Saga de la Cimenterie de Thieu….Suite……..et….

Depuis l’arrestation semaine dernière d’un comptable indélicat à l’ OWD  ( Office Wallon des Déchets), chaque jour nous apporte de nouvelles révélations sur le traitement des déchets.

Elles tombent à point bien nommé.

En effet, suite au dernier refus du Député-Bourgmestre Benoit Friart, pas plus tard que ce mercredi 3/03/2016, de nous autoriser ( Bombart, Couteau, Duval) à compulser les documents ayant trait à l’analyse de sol «  mal localisée » selon ses dires, et sous le faux prétexte qu’il n’y a rien dans ce dossier  qui de plus relève de l’IDEA !, le groupe Alternative a demandé l’inscription d’une interpellation à l’ordre du jour du prochain conseil communal de ce lundi 14 mars.

Nous espérons ainsi avoir peut-être des éclaircissements sur ce dossier épineux et pourri.

Ca y est !!!!!!

Ca y est, citoyens travailleurs, cette nuit à 23h 12, votre député-bourgmestre a voté votre droit de travailler jusque l’âge de 67 ans.

Justifiera-t-il son vote par le fait que l’on est heureux de travailler dans sa brasserie familiale ??????

 

JP Duval

A L’AGENDA DE BENOIT FRIART

 

Les députés entament aujourd’hui la discussion en séance pleinière du recul de l’âge de votre retraite à 67 ans.  Benoit Friart, député-bougmestre du Roeulx sera-t-il sensible à ces arguments contre ????? Autant il etait partisan du OUI quand il s’agit d’étrangler la Grèce ou ses concitoyens du Roeulx, autant il restera insensible au NON au diktat de l’Europe des riches

JP Duval

Reporter l’âge légal de la pension est une mauvaise réponse au défi qui se pose, estime Pascale Vielle, professeur de droit social à l’UCL. Injuste, qui plus est.

Demander aux gens de travailler davantage: en quoi est-ce une mauvaise réponse au problème de financement des pensions?
Déjà, il s’agit d’une mesure imposée par les « institutions » dans le cadre des programmes d’austérité. De nombreux pays européens ont suivi cette voie. Cela ne relève donc pas d’une réponse élaborée par le gouvernement belge afin de résoudre un problème belge, dont on aurait analysé les causes et pour lequel on aurait identifié des solutions. Il s’agit d’une mesure idéologique, que la Commission européenne demande à tous les états membres d’appliquer de manière uniforme.

Et en Belgique, cela pose quels problèmes?
C’est un souci en termes d’efficacité. Augmenter l’âge où les gens ont le droit de toucher une pension et la durée des carrières ne résout en rien le principal défi, qui est le financement des pensions et repose sur le rapport entre le nombre d’actifs et d’inactifs. Cela ne fait guère grimper le nombre de personnes actives sur le marché du travail. Pour cela, il faudrait s’attaquer à l’offre et à la demande. L’offre: il n’y a tout simplement pas assez d’emplois. On peut reculer l’âge de la pension à 100 ans si l’on veut, cela ne changera rien à ce constat. La demande: pour toutes sortes de raisons, les seniors quittent plus tôt le marché. Cela tient notamment aux conditions de travail: à un moment donné, une personne âgée fatigue, perd en productivité, coûte trop cher et finit donc par rester sur le carreau. Or le gouvernement ne travaille ni sur l’un ni sur l’autre.

« C’est un souci en termes d’efficacité et de justice sociale. »

PASCALE VIELLEPROFESSEUR DE DROIT SOCIAL (UCL)

C’est aussi une réforme injuste, dites-vous.
Oui, il y a un souci de justice sociale. Chaque fois que l’on hausse la durée de la carrière, on exclut un nombre de plus en plus important de travailleurs qui n’ont pas réuni les conditions pour afficher une carrière complète. Très peu de gens, au final, vont travailler durant 42 ans; il y a de plus en plus de carrières fragmentées. Cela pose une question de genre qui est choquante. Les personnes qui mènent le plus une carrière fragmentée, ce sont évidemment les femmes. Leur traitement était déjà problématique auparavant; à présent cela devient catastrophique. Car à cela s’ajoute le durcissement lié aux périodes assimilées. Quelque part, cela revient à remettre en cause la finalité même de la sécurité sociale. À savoir constituer un soutien adéquat au moment où vous vous retirez du marché du travail. Cela implique la garantie de bénéficier d’un niveau de vie acceptable. Or le « taux de remplacement » des pensions belges, à savoir le pourcentage de son ancien revenu que l’on perçoit une fois arrivé à la retraite, est très bas. Les pensions belges sont déjà parmi les moins élevées en Europe. Puisque de plus en plus de gens n’auront pas mené une carrière complète, cela va encore rabaisser les montants. Ce qui fait que l’on s’éloigne de plus en plus de la finalité d’une sécurité sociale.

S’agit-il d’un mal belge?
Il y a plusieurs types « d’État-providence ». Dans un modèle conservateur, comme en Belgique, il est très difficile de réformer la Sécu. Peut-être parce que les parties prenantes, comme les partenaires sociaux, ne sont pas d’accord pour travailler à un changement radical.

[Suivez Benoît Mathieu sur Twitter en cliquant ici]

Source: L’Echo

Lu pour Vous……

Et il n’y a pas qu’à l’échelon national que la Démocratie est bannie………A tous les échelons de notre pouvoir politique, le citoyen n’est plus qu’un  » point » sur un bulletin de vote.  La suite, ………..cela ne doit surtout plus nous regarder !!!!!…  Mais aujourd’hui, soutenons le peuple grec et son gouvernement Syriza qui  » ose demander l’avis de son peuple pour rejeter les propositions des financiers »  Et contrairement à ce que nos médias insinuent, ce référendum ne pose    sûrement pas la question de sortir oui ou non de la zone euro

JP Duval

 

« Jean-Claude Juncker avait été celui qui, dès l’arrivée au pouvoir de Syriza en Grèce, avait affirmé: «Dire que tout va changer parce qu’il y a un nouveau gouvernement à Athènes, c’est prendre ses désirs pour des réalités (…) Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens …»
Pour lui comme pour beaucoup d’autres, une alternance politique n’a pas vocation a entraîner des changements. Les élections nationales servent surtout à occuper les citoyens, à les distraire, elles sont pure comédie. Et d’une certaine façon, Juncker a raison. L’Union européenne a été bâtie de telle sorte que la démocratie en soit bannie. Il suffit de se plonger un peu dans la mécanique, dans le droit de l’Union, dans le fonctionnement de l’euro, pour s’en apercevoir. »
Coralie Delaume

VOILA LA CONCEPTION DE LA VERITABLE DEMOCRATIE

Voilà ce que le néo-libéralisme veut empêcher….Que les gouvernements respectent la volonté du Peuple.  Et ce à tous les niveaux de pouvoir ( du communal à l’état)  Si nous ne nous réveillons pas maintenant,  il sera trop tard

ALLOCUTION DU PREMIER MINISTRE A. TSIPRAS AU PEUPLE GREC. LA CHOIX AU PEUPLE SOUVERAIN .#RÉFÉRENDUM

Publié le  par 

tsipras1435140842


Nous avons livré un combat dans des conditions d’asphyxie financière inouïes pour aboutir à un accord viable qui mènerait à terme le mandat que nous avons reçu du peuple. Or on nous a demandé d’appliquer les politiques mémorandaires comme l’avaient fait nos prédecesseurs. Après cinq mois de négociations, nos partenaires en sont venus à nous poser un ultimatum, ce qui contrevient aux principes de l’UE et sape la relance de la société et de l’économie grecque. Ces propositions violent absolument les acquis européens. Leur but est l’humiliation de tout un peuple, et elles manifestent avant tout l’obsession du FMI pour une politique d’extrême austérité. L’objectif aujourd’hui est de mettre fin à la crise grecque de la dette publique. Notre responsabilité dans l’affirmation de la démocratie et de la souveraineté nationale est historique en ce jour, et cette responsabilité nous oblige à répondre à l’ultimatum en nous fondant sur la volonté du peuple grec. J’ai proposé au conseil des ministres l’organisation d’un référendum, et cette proposition a été adoptée à l’unanimité.
La question qui sera posée au référendum dimanche prochain sera de savoir si nous acceptons ou rejetons la proposition des institutions européennes. Je demanderai une prolongation du programme de quelques jours afin que le peuple grec prenne sa décision.

Je vous invite à prendre cette décision souverainement et avec la fierté que nous enseigne l’histoire de la Grèce. La Grèce, qui a vu naître la démocratie, doit envoyer un message de démocratie retentissant. Je m’engage à en respecter le résultat quel qu’il soit. La Grèce est et restera une partie indissoluble de l’Europe. Mais une Europe sans démocratie est une Europe qui a perdu sa boussole. L’Europe est la maison commune de nos peuples, une maison qui n’a ni propriétaires ni locataires. La Grèce est une partie indissoluble de l’Europe, et je vous invite toutes et tous à prendre, dans un même élan national, les décisions qui concernent notre peuple.

Traduction:Vassiliki Papadaki

Complément au PV du conseil communal du 27/05/2015 par Marcel Couteau et Jean-Pierre Duval

Nous avions omis au point Marché public de services de vous spécifier que le transfert du personnel vers le privé concernait le personnel de nettoyage, sauf une personne !!

Nous avons relevé le coût de ce service de nettoyage à la lumière du compte 201, ce qui nous donnait comme résultat:

Administration générale:  17.748,16 €

Travaux :                          14.798,71 €

Bibliothèque :                       8.043,44 €

Enseignement :                  32.353,17 €

soit un total de 72.944 €, rémunérations,pécules de vacances et cotisations patronales comprises, alors que le coût du transfert vers le privé s’élève à 115.000€ !!

Où se situe le bénéfice  ??

De plus, après 6 mois de garantie d’emploi, quelle sera la situation du personnel ? On fera appel à une main d’oeuvre étrangère ? N’est-ce -pas la marque de fabrique du MR-NVA ,,

 

Quand les Directeurs deviennent les  » Publics relations » de Benoit Friart

Nous connaissions l’habileté de Benoit Friart à manipuler l’information.

Ses dernières péripéties le démontrent encore: Ce 27/05, lors de la présentation du compte communal, Monsieur Friart poussa l’audace ( ou l’indécence…à vous de juger) de faire annoncer la suppression d’emplois dans le personnel communal par la voix de …son Directeur financier…  Celui-ci était d’ailleurs embarrassé par nos remarques lui signifiant que ce n’était pas son rôle.

Ensuite, devant les caméras d’ACTV ( Antenne Centre) le Bourgmestre dore la pilule en déclarant qu’il n’y a pas de rage taxatoire au Roeulx et que tous les contribuables sont traités de la même manière.

Cerise sur le gâteau, ce 30 mai les colonnes de la Nouvelle Gazette nous distillent les déclarations d’un Directeur général qui devient ainsi officiellement le porte- parole de Benoit Friart.

Comment pouvons-nous encore faire confiance en un Directeur général ( ex secrétaire communal) qui se doit d’être neutre et au dessus de la mêlée?

Vous outrepassez votre mission ….quand cela vous agrée.

 

Signé   JP  Duval

Le Roeulx, ses Appartements et son Bourgmestre Député-Brasseur-Promoteur immobilier…

Beaucoup d’entre-vous s’indignent d’une nouvelle enquête en vue de la construction d’appartements Faubourg de Binche. A maintes reprises nous avions, le groupe Alternative ( UDP-PS) soulevé le manque de clarté dans les dossiers de transformation de la Ferme en face du Home St Jacques ( aliénation d’un bien communal avec sa destruction, faveurs accordées pour occupation de voirie communale, etc….)

Nous vous communiquons aujourd’hui le dossier transmis par l’ancien Bourgmestre I.C. ( tendance CDH) Albert Tesain au Collège communal, en appui à la pétition contre la destruction de l’ancienne maison de Monsieur Buchet et son remplacement par des appartements.

A la lecture de cette lettre, on constate deux visions bien différentes entre le Bourgmestre Tesain et le Bourgmestre Friart.  Il est vrai que ce dernier est gérant d’une société Immo-Corrib, très en phase avec ses collègues promoteurs immobiliers.  Cela explique peut-être aussi la chape de plomb qui tombe systématiquement sur toutes nos interventtions au sein du Conseil communal. Vous en aurez encore la preuve dans quelques temps lorsque nous vous présenterons  » UN VRAI PV  »  d’un conseil communal et non pas une version expurgée de tout débat et considération.

LA GESTION DE NOTRE VILLE A LA SAUCE FRIART………..

Les habitants du Faubourg de Binche ont eu la surprise de recevoir une lettre concernant l’aménagement d’une ferme.

Nous rappelons à nos lecteurs les diverses interventions de notre conseiller Marcel Couteau à propos des garages communaux. Le Bourgmestre Friart a toujours démenti les affirmations de notre conseiller, qui pourtant lui avait remis les preuves de  l’appartenance de ce bien à l’Administration communale.Rien n’y fit…..

En désespoir de cause, nous avons introduit une réclamation auprès du Ministre. Serait-ce déjà une des conséquences ??

Nous comprenons ainsi le pourquoi des rédactions plus que condensées des Procès-verbaux des conseils communaux et la réticence à acter nos interventions.

Il est vrai que notre bourgmestre, agent immobilier, tient à faire……des affaires…….

Drôle de conception de la gestion. Le Bourgmestre a aliéné du bien communal SANS  PASSER par le conseil communal. Et MAINTENANT QUE LES TRAVAUX SONT TERMINES,  on lance une nouvelle  enquête commodo-incommodo,………..

Comment va-t-il encore tromper les Rhodiens pour se justifier ???