A PROPOS DE LA DEMISSION DE FURLAN

De nos lecteurs nous demandent notre avis à propos de la démission du Ministre Furlan, ayant dans ses attributions la tutelle des pouvoirs locaux.

Celle-ci ne nous fait ni chaud, ni froid, elle nous laisse totalement indifférents. Nous n’avons surtout pas à lui dire Merci, car il est bien plus proche de Benoit Friart que de nous. Combien de nos plaintes sont restées sans suiteSa compagne et secrétaire n’est-elle pas une ancienne rhodienne de la rue de la Station…  Ceci explique peut-être cela !!!!

Nous verrons avec le nouveau ministre …….

Quand Galant se lâche…………

 

Les mensonges de Jacqueline Galant

Rédacteur en chef du Vif/L’Express

12/01/17 à 11:25 – Mise à jour à 11:37

Source: Le Vif/l’express

La rédaction en chef de l’hebdomadaire Le Vif/L’Express a pris connaissance avec étonnement des affirmations énoncées par l’ex-ministre fédérale MR Jacqueline Galant à l’égard de l’une de ses journalistes, Laurence van Ruymbeke

Les mensonges de Jacqueline Galant
© Vadot

Dans le livre de souvenirs que la ministre présente ce jeudi, intitulé « Galant, je vous dis merde ! », la bourgmestre de Jurbise revient en effet sur l’affaire Clifford-Chance, du nom du cabinet d’avocats avec lequel le cabinet de l’alors ministre de la Mobilité avait choisi de travailler, à l’automne 2014. Affaire qui avait été révélée par Le Vif/L’Express. La version donnée dans le livre par Jacqueline Galant ne correspond pas à la réalité. Et porte atteinte à l’intégrité du Vif/L’Express et de sa rédaction.

« La journaliste Laurence van Ruymbeke ne m’a jamais contactée », écrit ainsi Jacqueline Galant. Or, contact a systématiquement été pris avec le cabinet de la ministre de la Mobilité lors de la préparation des différents articles. Et, systématiquement, soit celle qui était à l’époque la porte-parole de Jacqueline Galant, Axelle Pollet, s’est chargée d’apporter les réponses aux questions posées par nos soins, soit celle-ci a passé le relais à Dominique Offergeldt, alors cheffe de cabinet de la ministre. Les articles publiés font d’ailleurs systématiquement mention des informations transmises par le cabinet sur le sujet.

« La journaliste a basé l’ensemble de sa réflexion sur une seule source d’information », affirme encore Jacqueline Galant, qui ne dit pas sur quelles preuves elle s’appuie pour avancer une telle thèse, non fondée. Les informations publiées par Le Vif/L’Express ont été recoupées et confirmées auprès de plusieurs interlocuteurs, d’ailleurs mentionnés dans chacun des articles publiés. Le cabinet de la ministre de la Mobilité lui-même a certifié certaines des données que lui soumettait Le Vif/L’Express.

Affirmer que « les éléments soi-disant amenés par Le Vif ne se basent sur rien de concret » est donc non fondé.

La rédaction en chef du Vif/L’Express s’étonne d’autant plus du procédé de dénonciation choisi par Jacqueline Galant qu’elle avait affirmé tout le contraire il y a quelques mois. Le lundi 4 avril, en effet, la ministre avait invité le rédacteur en chef Thierry Fiorilli à déjeuner, pour évoquer la manière dont l’hebdomadaire couvrait les informations relatives au cabinet de la ministre de la Mobilité, mettant surtout en avant les conséquences de nos écrits pour les membres du cabinet.

Lors de ce déjeuner, Thierry Fiorilli avait questionné la ministre sur deux points :

  1. La journaliste a-t-elle contacté votre cabinet avant de publier des informations qui le concernaient ?
  2. Les articles qui ont été publiés contiennent-ils des erreurs ?

A la première question, la ministre avait répondu par l’affirmative. A la seconde, par la négative. Elle s’était néanmoins plainte du « ton » utilisé, avait dit ne pas accepter se sentir dans l’obligation de rendre des comptes. « C’est pourtant l’essence de notre travail », avait répondu Thierry Fiorilli.

Bref, nous contestons formellement les propos tenus à notre égard par Jacqueline Galant dans son livre. Et constatons, désolés, qu’une fois de plus, dans le monde politique, il est beaucoup plus simple de dénigrer le messager que d’affronter la réalité des faits.

 

Vœux Marcel Couteau

Marcel Couteau

Ancien délégué syndical (Occupation de Germain-Anglos 1967)

Ancien député Communiste (1968-1973)

Ancien bourgmestre et échevin (1977-1988)

Conseiller communal UDP depuis 1970

Mes remerciements à toutes et à tous pour vos bons vœux, que je réciproque avec grand plaisir.

Mes vœux les plus fraternels, à toutes celles et tous ceux qui selon leurs disponibilités et sous des formes différentes participent aux actions contre un système antisocial de plus en plus anti-démocratique, semence du fascisme !

A toutes celles et à tous ceux, dont-je partage bien souvent leurs contributions sur Facebook ! Cela me réconforte !

A toutes celles et tous ceux qui consultent, ou interviennent sur le blog de l’UDP (udp-leroeulx.be) ou nous relatons les séances des conseils communaux de la Ville du Roeulx, nos interventions, bien souvent ignorées ou déformées par les médias au service du député-bourgmestre-brasseur d’affaires et aussi brasseur de bière.

On y trouve aussi sur notre blog, toutes nos réflexions sur la politique régionale, nationale, et internationale.

A vous tous, une très bonne année 2017 et surtout une bonne santé, pour être en forme pour les luttes futures.

Marcel Couteau

25, rue de la Victoire

7070 Le Roeulx

Tél. : 064/650.237

CONSEIL COMMUNAL DU 19 DECEMBRE 2016 2ème partie par Marcel Couteau et Jean-Pierre Duval

2* Budget communal 2017

Introduction

A l’examen des annexes nous constatons

- que le niveau de l’emploi est encore en diminution : de 57,73 équivalent-temps plein, on passe à 50,26 soit une diminution de 13 %

- que le plan embauche se résume à ces quelques phrases : » en fonction des absences, le Collège communal pourrait être amené à procéder à des engagements d’ouvriers par des contrats à durée déterminée »

- que l’on prévoit : «  un engagement d’un agent mi-temps pendant 6 mois, pour la période des fêtes de mars à septembre «    Aucune promotion, aucune nomination.

Nos commentaires:

Le personnel étant de plus en plus réduit, la moindre absence a des répercussions directes. Les festivités sont choyées. Il est bien regrettable qu’à la place on n’engage pas un agent pour relever les taxes et redevances oubliées volontairement ( institutions financières par exemple, sur lesquelles le bourgmestre fait la sourde oreille et feint de ne pas comprendre….)

En matière d’emploi, s’exerce au niveau communal la politique du MR : flexibilité, emploi précaire,…….et privatisation ( services entretien des locaux, des parcs, etc…)

Fonds de réserve.

Fonds de réserve ordinaire : 26.635 €

Fonds de réserve extraordinaire compte 2015  818.849 €

Rappel : La réserve extraordinaire est surtout alimentée par les bonis aux comptes ordinaires. Il est bon de rappeler:

- que ces bonis découlent de la  » rage taxatoire » du Collège échevinal en début de mandature et touchant Monsieur et Madame Tout Le Monde, en ignorant la possibilité d’autres taxations, touchant elles les privilégiés du système.

- que la Région wallonne avait recommandé que ces bonis à l’ordinaire soient pour une bonne partie conservés dans la réserve ordinaire pour faire face aux dépenses, surtout de transferts ( Pompiers, CPAS, Police…..)  Au Roeulx, il n’en fut RIEN !

Par exemple, le fonds de réserve extraordinaire à versé 1.250.000 € à la région communale autonome (RCA).  Somme qui aurait pu rester au fonds de réserve ordinaire en vue de faire face aux dépenses humaines et sociales du CPAS !

Coup d’œil sur l’évolution des dépenses.

Nous constatons positivement une diminution importante dans les frais d’avocats :  10.000 € de prévus au budget 2017 contre 32.865 € au compte 201  et 23.382 €au compte 2015. Nous nous sommes cependant inquiétés de savoir si cette somme sera suffisante pour faire face au dossier de la cimenterie, puisque cette majorité a décidé d’aller en Justice !  A moins que cette décision ne soit un écran de fumée,………

Commerce-Industrie

Prévision dépenses totales de 45.582 €  contre 36.494 au compte 2015,  dans laquelle les dépenses de fonctionnement prévues en 2017 sont de 14.332,06 € contre 3.936 € au compte 2015

Agriculture

18.272 € de prévision contre 13.943 € au compte 2015.  A noter une prévision de 10.000€ en frais de réception contre une dépense de 4.583 € au compte 2015

Education populaire et Arts

Prévision de fonctionnement : 152.918,41 € contre une dépense de 109.581 € au compte 2015.  Ici encore on note une prévision de 26.000€ en frais de réception contre une dépense de 10.811 € au compte 2015.

A signaler dans ce chapitre le coût budgétaire des subsides octroyés à la RCA

Charge emprunts  43.779,29 €  contre 42.859,17 € au compte 2015

Remboursement des emprunts : 94.962,44 € contre 67.832,26 € au compte 2015   soit un total de 138.741 € contre 110.691 € en 2015.

Santé et hygiène publiques.

Aucune dépense n’est prévue pour les cimetières !!!!   D’où nos interrogations ?

Nous constatons cependant que les frais de fonctionnement passent de 14.132€ au compte 2015 à 30.700 € de prévision 2017…..Est-ce le résultat des exhumations scandaleuses pratiquées au cimetière du Roeulx, et sur lesquelles une pierre tombale semble s’installer……

Pour terminer avec les prévisions de dépenses pour 2017, on peut noter qu’au Roeulx, avec la présence d’un député-bourgmestre-brasseur d’affaires et de bière, 2017 sera encore une année bien arrosée…….Le montant total des dépenses prévues en frais de réception se chiffre à  40.200€

Et dire que l’on a supprimé l’intervention communale pour l’accès de nos enfants  aux piscines  !!

Coup d’œil sur les recettes.

Le montant des taxes et redevances reste stable pour 2017.

A noter

que la prévision des recettes pour la taxe force-motrice est de 72.458 € contre 26.838 € au compte 2015

que la prévision des recettes pour immeubles inoccupés est de 58.320 € contre 22.320 € au compte 2015

Depuis des années nous dénoncions la diminution continuelle de ces taxes et redevances. Nous continuons cependant à déplorer qu’un très grand aristocrate échappe à cette taxe pour immeubles inoccupés, alors que….

Notons également une diminution continuelle de recettes de la taxe et redevance sur :

Panneaux et enseignes publicitaires…, Occupation de domaine public,  Parcelles non bâties…Taxes sur les secondes résidences. et enfin et non des moindres, la taxe sur les agences bancaires et  assimilées. ( Voir notre commentaire dans l’introduction de ce budget).

En conclusion : le budget ordinaire 2017 prévoit un résultat positif à l’exercice propre de 616.106,23 € contre une prévision initiale de 795.983 € au budget 2016

Le compte 2015 quant à lui présentait un résultat négatif de 514.725 €

Budget 2017  Service extraordinaire

Dans le budget extraordinaire se trouvent inscrits les recettes/dépenses prévisionnelles pour les travaux importants ainsi que les sources de financement, soit par emprunt, par subside ou par prélèvement dans le fonds de réserve extraordinaire ( lui-même alimenté par le boni des comptes ordinaires). Ce programme d’investissement prévoit une dépense totale de 2.739.147 €, alimenté par :

- un prélèvement sur le fonds de réserve extraordinaire de 413.954 €

- des emprunts pour un montant total de 1.846.688 €

- un subside de 478.504 €

Si ces investissements sont réalisés, il resterait au fonds de réserve extraordinaire 13.127 €.  Voyons le contenu de ces investissements budgétés à l’extraordinaire.

Remarque: Nous avons fait constater qu’on impute à l’Administration générale des dépenses qui doivent être inscrites dans les investissements pour les cultes, à savoir des châssis pour les cures du Roeulx et de Ville-sur-Haine ainsi que l’électricité pour l’église de Ville-sur-Haine, le tout pour un montant de 54.000 €  On nous a promis la rectification de cette erreur.

Certaines autres prévisions de dépenses nous interpellent à savoir :

Etude de mobilité, centre du Roeulx. prévision 30.000 €  Mais se pose-t-on la question de savoir qui accentue les problèmes de mobilité au centre du Roeulx ? Ne croyez-vous pas que le gérant de la société Immo-Corrib, député-bourgmestre Benoit Friart y joue un rôle avec ses multiples appartements.!

Il faut savoir qu’au MR, lorsque ces gens-là se lancent en politique, c’est aussi pour favoriser  » leurs affaires ».

Achat de machines et de matériel d’équipement et d’exploitation – caméra Prévision: 80.000 €

Pour quoi faire ?  Pour lutter contre les différentes formes de délinquance ! surtout la petite, que l’Etat voyou enfante par sa politique.

On crée une société de plus en plus contrôlée, sous surveillance, mais uniquement pour le peuple. Les mafias financières économiques et industrielles se portent, elles, très bien.

Mais qui a supprimé la police de proximité ? Dans l’ entité rhodienne on trouvait en permanence 7à 8 champêtres plus une gendarmerie. Et aujourd’hui ??  Où en est-on ??

Ecrans d’affichage extérieurs   Prévision 40.000 €

Il faut bien valoriser une Ville Festive,  Le Roeulx, Ville Drink Drink par excellence ! Et si on se rappelait les piscines de nos enfants ??

Autres investissements prévus

Extension de la Salle des En Hauts  161.000€    Aménagement de l’entrée et agrandir la cuisine.

Aménagement Mémorial Price  125.000 €  Il s’agit du Monument du soldat canadien tué en 1918. Inauguration prévue quelques semaines avant les élections communales 2018

Nous avons voté contre le budget à l’ordinaire et abstenus pour l’extraordinaire.

Château des Princes de Croy

Subside pour des travaux conservatoires d’urgence.

Rappel : Il faut savoir que ce château étant classé, les pouvoirs publics sont obligés d’intervenir dans les travaux conservatoires, à savoir :  la Région wallonne, la Province, la Commune. Le montant de ces travaux s’élève à 19.891,96 € tvac. La base du calcul de la subvention est de 11.289€ tvac dont 65 % pour la RW, 4 % pour la Province, 1% soit 112,84 € pour la commune. Le solde, soit 30´% pour les deCroy.

Selon le dernier décompte en notre possession ( 2007) le récapitulatif des subsides octroyés par la Région wallonne s’élève à 1.418.150,84 €

Nous avons cité ces chiffres au conseil communal tout en déplorant que le Parc du Château reste inaccessible pour  » les gueux »,  » les sans-culottes », alors que ceux-ci participent financièrement à la restauration de ce château.

Nous avons suggéré au collège communal et plus particulièrement à ses membres qui ont leurs entrées au château, d’intervenir auprès du propriétaire pour que le parc redevienne à certains moments accessible  » au peuple » et pas seulement occasionnellement à une prétendue  » élite »

Il serait bon de lui rappeler les paroles de son grand-père qui pourtant, lui, n’a pas bénéficié des deniers publics, avait ouvert avec plaisir et sagesse, son parc à la population.

Promesse a été faite par Benoit Friart et Manu Delhove qu’une lettre serait faite.

Régie Communale Autonome

Le libellé de l’ordre du jour est  » RCA Plan d’entreprise et budget 2017″  Nous réfutons ce libellé, car ce qui nous est présenté n’est nullement le budget de la RCA. Selon nous, on nous présente le budget de fonctionnement des infrastructures sportives. Pour l’échevin Formule, toujours aussi ambigu dans ses explications, il s’agit du budget de l’utilisation des subsides communaux !!! pour le centre sportif de Thieu et le site sportif du Rempart des Arbalestriers.  Ce n’est donc pas le budget de la RCA

Pour 2017 le subside ordinaire est de 92.582,98 €, l’extraordinaire quant à lui se chiffre à 215.200 €

Il faut savoir que les charges ( remboursement d’intérêts) impactent les finances communales depuis l’année 2012 jusqu’à la fin de l’année 2015. Le montant de cette somme supportées par les finances communales et qui apparaît au travers des comptes communaux est de 252.944 €, répartis comme suit :

2012  1356 €  2013  69.315 € 2014 70.982 €  2015  110.691 €  et le budget 2016 prévoyait 134.725 € et 138.741 € pour 2017.

Si l’on regarde les montants octroyés à cette RCA depuis sa création, on trouve :

Subsides ordinaires accordés à la RCA   de 2010 à 2015  549.784€ plus les prévisions budgétaires 2016/2017 de 320.918€, nous arrivons à un total de 870.702 € de subsides ordinaires.

Quant à l’extraordinaire lui, nous voyons un montant de 3.609.584 € dans les comptes communaux de 2012 à 2015, auxquels il faut ajouter les prévisions budgétaires 2016/2017 de 335.700 € Nous déduirons de ce total un montant de 564.472 € de remboursement de la RCA, ce qui nous donnera in fine  une subvention extraordinaire totale de 3.381.012 €.

Ces chiffres sont éloquents et démontrent l’importance des montants des subventions et des charges financières supportées par les finances communales. Et pour justifier cela devant le conseil communal, le prétendu budget de la RCA 2017 se résume à un tableau comparatif   » budget 2015 / budget 2017  recettes/dépenses pour les installations sportives. Nous n’aurons même pas la possibilité de comparer ces inscriptions avec la réalisation recettes/dépenses du compte 2015 !!  On préfère jeter de la poudre aux yeux en assommant le citoyen  de statistiques d’occupation des salles, ce qui l’éloigne bien loin de la clarté des coûts réels de cette entreprise !

Et puisque l’on parle d’entreprise,  dans le plan présenté une phrase retient notre attention:

Comme déterminé dans le plan d’entreprise 2016, compte tenu de l’objet social pour lequel la régie a été constituée, toutes les festivités et événements sportifs ont été organisés en direct par la régie » !!

Nous nous posons alors la question de savoir  » Où se trouvent les inscriptions budgétaires (  dépenses/recettes)- pour toutes ces festivités et événements sportifs, passés et futurs ?

Nous n’en saurons pas plus.. Voilà pour cette majorité à quoi se résume ce prétendu budget de la RCA

Nous n’avons pas à connaître l’état de la trésorerie, du fond de roulement, du disponible, des dettes financières éventuelles de la RCA, alors que parallèlement les budgets tant CPAS que Communaux  nous informent de leur fonds de réserve et de toutes autres informations.

A partir de 2014 du personnel communal est mis à disposition de la RCA. L’un 2 jours par mois, l’autre 4 jours et un troisième 1 jour…….Est-ce encore le cas ??

Il est évident que nous allons informer la tutelle sur ce manque de transparence là aussi.

DIVERS

Nous nous permettrons de relever encore  une fois le contenu des PV à propos de notre intervention lors du conseil communal du 21/11/2016 et concernant les faits scandaleux qui se sont déroulés au cimetière du Roeulx. Nous citons:

« Point déposé par la minorité relatif aux cimetières – Délibération- indemnisation

 » suspension de séance «    Pour:  IC  sauf Anne Lévie abstention

Abstention :  Alternative  – Ecolo »

RIEN D’AUTRE ! ! ! !

Voilà la conception de l’information et de la Démocratie du député-bourgmestre BBenoit Friart…Et il se réfugiera dans le huis-clos où il annoncera simplement  » le fossoyeur a été licencié  »

Cet état d’esprit nous amène à développer un dernier point demandé par notre groupe dans les divers.

Il s’agit tout simplement d’une suite à un  » courriel »  expédié  » tous azimuts »  par le député Friart  ( notez qu’il prend bien le soin de ne pas mettre bourgmestre, lui qui est si friand de son titre !! ) Ce mail a circulé dans les boites de réception du personnel communal et autres.  2018 se profile déjà à l’horizon et notre député-bourgmestre semble p rendre conscience qu’il n’y a pas que Le Roeulx en Wallonie…Bien sûr on est Heureux au Roeulx, Ville Drink- drink où la bière coule à flots…..mais prendrai-t-il conscience que ce n’est pas pour tout le monde !!!!!!!!

Nous obtiendrons pour seule réponse de sa part qu’il s’agit de sa newsletter……………

PROCHAIN CONSEIL LE 13/02/2017

 

 

 

 

cc du 19/12 1 ere partie BUDGET CPAS par Marcel Couteau et JP Duval

Plusieurs budgets 2017 étaient à l’ordre du jour.

1) Budget 2017 CPAS

Budget ordinaire : 7.095.710 €

Un budget CPAS doit être présenté en équilibre, càd les recettes doivent être égales aux dépenses. Pour ce faire, une subvention de 930.000 € est accordée par la Ville et le CPAS opère un prélèvement de 230.000€ de son fonds de réserve.

L’intervention communale représente 13,1 ´du budget, alors que précédemment cela pouvait se chiffrer à 18-19 ´%  du budget du CPAS.

Au niveau du CPAS se répercute ainsi la politique anti-sociale du gouvernement NVA -MR, si chèrement défendue par le député-bourgmestre du Roeulx.  Le fameux Job-Job  de son premier ministre s’étant transformé en flop-flop, quoiqu’en dise Benoit Friart.

Les chiffres repris aux budgets et aux comptes peuvent confirmer nos propos.

En revenus d’intégration sociale, on dépense 700.000€ pour 2017, contre 545.717 € en 2015 et 216.697 € au compte 2007….Ces chiffres irréfutables sont éclairants.

Face à la paupérisation grandissante, découlant de la politique de ce gouvernement, voyons comment se comporte notre CPAS.

Si nous examinons  la part allouée aux dépenses sociales, en dehors du revenu d’intégration, nous constatons, par rapport aux comptes 2007 et 2015

2007   total de l’aide urgente : 53.092 € pour un budget de 3.774.842 € soit 1,4´%

2015    total de l’aide urgente  26.569 € pour un budget de 5.437.832 € soit 0,48 %

Que nous réserve à ce rythme là  le compte 2017 sachant qu’il y a une prévision de 66.750€ au budget total de 104.000€ ( dont 37.250 € de prévus en récupération) ?

Devons-nous croire par là que la population rhodienne échappe à la dégradation du niveau de vie imposée par le gouvernement NVA- MR ?

Croyez-vous que tous savent encore aller chez le médecin et pharmacien ? NON, il y a des personnes qui ne savent pas faire face à ces dépenses là.

En 2007, les frais médicaux et pharmaceutiques s’élevaient à 6.480 €, en 2015, ils n’ont plus été que de 3.801 €

Le CPAS du Roeulx subit l’influence, la pression des anti-sociaux incarnés surtout par le MR, pour qui chaque bénéficiaire du CPAS est considéré comme un profiteur social en puissance. Ils cachent bien le fait qu’eux, privilégiés du système qui leurs octroie de substantielles aides via l’Etat, la Région, l’Europe, sont de grands, voire très grands assistés.

A quand un sursaut de conscience des  » humanistes » siégeant au CPAS  et au Conseil communal ??

Evolution du fond de réserve ordinaire.

Ce fonds de réserve est alimenté par les bonis des comptes.  Depuis l’avènement du MR à la tête de la Ville, le CPAS, sur la pression du Collège échevinal, n’a pas cessé de puiser dans ce fonds de réserve, comme c’est encore le cas en 2017. Tant et si bien que l’on va vers l’épuisement de ce fonds !! En effet, en plus des prélèvements effectués pour soulager les finances communales, depuis 2013 les comptes du CPAS  sont en mali, donc plus de transferts vers le fonds de réserve…

 

 

AIDES SOCIALES TRANSFERTS

 

Voeux 2017

 

LES ELUS COMMUNAUX ET CPAS DU GROUPE ALTERNATIVE ,  VOUS PRESENTENT LEURS MEILLEURS VOEUX 2017.  ILS ESPERENT VOUS SAVOIR DE PLUS EN PLUS NOMBREUX A LES AIDER POUR UNE SOCIETE PLUS FRATERNELLE ET SOLIDAIRE

 

Bombart Gery, Couteau Marcel, Duval Jean-Pierre   Conseillers communaux

Bombart Fanny Conseillère CPAS

ON RECHERCHE……..

 

 

ON RECHERCHE LES DESCENDANTS D’ ERNEST DRUART – SIMONE DEWAEGENAIRE  ET DE

 

RICHARD SOUPART.

 

 

 

Le Docteur Pierre Strebelle me fait parvenir l’appel de ses cousines et cousins d’Amérique et concernant les faits d’armes  effectués par ces héroïques résistants.

 

Leur grand-mère, SADI STREBELLE a écrits ses souvenirs concernant ces résistants.

 

Ils souhaitent partager ces pages d’histoire avec les descendants de ceux qui ont combattu le fascisme.

 

 

 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

 

  • ·        Sadi Strebelle était ingenieur des Ascenseurs u Canal du Centre et habitait rue Bois de la Houpette à Houdeng-Aimeries.
  • ·        Francine était son épouse.
  • ·        Sa fille Christine épousa à la libération un soldat américain , EZELLE. De cette union naquit deux garçons et une fille, les correspondants d’aujourd’hui. Je les ai personnellement connus chez leurs grands-parents Sadi Strebelle et Francine lors de leurs retours en vacances, car nous étions voisins.
  • ·        Dans le livre édité à la mémoire de Paul BRANCART, résistant tué les armes à la main dans le bois de la Haie du Roeulx en septembre 1944, ERNEST DRUART dit POLO est cité à plusieurs reprises

 

 

 

Avec Pierre Strebelle nous espérons recueillir des informations permettant de faire parvenir copie de cette histoire de la résistance dans notre région du Centre, à leurs descendants.

 

Nos coordonnées : COUTEAU MARCEL  25 rue de la Victoire  7070 LE ROEULX

 

                                   Tel 064/650237      GSM   0496/837269

 

                                    STREBELLE PIERRE  11, rue des Fougères  7140 MORLANWELZ

 

                                     Tel 064/444700     GSM 0478/337589

 

 

 

 

 

Encore, et toujours, à propos du site de l’ancienne cimenterie de Thieu.

 

Nous reproduisons ci-dessous  la lettre que nous avons fait parvenir au Collège communal ce 09 novembre 2016, demandant l’extension des forages au terrain de football et nous en expliquons les causes ( détournement de subsides de leur destination).

Et quelle n’est pas notre surprise d’apprendre que ces forages auraient déjà eu lieu, mais à faible profondeur, ce qui ne prouverait RIEN, car la couche de laitier et les éventuels détritus se trouvaient en deçà d’1 mètre.

Pourquoi encore une fois noyer le poisson ?  Si le Collège était droit dans ses bottes et correct, pourquoi ne pas prouver leur bonne fois en demandant ces forages à la profondeur que nous demandions, depuis belle lurette…..

lettrecollègeforageterrainfoot112016

Couteau Marcel                                                             Le Roeulx, le 09  Novembre  2016

25, rue de la Victoire

7070 Le Roeulx

Tél. 064/65.02.37.

GSM. 0496/837.269.

                                                                               Collège communal de

                                                                                 La Ville du Roeulx

 

 

 

Concerne : Terrain de football de Thieu

 

 

Monsieur le Bourgmestre,

Madame, Messieurs les Echevins

 

 

 

Nous tenons à nouveau à vous rappeler que la Ville a obtenu deux subsides de la Région Wallonne, pour un montant global hors tva de 165.447,54 €, destinés à l’évacuation des décombres et de «  l’épaisse couche de laitier profond », à l’emplacement de ce terrain.

Ce qui faisait dire au Ministre Antoine, dans son courrier du 29 Novembre 2009 : «  que ces évacuations formeraient une cuvette, préfigurant les gradins futurs ».

 

Depuis des années nous vous interrogeons sur l’utilisation de ces deux subsides.

 

Ont-ils réellement servi à évacuer, ce pourquoi ils ont été attribués ?

 

Nous en doutons fortement…..

 

Nos soupçons découlent de plusieurs constatations, à savoir :

  • À la moindre pluie, le terrain n’est plus perméable.
  • Des réponses de l’Echevin des sports à nos interrogations : «  il faudrait perforer et amener plusieurs tonnes de sable »
  • Qu’au lieu d’une cuvette, nous avons un monticule !
  • De votre refus de profiter de la présence d’Envirosoil sur le site, pour demander des forages sur le terrain de football, comme suggérés par nous.
  • De la déclaration du Bourgmestre à l’ancien conducteur des travaux de la Ville, Monsieur Bayens, qui avait «  osé » demander à la firme Wanty, lorsqu’il a  vu l’état du terrain de football, les bons des camions ayant soi-disant évacué les décombres et le laitier profond. A savoir : « Vous n’étiez pas à notre service, vous n’avez pas à vous mêler de ça » ! Personne que vous avez licencié depuis.

 

Et aujourd’hui, faisant suite aux résultats de l’étude d’Envirosoil révélant les pollutions anciennes et nouvelles, la RCA a sollicité de cette même société une étude complémentaire pour le terrain de football,  en limitant la profondeur des forages à un mètre !

 

Pourquoi se limiter à cette profondeur ?

Pourquoi ne pas en profiter, pour être rassuré sur l’évacuation réelle ou pas des décombres et du laitier ?

Nous demandons instamment au Collège  échevinal, ( dont nous rappelons que trois de ses membres font partie du conseil d’administration de la RCA), d’intervenir auprès de celle-ci pour que les forages soient effectués plus en profondeur, infirmant ou confirmant ainsi nos interrogations.

 

En l’absence de cette demande du Collège, il sera tenu collectivement, responsable, voire complice de détournement de subsides de leur destination initiale.

 

Demain, en lieu et place du Collège, d’autres instances de pouvoir, tant judiciaire que politique, pourraient exiger de tels forages en profondeur.

 

Vous ne pourrez plus alors dire «  que vous ne saviez pas » !

 

Par contre, si ces forages ont lieu et qu’ils confirment nos soupçons, le maître d’œuvre et l’entrepreneur pourraient être tenus pour responsables

 

 

 

Avec nos remerciements anticipés, pour la suite positive réservée à notre demande, veuillez agréer Monsieur le Bourgmestre, Madame, Messieurs les Echevins, nos salutations.

 

 

 

 

Les conseillers communaux Alternative

 

 

 

 

 

Gery Bombart                               Marcel Couteau                        Jean-Pierre Duval

 

 

 

 

Vous nous écrivez….Nous vous répondons…Marcel Couteau et Jean-Pierre Duval

Vous êtes de plus en plus nombreux à visiter le site de l’UDP, merci et aussi surtout pour la richesse de vos contributions écrites.

Nous y trouvons là une belle source d’encouragement à notre action entreprise pour vous informer au mieux et agir au niveau communal.

Faites connaître notre blog parmi votre famille, vos amis, vos connaissances…Cela est plus que nécessaire pour briser la lourde chape de plomb imposée par le député-bourgmestre-brasseur-agent immobilier MR  Benoit Friart et sa gestion plus que personnelle de l’administration communale..

A PROPOS DES DEUX MESSAGES DU 23/10

MM Couteau et Duval, 1/ Je viens de lire les commentaires du ministre suite aux interventions de MM Prévot (PS) et Desquesnes (cdh)Merci de leur faire parvenir le message de 2016 d’un de vos lecteurs

commentaires pour D Antonio,

En effet, il y a un monde de différence entre la plupart des prétendus conseillers CdH et leurs dirigeants que vous citez. Je ne pense pas que c’est suite à une de leurs initiatives que le Député  CdH François Desquesnes  est intervenu lors d’une séance parlementaire auprès du Ministre Di Antonio sur le dossier du site de la cimenterie. Nous vous rappelons la lettre contresignée par la présidente du CPAS  » étiquettée CdH  » ,  très docile aux injonctions de Benoit Friart, et demandant un nouveau subside pour faire face à la pollution révélée par l’étude d’Envirosoil. On comprend pourquoi le sieur Friart a préféré cette présidente au président sortant, beaucoup moins  » malléable » lui.

Le CETA.

Nous lisons dans la Nouvelle Gazette  la position du MR, homme d’affaires Benoit Friart. Là encore, nous n’avons aucune réaction des conseillers dit CdH du Roeulx, bien peu enclins à oser contredire leur chef de file MR. Ils le laisse allègrement vanter et défendre en long et large le CETA, version première mouture…..

Déroulement du conseil communal du 17/10

Un de nos correspondants ayant assisté à ce conseil souligne très bien le comportement désinvoltes de certain(e)s conseiller(e)s de la majorité MR-CdH. Pour eux, une ffois la liste de présence signée, la séance peut être levée.

Mais c’est ce type de mandataires défaillants que Benoit Friart aime. De cette manière, il est tranquille pour affirmer sa gestion plus que personnelle de l’administration communale.  Bien sûr, il les fait  de temps en temps  » travailler » en leur donnant une délibération à lire, mais ont-ils réellement pris connaissance de ce qu’ils lisent ?

Il est évident que dans le dossier cimenterie, aucun conseiller de cette majorité n’a pris connaissance de l’entièreté de ce rapport. Nous, les 3 élus du groupe Alternative, sommes en possession de ce rapport  et n’hésitons pas à solliciter les éclairages de personnes qualifiées dans les problèmes de pollution. Soulignons aussi  que notre conseiller JP Duval est chimiste de formation et que durant toute sa carrière professionnelle en industrie papetière, il a bien souvent été confronté à ces soucis en temps que responsable d’usine.

Départ du Directeur financier.

En effet, il quitte la Ville du Roeulx pour La Louvière. Son départ est prévu pour le premier décembre. Il paraîtrait qu’une des raisons est le climat régnant au sein de l’administration communale. Le collège aurait d’ailleurs été mis au courant de ces (ses)raisons.

Ambiance  !

A tort ou à raison, bien souvent le Directeur général est mis en cause.

Il faut cependant savoir que tout comme le Directeur financier, le Directeur général a ou devrait avoir toute son autonomie. Ne perdons pas de vue que le Directeur général est le Chef du Personnel.

Ces deux postes responsables ( Directeurs  général et financier) sont très importants dans la gestion d’une administration publique telle qu’une ville ou commune.

Cette gestion, tant générale que financière doit être tout à fait différente d’une gestion privée, où seuls les intérêts privés comptent ( telle qu’une brasserie…..).

Là, le patron est le seul maître à bord. Pas de comptes à rendre , pas de concertation, il impose. Vous n’êtes pas d’accord, la porte est là et il y a foule devant pour prendre votre place….

Voilà la conception voulue par Benoit Friart pour sa gestion communale. Alors, pour nous le Directeur général n’est pas le seul responsable. Benoit Friart y porte sa grande part de responsabilités. Et cette ambiance, voulue, porte la marque de la philosophie du MR  en général…….Diviser pour régner…..

Politiciens…tous pourris !!!!

Certes il y a beaucoup de  » pourris » en politique, surtout parmi les  » affairistes » qui ont investi le creneau pour faire fructifier leurs affaires privées.

Et pourtant, c’est vers eux que l’électeur porte sa voix !! Allez comprendre….

Bien sûr, bien souvent ils ont la faveur des médias, qui sont à leur service pour vendre et louer leur politique. En plus, au Roeulx, c’est de notoriété publique, on n’a pas soif…… Bien sûr, on ne vous dit pas que les boissons sont fournies par   » L’Entrepôt », et que les factures sont payées par l’administration communale.

Tout cela engendre le dégoût de la politique, on ne va pas voter, on vote nul…Avec comme résultats !! Ce qui fait les affaires de ces politiciens, qui peuvent ainsi poursuivre leurs combines… » Les dégoutés s’en vont, restent les dégoutants »….. Mais si tous les dégoutés se servaient de leur bulletin de vote comme une arme, pour un changement de cap, les pourris pourraient alors être évincés.

Ne pas voter, c’est renforcer le pouvoir en place. Ainsi, en 2012, si les abstentionnistes aux élections communales avaient voté pour notre  liste Alternative, nous aurions pu avoir 2 élus en plus…

On doit encourager les gens à aller voter, à se prononcer réellement. Et pour ne pas voter  » idiot », de se tenir informé de la gestion communale et de ne pas attendre la campagne électorale. Nous essayons avec notre blog UDP de voir tenir informé au plus près de la gestion communale.

Lorsque nous entendons  » Tous pourris », nous ne sommes pas d’accord avec ces propos. Nous ne mangeons pas de ce pain là. Il faut d’ailleurs un certain courage politique pour défendre les valeurs humaines faites de solidarité et de justice sociale, qui sont les nôtres dans ce monde et ce système corrompu, et nous ne sommes pas les seuls.

Il faut que les dégoutés agissent, interviennent sur le terrain politique.

De Marcel Couteau au message de E.L.

Mouvement citoyen !  Pourquoi pas ?

Avec mes compagnons, je suis preneur.

Toute ma vie militante a été imprégnée de cette soif de rassembler, or les convergences sont de plus en plus fortes face aux injustices multiformes qui prennent une ampleur inhumaine grandissante.

L’humanité est en recul, la vie est sacrifiée au veau d’or, y compris dans notre entité ( spéculation immobilière, intérêts privés, copinage…)

Il est temps que les gens, comme E.L. sortent du bois pour ENSEMBLE préparer des  » lendemains qui chantent ».

Alors, E.L. sous le sceau de  » confidentialité », si nous prenions contact :  Marcel Couteau, 25 rue de la Victoire Le Roeulx  064/65.02.37. J’attends avec impatience votre coup de fil, votre visite pour un échange de vue, pour créer les conditions pouvant déboucher sur un vaste mouvement ou Alternative citoyenne en vue de l’échéance 2018.