notre Ville et de son conseil communal.

Que leur foi leur donne le courage de s’opposer aux décisions politiques et économiques  de l’ultra-libéralisme, qui creusent le fossé entre les super- nantis et la majorité de nos concitoyens, et qui mènent le Monde à une catastrophe.

Que les croyants et non-croyants oeuvrent ensemble, dans le respect mutuel, à rendre le Monde plus Humain. On pourrait déjà planter des jalons dans notre Entité rhodienne en dialoguant !! Il faut un début…..

Aux adultes de travailler dans ce sens auprès des jeunes, d’ouvrir leur conscience, leurs yeux, devant ce système qui les amuse pour mieux les manipuler.

En ce qui me concerne, le non-croyant que je suis devenu, à cause des  » marchands du temple », j’ai foi dans des changements. Ils sont en route, voyez la Grèce, le Portugal et peut-être demain l’Espagne, l’Angleterre où le partir travailliste nomme un président  » plus à gauche »

Certes, cela n’est pas facile, mais c’est encourageant et les prises de position du pontife vont dans ce sens.

Oui, ensemble au Roeulx nous pourrions déjà œuvrer pour mettre l’Homme au centre de nos préoccupations.

Les convergences sont plus fortes quand les divergences s’amenuisent.

 

Marcel Couteau

 

Privatisation du nettoyage des écoles communales.

 

Non, « l’UDP n’est pas muette à ce sujet » ;

Il faut relire notre contribution sur cette question sur le blog en date du 18 juin 2015, et nos interventions lors des conseils communaux.

 En 2007 déjà, fraîchement élu B. Friart avait envisagé de passer au privé le service de nettoyage. Le personnel ayant été averti et comme il se  trouvait à l’époque parmi celui-ci  deux personnes proches du bourgmestre ( dont l’épouse du conseiller communal IC Jacques Thumulaire), le Collège avait reculé.

Actuellement, ces deux personnes étant pensionnées, il revient avec sa privatisation partielle de ce service pour le 1er septembre 2015.

Nous avons publié le coût actuel de ce service sur base du compte communal 2014, nous avons cité ces chiffres aux Conseils communaux, soit un coût total pour l’année 2014 de 72.944€, comprenant les rémunérations, pécules de vacances et les cotisations patronales, alors que l’estimation de la privatisation au 27/05/2013 s’élève à 115.000€. Alors quoi!

A noter lors du Conseil communal de ce 1er juillet, une dépense de fonctionnement de 30.000€ est prévue à la M.B n°1 pour couvrir la dépense à partir de septembre 2015 à payer à la firme privée.

Soit pour une année 4×30.000€=120.000€

Qui gagne? Qui perd?

Pas question de faire un dessin!

Il en est de même avec la privatisation en partie des entretiens des espaces verts de la Ville.

Au niveau communal, aussi ce sont les recettes du libéralisme qui s’appliquent avec la complaisance de ceux que l’on amuse. Nous déplorons cette  façon d’agir, d’autant plus qu’elle est  doublement intéressée par notre brasseur de bière et d’affaires.

A quant une prise de conscience populaire ?

 

Zone bleue

 

Pour la place de l’Eglise, certains obtiennent des cartes de stationnement : les locataires des appartements de la rue Grande de Mr Friart IMMO-CORRIB.

Il serait judicieux, que les propriétaires de voitures de la rue Grande et autres, fassent  la démarche auprès de l’Administration communale pour obtenir cette carte.

« Tous les Belges sont égaux devant la loi »

Sauf au Roeulx.

Nous interrogerons le Bourgmestre à ce sujet au prochain conseil communal qui aura lieu ce 31 août à 19h30

.

NB: Ce serait déjà une démarche citoyenne si le public était plus nombreux aux  séances publiques des Conseils communaux.

 

Marcel Couteau  et  JP Duval

De la spéculation foncière, à la privatisation des Services public communaux

 

Mon article de ce 18 juin 2015 sur notre blog a engendré,  du fait que la maison de feu ses parents avait été citée, la réaction d’une de leur fille.

Cette partie incriminée, n’était pas l’élément essentiel de mes propos. Il est évident que j’aurais dû peut-être m’en passer et ne pas faire d’amalgame.

En effet, il y a une fameuse différence entre la situation de cette dame et  les véritables spéculateurs que sont le Député-Bourgmestre B. Friart et les Wasteels-Baïo qui sévissent dans l’Entité.

Elle ne joue pas dans cette catégorie

A noter que le Collège Communal à changé à plusieurs reprises de position sur ce permis de bâtir.Je crois savoir qu’il y a eu une première demande, avec un refus du Collège. Ensuite, une seconde demande a été examinée par le Collège en date du 15/10/2014, impliquant la construction d’appartements et de deux maisons. Le Collège Communal à remis un avis favorable a condition de supprimer la construction des deux maisons.Il semble que ces deux demandes ont étés effectués par des personnes différentes? Est-cela qui aurait motivé des réponses  différentes  de la part du collège ?

 Suite à la pétition le Collège a transmis à la Région un avis négatif sur ce projet.

 

Pétition, donc je ne suis pas à la base mais que j’ai signé, tout en regrettant, que l’on n’ ait pas agi de même  pour la sauvegarde du café des Amis réunis (coin de la Renardise et Chaussée de Mons), ni pour le café de feu Berthe Jacques, ni pour le château de feu Mademoiselle Cuvelier (Faubourg de Binche).

Il est vrai, que ces deux cafés transformés en appartements sont l’œuvre du Député-Bourgmestre-Brasseur et aux affaires avec sa société Immo-Corrib, et pour ce qui concerne la démolition du château, c’est l’œuvre du couple Wasteels-Baïo.

Baïo ayant introduit le projet repris ensuite par Wasteels, qui avait déjà construit des appartements en contrebas des prochaines constructions.

Et je m’interroge, aussi, sur le sort des parkings, dont certains sont à vendre, et d’autres obstrués par des blocs en béton.

 

C’est quoi cela?

Pour ces spéculateurs, c’est le pognon qui compte pour eux. Ils n’ont que faire des problèmes de mobilité et des autres nuisances environnementales, cela est pour les autres.

La nature fait partie de notre environnement mais aussi le bâti. Il faut pour des arbres remarquables un permis pour les abattre, pas pour le bâti? Sauf les bâtiments classés.

Certes toutes les maisons ne sont pas classées, cela n’empêche pas que certaines ont leurs charmes, leurs histoires.

Le trafic, les problèmes de parking, la mobilité dans la cité, cela  fait aussi partie de notre environnement mais  les spéculateurs fonciers Friart-Wasteels-Baïo s’en foutent, les nuisances sont pour la collectivité.

Sans intervention citoyenne, B. Friart et ses copains ont les mains libres pour agir, aux détriments des intérêts de la population.

 

Marcel Couteau

 

 

Le pointage du personnel au Roeulx

Celui-ci semble soulever beaucoup d’interrogations et surtout de dysfonctionnements.

Un bref historique:

Lors du conseil communal du 13/11/2014, celui-ci à l’unanimité a voté l’achat d’un logiciel de gestion du temps de travail. Initiative tout à fait louable, si ce n’est que les modalités d’application seront définies par le collège communal .

Nous ne sommes pas opposés à un pointage du personnel, mais alors qu’il soit d’application pour TOUS, ce que nous avions revendiqué par ailleurs. Hélas, les PV des conseils communaux ne reprenant que ce qui arrange la majorité et son directeur général, vous ne pouvez en être au courant.

Le député-brasseur-agent immobilier-bourgmestre Benoit Friart m’a même lancé cette remarque  » Quand tu travaillais à l’usine, votre direction ne pointait pas ! » ce à quoi je lui ai rétorqué:  » c’est peut-être pour cela qu’elle a fait faillite »!!

Il semble que le personnel administratif doit pointer sur son ordinateur, son arrivée, son départ, ses arrêts de travail ( pause-café, pause cigarette, pause toilettes etc)  Mais le hic !! Pas tous.  Là aussi nous avons une politique de deux poids, deux mesures. Nous sommes peut-être de la vieille école, mais pour nous, les chefs se doivent de montrer le bon exemple, et ce, dans tous les domaines, y compris relationnel. Ils doivent bannir le favoritisme, être impartial.

Tous les belges sont paraît-il égaux devant la loi. Mais pas au Roeulx, et surtout sous la mandature de Benoit Friart.

Je vois qu’il y a aggravation du malaise existant au sein de l’administration avec cette nouvelle discrimination.

Il faut être aveugle pour ne pas vouloir VOIR ! Et il semble que cette phrase s’applique au Collège communal.

Il est grand temps que le bourgmestre reprenne en main la gestion de sa Ville, non pas tant sur le plan économique et immobilier, mais dans la maîtrise de son petit comité directeur !!

 

Marcel Couteau

Le Roeulx, ses Appartements et son Bourgmestre Député-Brasseur-Promoteur immobilier…

Beaucoup d’entre-vous s’indignent d’une nouvelle enquête en vue de la construction d’appartements Faubourg de Binche. A maintes reprises nous avions, le groupe Alternative ( UDP-PS) soulevé le manque de clarté dans les dossiers de transformation de la Ferme en face du Home St Jacques ( aliénation d’un bien communal avec sa destruction, faveurs accordées pour occupation de voirie communale, etc….)

Nous vous communiquons aujourd’hui le dossier transmis par l’ancien Bourgmestre I.C. ( tendance CDH) Albert Tesain au Collège communal, en appui à la pétition contre la destruction de l’ancienne maison de Monsieur Buchet et son remplacement par des appartements.

A la lecture de cette lettre, on constate deux visions bien différentes entre le Bourgmestre Tesain et le Bourgmestre Friart.  Il est vrai que ce dernier est gérant d’une société Immo-Corrib, très en phase avec ses collègues promoteurs immobiliers.  Cela explique peut-être aussi la chape de plomb qui tombe systématiquement sur toutes nos interventtions au sein du Conseil communal. Vous en aurez encore la preuve dans quelques temps lorsque nous vous présenterons  » UN VRAI PV  »  d’un conseil communal et non pas une version expurgée de tout débat et considération.